Top 20 des métiers dans le secteur de la sciences

0

Passionné par la science  ? Les métiers dans le secteur de la science peuvent vous convenir. Découvrez dans cet article le top 20 des métiers des sciences

Chercheur

Chercheur

Un chercheur est un scientifique spécialisé dans la recherche fondamentale ou dans la recherche appliquée dans une discipline particulière : physique, chimie, médecine, biologie, géologie…

Lorsqu’il est en travaux de recherche, le chercheur base son travail sur des hypothèses et tente de les prouver. Il cherche donc à acquérir de nouvelles connaissances et publie le résultat de ses recherches dans un article scientifique. S’il est en recherche appliquée, le chercheur conçoit de nouveaux produits qu’il vend à des industries. 

Le doctorat est le diplôme idéal pour travailler en tant que chercheur. Mais vous pouvez commencer vos recherches dès le diplôme de master dans un métier scientifique. Il y a aussi des chercheurs issus de grandes écoles d’ingénieurs.

Le chercheur est une personne très curieuse et ouverte d’esprit. Il est organisé pour diriger ses recherches et ne pas s’éparpiller. Il est motivé, persévérant et possède un esprit critique. S’il est dans la recherche appliquée, le chercheur doit aussi faire preuve de créativité. 

Un chercheur gagne environ 2 000 € par mois dans le secteur public. Dans le secteur privé, surtout s’il est dans la recherche appliquée, le chercheur peut gagner jusqu’à 4 000 € par mois. 

Biologiste

Le biologiste ou chercheur en biologie est un chercheur spécialisé dans un domaine de la biologie tel que l’immunologie, la botanique, la zoologie, la biologie végétale…

Étant un chercheur, il peut travailler dans la recherche appliquée, mais aussi dans les travaux de recherche. Mais dans les deux cas, le biologiste est amené à travailler dans un laboratoire et à manipuler de nombreux outils de recherche et d’analyse. 

Le métier de biologiste est accessible dès le diplôme de master, mais il est préférable de poursuivre avec un doctorat pour avoir une brillante carrière. Plusieurs grandes écoles proposent aussi des cursus qui vous forment en tant qu’ingénieur en biologie. 

Un biologiste doit maîtriser à la perfection les techniques de manipulation d’échantillon dans un laboratoire et sur le terrain. Outre cela, il doit aussi être curieux, posséder un esprit critique et une très bonne organisation pour mener à bien son travail. 

Il gagne environ 2 000 € à 2 500 € par mois en début de carrière. Selon l’ampleur de ses travaux et son secteur de travail, il peut gagner jusqu’à 4 000 € par mois. 

Biochimiste

Un biochimiste est un scientifique qui étudie le fonctionnement des cellules végétales et animales afin d’en trouver d’autres utilisations suivant leur fonction. Dans son travail, le biochimiste étudie un à un plusieurs types de cellules et molécules dans différents environnements. Les résultats de son travail sont ensuite utilisés dans d’autres domaines tels que la biotechnologie, l’agriculture, l’élevage, la médecine…

Vous pouvez accéder au métier de biochimiste avec un diplôme d’ingénieur en chimie. Mais un master en sciences et technologie du vivant permet aussi de devenir biochimiste si vous vous spécialisez dans la biologie. 

Pour mener à bien ses missions, le biochimiste se doit d’avoir un grand sens de l’observation et de l’analyse. Il observe de toutes petites particules, il faut donc qu’il soit minutieux et rigoureux. Le biochimiste gagne environ 2 000 € par mois en début de travail. 

Astrophysicien

Un astrophysicien est un scientifique et physicien spécialiste des étoiles et de leurs fonctionnements. Sa mission se dirige plutôt dans les travaux de recherche sans aucun intérêt économique ni industriel. Il observe et analyse les astres dans tout l’univers dans les institutions de l’astronomie comme la NASA ou le CNRS.

