Conducteur de travaux

0

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de conducteur de travaux: les missions, qualités requises, salaire, formations, débouchés.

En quoi consiste le métier de conducteur de travaux ?

Conducteur de travaux

Le conducteur de travaux est un professionnel chargé de superviser, de surveiller et de coordonner les travaux sur chantier quelle qu’en soit l’envergure. Le conducteur de travaux agit en quelque sorte comme une interface entre le maître d’ouvrage et les ouvriers qui exécutent les tâches. 

Opérant directement sur terrain, le conducteur de travaux dirige le chantier, distribue les outils et matériaux, répartit et planifie les tâches ; en assure le suivi. Il appartient également au conducteur de travaux de dresser un compte rendu régulier au maître d’ouvrage et à son supérieur hiérarchique. 

Le but étant de garantir l’accomplissement des travaux dans la limite des délais imposés par le client (ou maître d’ouvrage). Le conducteur de chantier veille également au respect des règles de sécurité et d’hygiène sur les lieux. Il est à la fois responsable vis-à-vis de ses ouvriers, du maître d’œuvre (son chef) et des tiers (les riverains).

Les missions du conducteur de travaux

Le conducteur de travaux est appelé à accomplir trois grands types d’interventions à savoir :

L’élaboration et la mise en œuvre du chantier :

Le conducteur de travaux sur chantier doit tout planifier avant d’entamer les travaux. Il lui appartient donc de dresser un devis complet et précis pour définir le montant de budget nécessaire à la réalisation des travaux. De même, celui-ci se charge aussi de définir les cahiers des charges avec le maître d’ouvrage (son client). 

Le conducteur de travaux remplit toutes les formalités nécessaires auprès des autorités au moment de l’ouverture du chantier. Il élabore les plans de travail et se charge de régulariser tous les documents contractuels indispensables à la bonne exécution des travaux. Il recrute les ouvriers qualifiés pour assurer le bon déroulement du chantier. 

La planification, la répartition et la coordination des tâches : 

Le conducteur de travaux dirige les travaux sur le chantier. Il planifie, répartit les tâches et coordonne les travaux pour en assurer la réalisation dans les meilleures conditions d’exécution et de délai. Il rend des comptes au maître d’ouvrage (le client) ainsi qu’au maître d’œuvre (l’architecte ou l’ingénieur chargé de mettre les travaux en œuvre). 

Le suivi du bon déroulement des travaux jusqu’à leur achèvement :

Le conducteur de travaux assure le suivi du bon déroulement des travaux et en garantit le parfait achèvement dans la limite des délais préétablis. Du début du chantier jusqu’à la fin des travaux, le conducteur de travaux veille à la sécurité du chantier, de son personnel et des tiers. 

Il veille également au respect des normes d’hygiène et de sécurité sur les lieux. Il supervise et dirige les travaux. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir conducteur de travaux ?

La conduite de travaux en BTP (Bâtiment et Travaux Publics) est un métier qui exige trois principales qualités à savoir :

  • La capacité d’organisation. 
  • Le dynamisme. 
  • La diplomatie. 

Les connaissances nécessaires pour devenir conducteur de travaux

Avant d’aspirer à devenir conducteur de travaux, vous devez vous former et vous spécialiser davantage pour maîtriser toutes les règles indispensables en matière de :

  • Construction écologique.
  • Technique d’amélioration de performances et d’efficacité énergétique de bâtiments. 
  • Normes de construction et législation sociale.
  • Droit de l’urbanisme, de la construction de l’aménagement territorial.
  • Sécurité et d’hygiène sur le chantier. 
  • Conception, dressage et élaboration de plan d’architecture de bâtiments.

Devenir conducteur de travaux : les compétences requises

Pour devenir conducteur de travaux, vous devez aussi être capable de :

  • Réunir les ressources humaines, matérielles, financières et techniques indispensables à la réalisation des travaux sur chantier quelles qu’en soient l’envergure et la complexité.
  • Préparer les travaux et en assurer la mise en œuvre dans les meilleures conditions d’exécution et de délai. 
  • Trouver des collaborateurs (fournisseurs, prestataires et sous-traitants) fiables pour garantir le bon déroulement et le parfait achèvement des travaux sur chantier. 
  • Procurer toutes les paperasseries nécessaires pour garantir que tout soit en règle vis-à-vis des autorités, de votre client et de vos supérieurs hiérarchiques.
  • Fournir un soutien technique à l’architecte ou à l’ingénieur pour faire avancer les travaux et en assurer l’accomplissement dans les règles de l’art. 
  • Surveiller le déroulement des travaux d’engins pour veiller à la sécurité du chantier, de tous ses occupants et des tiers.
  • Contrôler la gestion des stocks et des zones d’emmagasinage.
  • Diriger le personnel et affecter chaque ouvrier à leur poste respectif.
  • Planifier les travaux du début du chantier jusqu’à la finalisation de l’ouvrage. 

Quelle est la formation pour devenir conducteur de travaux ?

Vous devez au moins suivre un cursus de formation spécifique de 2 années après le baccalauréat pour devenir conducteur de travaux. Ainsi, il faudra d’abord que vous prépariez votre BTS ou Brevet de Technicien Supérieur dans le domaine du BTP ou dans celui du génie civil.

Sachez qu’en France, il existe deux grands établissements de formation pour devenir conducteur de travaux à savoir :

  • L’ESTP ou (École Spéciale des Travaux Publics, du bâtiment et de l’industrie) basée à Paris.
  • L’ISCO ou (Institut Supérieur de la Construction) situé à Grenoble. 

Vous pouvez aussi poursuivre votre formation pour obtenir une licence professionnelle (Bac +3) en BTP ou décrocher un Master (Bac +5) pour évoluer dans votre carrière. 

Quel est le salaire d’un conducteur de travaux ?

La rémunération d’un conducteur de travaux varie de 2500 à 7500 € par mois en fonction de ses capacités et de son expérience. Ainsi, un jeune diplômé qui souhaite devenir conducteur de travaux peut percevoir entre 2500 et 3500 € par mois. 

Le cas est légèrement différent pour un jeune cadre, car celui-ci peut percevoir un salaire mensuel compris entre 4000 et 5000 €. La rémunération peut s’élever jusqu’à 7500 € par mois pour le cas d’un cadre confirmé et expérimenté. 

Quelles sont les évolutions possibles ?

Le métier de conducteur de travaux réserve de nombreuses perspectives d’évolution de carrière. Au fur et à mesure que vous allez monter en compétences, vous pourrez renforcer vos capacités et être en mesure d’occuper l’un des postes suivants :

  • Ingénieur des bâtiments et des travaux publics.
  • Directeur d’exploitation de chantier de travaux ou de constructions.
  • Ingénieur architecte spécialisé dans les bâtiments et les ouvrages publics.