Devenir avocat pénaliste

0

Un avocat pénaliste est un professionnel du droit spécialisé dans la défense des personnes accusées d’avoir commis des infractions pénales. Son rôle est d’assister et de représenter ses clients tout au long du processus judiciaire, depuis les premières étapes de l’enquête jusqu’au prononcé du jugement final. Les avocats pénalistes interviennent dans une grande variété d’affaires pénales, allant des cas de violences aux homicides, en passant par les trafics de stupéfiants, les escroqueries, les abus de biens sociaux, et bien d’autres.

En quoi consiste le métier d’avocat pénaliste 

Les avocats pénalistes ont la capacité de traiter quotidiennement de multiples affaires pénales, offrant ainsi une expertise étendue dans différents domaines du droit pénal. Dès le début de l’affaire, l’avocat pénaliste offre à ses clients une vision à long terme de leur dossier. Il analyse les risques et les chances de succès, ce qui lui permet de développer et d’envisager des stratégies de défense adaptées à chaque cas particulier.

Pendant toute la durée de la procédure judiciaire, l’avocat pénaliste est aux côtés de ses clients à chaque étape, que ce soit lors d’une convocation au commissariat, d’une garde à vue, devant un juge d’instruction ou lors d’un procès devant un tribunal correctionnel ou une cour d’assises.

Envie d'évoluer ou de changer de métier ?

Faites le point sur votre situation professionnelle

  • Diagnostic gratuit
  • à distance ou près de chez vous
  • Finançable à 100 % par le CPF

L’avocat pénaliste veille au strict respect des droits de ses clients tout au long de la procédure pénale. Il contrôle la régularité de la procédure, requiert la réalisation d’actes dans l’intérêt de la défense et conteste les décisions défavorables.

Comment devient-on avocat pénaliste ?

Pour devenir avocat pénaliste en France, à l’image de cet avocat pénaliste connu, il faut suivre un parcours d’étude assez long, généralement débutant par l’obtention d’un diplôme de droit tel qu’une licence en droit, suivi d’un master en droit pénal ou en droit pénal des affaires. Ensuite, les aspirants avocats doivent réussir l’examen d’entrée à l’Institut d’Études Judiciaires (IEJ), qui est souvent une étape incontournable pour accéder au Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA). Le CAPA est une formation professionnelle obligatoire dispensée par le Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA). Cette formation combine des aspects théoriques et pratiques du métier d’avocat, préparant les candidats aux exigences de la profession. À l’issue de cette formation, les futurs avocats prêtent serment devant une cour d’appel et s’inscrivent au barreau de leur choix. En début de carrière, ils peuvent choisir de travailler en tant que collaborateurs au sein d’un cabinet ou de créer leur propre structure, où ils se spécialiseront dans le domaine du droit pénal. Ce cheminement exige un engagement soutenu et une détermination à défendre les intérêts de leurs clients dans le domaine complexe du droit pénal.

Quel est le salaire d’un avocat pénaliste

Les honoraires de l’avocat pénaliste sont transparents et fixés dès le départ. Les frais d’avocats peuvent aussi prendre la forme d’un forfait dans certaines affaires. Cette transparence garantit aux clients une parfaite visibilité et une maîtrise des coûts tout au long de la procédure. En début de carrière, l’avocat pénaliste peut prétendre à un salaire allant de 1700 euros à 2700 euros nets par mois. Avec l’expérience et en se faisant une solide réputation dans le métier, le salaire peut augmenter considérablement.

Envie d'évoluer ou de changer de métier ?
Faites le point sur votre situation professionnelle

X