Il publie ensuite le résultat de ses recherches sous forme d’article scientifique pour enrichir les connaissances en astronomie. 

Vous pouvez travailler en tant qu’astrophysicien avec un master en Astronomie et Astrophysique. Cependant, il est préférable de poursuivre avec un doctorat en astrophysique pour devenir un astrophysicien chercheur. 

Pour être pleinement un astrophysicien, vous devez aimer voyager, être curieux et surtout passionné par les étoiles. En tant qu’astrophysicien junior votre salaire est d’environ 2 000 € par mois.

Automaticien

L’automaticien est un technicien qui installe, dépanne et maintient les appareils motorisés dans une industrie. Il tient un cahier de charge où sont inscrites toutes ses missions : configuration des appareils, montage et installation. 

L’automaticien intervient aussi en cas de panne des machines. D’ailleurs, il doit être capable de détecter à temps les anomalies. 

Vous pouvez passer par plusieurs formations pour devenir automaticien. Le plus simple c’est le BUT génie mécanique et productique. Mais pour mieux approfondir et maîtriser mieux les revers du métier, il vaut mieux continuer avec un master automatique, robotique. 

Pour mener à bien les missions de l’automaticien, il est important d’avoir un grand sens de l’observation et de l’analyse. Il faut être minutieux et surtout organisé dans l’assemblage des pièces. Il gagne environ 1 600 à 1 800 € par mois en début de carrière. 

Mathématicien

Un mathématicien est un enseignant chercheur qui étudie de nouvelles théories mathématiques afin de les utiliser dans d’autres domaines. Il est aussi sollicité pour résoudre des problèmes de traitement de données. Dans ce sens, il peut aboutir à de nouvelles théories qui vont l’aider à résoudre les problèmes. 

Le mathématicien est un scientifique qui possède un grand sens de l’analyse et du critique. Il est curieux et patient lorsqu’il travaille. 

En suivant une formation en Mathématiques appliquées et après avoir obtenu un diplôme de master, vous pouvez travailler en tant que mathématicien. Le mathématicien gagne environ 2 500 € par mois en début de carrière. 

Responsable de laboratoire

Un responsable de laboratoire est un scientifique qui contrôle et analyse des produits pour s’assurer qu’ils suivent les normes établies. Il dirige une équipe de techniciens de laboratoire qui effectue les analyses et les contrôles des produits. 

Contrairement aux autres métiers scientifiques, le métier de responsable laboratoire est accessible dès le diplôme de licence. Mais pour avoir un poste avec plus de responsabilités, il vaut mieux poursuivre avec un master en science (chimie, biologie ou encore biotechnologie). 

Il manipule de nombreux produits pouvant être toxiques dans son laboratoire. Il doit respecter toutes les règles de sécurité et d’hygiène dans un laboratoire. Il possède un sens de l’observation et de l’analyse.

Le salaire d’un responsable laboratoire est très variable. Selon son expérience, son statut et son secteur de travail, il peut gagner entre 3 000 et 6 500 € par mois. 

Météorologue

Un météorologue étudie et analyse toutes les données météorologiques transmises par le satellite. À l’aide de ces données, le météorologue mesure plusieurs caractéristiques climatiques comme le temps et la pluviométrie. Ces données servent à anticiper le plus possible les aléas climatiques tels que les tempêtes et les tornades. 

Les formations pour devenir météorologue sont assez limitées. Le diplôme d’ingénieur de l’École nationale de météorologie est la principale formation que vous pouvez suivre pour devenir météorologue. 

Il a un grand sens de l’analyse et de l’observation pour mener à bien son travail. Les perspectives d’emploi sont assez rares, mais quand il y en a, le météorologue gagne entre 2 300 et 3 000 € par mois. 

