Automaticien

0

La technologie en matière de machinerie ne cesse d’évoluer. Depuis les voitures aux machines industrielles, elles ont toutes besoin d’être entretenues pour durer de génération en génération. C’est l’une des missions de l’automaticien parmi tant d’autres. Découvrez son métier dans cet article. 

En quoi consiste le métier d’automaticien ?

Automaticien

Un automaticien est un spécialiste dans la maintenance des automates et des machines avec des dispositifs de pilotage ou de contrôle à distance. Parmi ces machines, il y a les vérins hydrauliques ou pneumatiques, les relais et d’autres machines robotisées. 

Le travail de l’automaticien se fait étape par étape. Il détaille d’abord son intervention dans une feuille de route pour faciliter ses tâches. Il détermine le type d’automate dont il doit s’occuper. Ensuite, il effectue un diagnostic avec un boîtier électronique ou un ordinateur portable. C’est là qu’il détermine l’état de la machine, c’est-à-dire le fonctionnement de toutes les pièces ainsi que les éventuelles anomalies. 

Les opérations auxquelles il procède peuvent aller d’un simple nettoyage à un renouvellement de la programmation informatique ou le remplacement d’une pièce. Il s’assure aussi à ce que l’ensemble du circuit de la machine fonctionne normalement afin d’éviter des courts-circuits. 

Le travail d’un automaticien est aussi très informatisé et très diversifié. En effet, il peut travailler dans le secteur de l’aéronautique, mais aussi dans l’agroalimentaire et l’agriculture par le biais de la bio-informatique. Il participe grandement à l’élaboration d’une serre écologique et complètement autonome par exemple. 

L’automaticien travaille généralement dans une société d’ingénierie ou dans une usine en tant que contrôleur et spécialiste en machinerie. C’est une personne qui aime la technologie, la science et surtout la mécanique informatiques. Il travaille le plus souvent avec beaucoup de personnes et dans le bruit. 

Les missions de l’automation

La principale mission de l’automaticien consiste à prendre soin de toutes les machineries robotisées et pilotées. Sa mission dépend de la formation qu’il a suivie et de son secteur d’activité. Lorsqu’il est plus diplômé, il participe grandement à la conception des nouvelles machines et à leur mise à jour. Mais, il s’occupe aussi de tâches plus ou moins simples comme :

∙ Le contrôle et analyse périodique des machines : il détermine les éventuels problèmes

∙ La réparation : lorsqu’il détecte un problème, il répare la machine et change les pièces défectueuses

∙ La modification et l’amélioration des paramètres. 

Quelles sont les qualités requises afin de devenir automaticien ?

Le métier d’automaticien est un métier très technique, mais aussi très informatique. Il a donc besoin d’une grande concentration, d’une grande minutie et de rigueur. Le fonctionnement des machines dépend de la façon dont il travaille. Pour cela, il peut travailler pendant de longues heures. La patience est donc d’une nécessité primordiale dans ses qualités. 

Pour le côté informatique de son travail, l’automaticien possède une capacité d’analyse et de logique très aiguë. C’est comme ça qu’il peut constater les problèmes dans les machines ou les appareils électroniques.

L’automaticien est un professionnel de la robotique. Il possède un sens de créativité et de curiosité pour fournir des inventions dans la technologie.

Quelle est la formation afin de devenir automaticien ?

Le métier d’automaticien se divise en plusieurs branches. Les formations pour en devenir sont donc multiples du niveau Bac au niveau Bac + 5. Notez que la responsabilité de l’automaticien dépend de la formation qu’il a suivie. 

Parmi les formations de niveau Bac il y a :

  • le bac professionnel pilote de ligne de production
  • le bac professionnel maintenance des équipements industriels
  • le bac professionnel en système numérique

Il y a aussi les formations de niveau Bac + 2 :

  • le BTS en conception et réalisation de systèmes automatiques ou en contrôle industriel et régulation automatique
  • le BTS électrotechnique
  • le DUT en génie électrique et informatique industriel ou en génie industriel et maintenance ou encore en génie mécanique et productique. 

Si vous voulez avoir un diplôme de niveau 6 ou Bac + 3 vous pouvez passer une licence professionnelle en :

  • en automatique et informatique industrielle dans la branche du contrôle industriel et des systèmes embarqués temps réel
  • en système automatisé réseau et informatique
  • en métier de l’industrie et gestion de la production industrielle 

La formation de plus haut niveau pour devenir automaticien est le niveau 7 ou Bac + 5. Pour cela, vous pouvez passer un master en énergie dans le parcours automatique et énergie électrique, ou un master ingénierie de conception dans le parcours systèmes automatisés et robotique avancée. Ces formations aboutissent à l’obtention d’un diplôme d’ingénieur. 

Quel est le salaire de l’automaticien ?

La rémunération de l’automaticien varie en fonction des formations qu’il a suivies de son diplôme et de son secteur d’activité. Lorsqu’il est débutant, il gagne entre le 1 500 à 1 800 € par mois. Cela peut augmenter jusqu’à 2 500 € voire même 3 000 € s’il tient un poste à responsabilité. 

Quelles sont les évolutions possibles ? 

La carrière de l’automaticien fait partie des métiers qui ont les plus grandes possibilités d’évolution. Elle suit le développement de la technologie et une formation continue est donc nécessaire. 

Au cours de sa carrière, l’automaticien acquiert de l’expérience, il gagne alors en responsabilité. Il peut, par exemple, devenir chef d’équipe ou gérer un bureau d’étude et de conception. 

Il peut aussi suivre des formations et se spécialiser dans un seul domaine comme la robotique, la pneumatique, ou la motorisation.