Astronaute

Astronaute

L’astronaute est un proche collaborateur de l’astrophysicien. Il est celui qui se charge des missions spatiales. Il voyage donc dans l’espace. En terre ferme, l’astronaute prépare ses futurs voyages spatiaux. Et dans l’espace, il est responsable de l’entretien de l’appareil, prend des photos et des mesures selon ce qui l’entoure et réalise des expériences scientifiques. 

Il n’y a pas de formation spécifique pour devenir astronaute. Par contre, il faut être titulaire d’un master en filière scientifique avant d’envoyer votre dossier de candidature auprès des agences spatiales. 

Côté qualité, il est essentiel d’être en très bonne forme physique puisque vous allez voyager dans l’espace. L’anglais courant est aussi important en plus d’avoir un esprit critique, le sens de l’analyse et la curiosité. 

Le métier d’astronaute est un métier de rêve qui est très bien payé. En fonction de son expérience, l’astronaute débutant gagne entre 6 190 à 6 920 € par mois

Bio-informaticien

Le bio-informaticien est un professionnel à la fois biologiste et informaticien. Il écrit des lignes de code et des programmes pour faciliter le travail des biologistes. Ses connaissances en biologie lui permettent de concevoir des outils efficaces pour analyser des données. 

Pour devenir bio-informaticien, il faut maîtriser à la fois la biologie et l’informatique. Plusieurs formations vous proposent des cursus sur ces doubles compétences :

∙         Master bio-informatique et biologie structurale

∙         Master bio-informatique et modélisation

Le bio-informaticien est un passionné de chiffres et de la nature à la fois. Il est curieux, intelligent et inventif par rapport aux outils qu’il va créer. Il gagne 2 000 € par mois en début de carrière.

Botaniste

Le botaniste est un biologiste spécialisé dans la biologie végétale. Il s’occupe donc de l’étude des végétaux dans tous leurs aspects. C’est un technicien de terrain : il fait des prélèvements, des expérimentations et des observations dans les champs. Mais il peut aussi procéder à des études en laboratoire. 

Il est possible de travailler en tant que botaniste dès un diplôme de licence en Biologie végétale. Mais il vaut mieux approfondir avec un Master, puis se spécialiser avec un doctorat en agronomie pour devenir un véritable chercheur en botanique. 

Le botaniste est un passionné de la nature, surtout des végétaux. Il est curieux et a le sens de l’organisation dans l’âme. C’est un métier bien rémunéré. Le botaniste gagne environ 3 000 € par mois s’il est à la fois chercheur. 

Géotechnicien

Le géotechnicien est un professionnel ou un contrôleur des sols avant la mise en place d’un chantier de construction. Il s’assure qu’un sol soit apte à recevoir une construction. Il contrôle sa stabilité et sa résistance vis-à-vis des charges lourdes et du taux d’humidité du sol. Une fois le contrôle effectué, il rédige le document d’autorisation ou d’interdiction de construire sur le terrain. Et tout cela, pour un salaire qui environne 2 500 € par mois. 

Le métier de géotechnicien est accessible avec un BTS géologie appliqué. Avec ce diplôme, il est possible de devenir géotechnicien, mais aussi technicien pétrolier. Avoir une Licence en géoscience permet également d’exercer le métier de géotechnicien. Cette formation qui dure trois ans est d’ailleurs plus complète étant donné qu’elle est pluridisciplinaire.

Ingénieur en sciences des matériaux

Un ingénieur en science des matériaux est un scientifique qui travaille dans le domaine de la physique, de la chimie, mais surtout de l’invention. Son métier consiste à observer les différents matériaux existant dans le but d’améliorer ou d’inventer de nouveaux composants, souvent en polymères. 

L’ingénieur en science des matériaux est donc un innovateur pouvant être utile dans de nombreux secteurs (exemple : travaux publics, biotechnologie, santé…). Ce scientifique peut être un pro de l’instrumentation utile pour ses recherches. Il en est par exemple de l’informatisation ou de l’automatisation. 

Tout titulaire d’un Master en chimie et science de matériaux peut faire carrière dans le métier d’ingénieur en sciences des matériaux. Néanmoins, de nombreux autres diplômes de niveau Bac + 5 permettent d’accéder à ce métier. C’est le cas d’un diplôme d’école d’ingénieur avec spécialisation en science des matériaux, d’un master physique fondamentale et applications, master science et génie des matériaux…

La rémunération des ingénieurs en science des matériaux est évolutive. En début de carrière, ce professionnel innovateur touche un salaire mensuel de près de 3 000 € bruts. 

Physicien

Un physicien ou expert en physique appliquée est celui dont le métier consiste à étudier l’énergie et la matière. À travers ses expériences, il observe le comportement de la matière. Il fait ensuite un rapport via des modélisations ou des publications. 

Lorsque ce scientifique œuvre dans la physique appliquée et expérimentale, comme celui en optique, en mécanique ou en électronique, il cherche à développer des applications pratiques nécessaires dans les industries ou dans la vie de tous les jours. 

Généralement, un physicien est employé dans un laboratoire, dans un département recherche et développement, ou encore dans des entreprises privées… Dans tous les cas, il gagne autour de 2 200 € par mois au début de sa carrière. 

Pour être embauché en tant que physicien, il faut être titulaire d’au moins un diplôme d’ingénieur en physique. Mais pour pouvoir faire des recherches plus approfondies, il faut obtenir un diplôme de Doctorat en physique. 

Statisticien

Un aguerri de probabilités mathématiques, le statisticien a pour métier de collecter, de trier et d’analyser des données numériques. Pour faciliter ses analyses, il établit des tableaux, des graphiques ainsi que des courbes. Aidé par son ordinateur, il conçoit ensuite des modélisations qui lui serviront à dégager des conclusions. 

Un statisticien peut être requis dans plusieurs domaines, surtout dans le domaine de l’économie, des finances, des industries et de la santé. Mais pour être embauché, il doit être titulaire d’un DUT STID (statistique et informatique décisionnelle). Avec un diplôme de Master mathématique appliqué, statistique, le statisticien peut facilement accéder à une évolution de carrière plus avantageuse.  

Volcanologue

Comme son nom l’indique, un volcanologue est un expert en volcan. Ainsi, il prévoit une éruption volcanique. Il doit alors faire de nombreuses études et observations. Il détermine les signes prédisant une éruption volcanique. Pour ce faire, le volcanologue procède à des descentes sur terrain ou effectue des recherches en laboratoire. Ces études peuvent durer plusieurs mois. 

Pour avoir les compétences nécessaires dans le métier de volcanologue, il faut suivre une formation débouchant sur un diplôme d’ingénieur en géologie. Ensuite, il est conseillé de continuer vers des formations doctorantes et obtenir un diplôme de doctorat en géologie. En accédant à son tout premier poste, ce scientifique touche près de 2 000 € bruts par mois. 

Dans son premier poste, ce scientifique touche entre 2 000 à 2 500 € bruts par mois.

Ingénieur formulation

Ingénieur formulation

Un ingénieur formulation est celui qui est à l’origine de nouveaux produits chimiques comme les médicaments, les produits cosmétiques, les peintures… C’est ce scientifique qui dirige tous les travaux de concernant un produit, depuis la conception jusqu’à sa mise en vente.  

Ainsi, il se dote d’un cahier de charge, il participe aux recherches et aux développements, il assure le déroulement des phases de test ainsi que de la correction de la formule. Une fois les travaux de création terminés, l’ingénieur formulation assure le bon déroulement de la production et veille à ce qu’un contrôle qualité soit effectué. À la fin, ce scientifique aide dans le domaine du marketing. 

Créatif et minutieux, l’ingénieur formulation doit avoir un grand sens de la communication et de la diplomatie. Il doit surtout avoir une très solide connaissance en chimie analytique. Pour cela, il doit être diplômé d’une école d’ingénieurs spécialisées ou généralistes, ou encore titulaire d’un Master spécialisé (par exemple en formulation, en chimie, en pharmacologie…) ou d’un doctorat. 

Le salaire, tout comme la carrière, d’un ingénieur formulation évolue au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience. Il commence avec 2 500 € par mois.  Il peut ensuite gagner entre 3 500 à 4 500 € par mois. 

Toxicologue

Un toxicologue est celui qui analyse les effets toxiques d’un produit sur son consommateur. Il analyse les substances toxiques d’un produit naturel, industriel ou chimique afin de comprendre la raison de cette toxicité. À l’issue de ses études, il rédige un rapport pour exprimer ses évaluations et pour expliquer les dangers et les effets indésirables d’un produit sur la santé.   

Industries pharmaceutiques, industrie pétrochimique, laboratoires ou hôpitaux font appel à ce professionnel notamment pour homologuer ou autoriser l’utilisation d’un produit, pour trouver des moyens pour prévenir les effets toxiques d’un produit, pour étudier les risques chimiques…

Le toxicologue peut également être amené à collaborer avec la police et la gendarmerie pour détecter la présence de poison, de drogue ou d’alcool dans le corps d’une victime ou d’un suspect. Il peut également s’orienter vers l’écotoxicologie pour aider à la protection de l’environnement contre les effets des produits chimiques. 

Pour tout cela, il faut avoir un master en Toxicologie humaine, en biologie, ou encore en chimie, biochimie, pharmacie… Un ingénieur en biologie peut également exercer le métier de toxicologue. 

Hydrologue

L’hydrologue est le scientifique qui a pour rôle de contrôler la qualité et la quantité d’eau dans les cours d’eau. Pour écarter les catastrophes, il analyse les précipitations et l’écoulement des cours d’eau. Il a également pour rôle d’analyser l’eau potable. L’hydrologue peut mettre en place des aménagements et étudier les conséquences de ces derniers. 

En outre, le travail de ce spécialiste en eau consiste à limiter les dangers pouvant être engendrés par les crues et de gérer les eaux. Aussi, il se charge de la protection des milieux aquatiques et procède à certaines modélisations. 

Pour exercer le métier d’hydrologue, il faut avoir une grande capacité d’analyse et maîtriser parfaitement l’informatique. Il faut surtout être titulaire d’un diplôme d’ingénieur spécialisé en science et technique de l’eau, en hydraulique et hydrologie ou encore en mécanique de fluide. Les diplômés de master sciences eau ou d’un DEA spécialisé en science de l’eau et en hydrologie peuvent également accéder à ce métier. 

Au début de sa carrière, ce scientifique expert en eau gagne 2 000 € bruts par mois. En devenant chargé de recherche de première ou deuxième classe ou en devenant directeur d’unité de recherches en environnement, l’hydrologue peut gagner beaucoup plus. 

Glaciologue

Pour un scientifique amoureux de la montagne, le métier de glaciologue est un boulot de rêve. En effet, ce professionnel passe son temps dans les montagnes (en Antarctique, en Islande, dans les Alpes…) pour prélever des échantillons de glace qu’il doit ensuite analyser dans son laboratoire. Ainsi, il a une double mission :

∙         Protéger et prévenir : le glaciologue protège les glaciers des rayons solaires et surveille son évolution dans le but d’anticiper les cataclysmes tels que les tsunamis de montagne. 

∙         Faire des recherches afin de comprendre les processus gel-dégel, récolter des informations sur le climat et le sol, apprêter un projet d’exploitation de ressources naturelles. 

Être passionné de recherche et avoir une âme d’explorateur ne suffit pourtant pas pour exercer le métier de glaciologue. Il faut être diplômé d’une école d’ingénieur (diplôme en génie de l’eau et génie civil, diplôme énergétique et environnement…) ou avoir un diplôme de master comme Master science de la terre et de la planète, environnement, Master sciences pour l’environnement…