Technicien de maintenance

0

Au sein d’entreprises, principalement industrielles, le technicien de maintenance est le garant du bon fonctionnement des machines en s’assurant de leur bon état, évitant ainsi des problèmes comme les pannes et les dysfonctionnements.

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE TECHNICIEN DE MAINTENANCE ?

TECHNICIEN DE MAINTENANCE

Installer, contrôler, entretenir, maintenir, nettoyer et réparer : voilà toutes les actions d’un technicien de maintenance sur les différentes installations et machines à sa charge.

Ce professionnel est tenu de vérifier au quotidien le bon fonctionnement des machines, de prévenir les éventuels incidents et de s’assurer que les normes de conformité (qualité, sécurité et environnement) soient respectées.

Généralement affecté au service maintenance ou au service après-vente, les missions de ce professionnel varient en fonction de l’entreprise pour laquelle il travaille.

LES MISSIONS D’UN TECHNICIEN DE MAINTENANCE :

Seul ou en équipe, qu’il travaille en extérieur ou en atelier, ce professionnel pourra être amené à réaliser les missions suivantes : installation, réglage et mise à niveau du matériel ; nettoyage, réparation ou remplacement des éléments défectueux ; gestion de la disponibilité permanente du matériel ; rédaction des fiches techniques (dossier de maintenance des machines) et renseignements au niveau de la GMAO (Gestion de la maintenance assistée par ordinateur) ; participation à l’amélioration des procédures de maintenance ; mise en place de dispositifs pour augmenter le rendement et la longévité des machines ; suivi de l’innovation dans le domaine concerné et formation des usagers.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES AFIN DE DEVENIR TECHNICIEN DE MAINTENANCE ?

Pour devenir technicien de maintenance en entreprise – principalement industrielle – ou toute autre surface extérieure et intérieure, il est tout d’abord nécessaire de faire preuve d’un sens de l’observation et des détails.

Le technicien de maintenance doit avoir une maîtrise en ce qui concerne la lecture de plans, schémas et notices techniques (y compris en anglais et pour cela, un niveau courant dans la langue est requis).

Dévoué à l’entreprise dans laquelle il travaille, ce professionnel doit avoir des connaissances techniques minutieuses afin de pouvoir intervenir sur tout type de machine, dans les plus brefs délais, pour remédier à tout éventuel problème pouvant surgir.

Enfin, comme indiqué plus haut dans notre article, cette profession peut être exercée dans de nombreux endroits et pour cela, une bonne forme physique est nécessaire. En outre, il est souvent demandé au professionnel de travailler en équipe et pour cela, un bon sens du relationnel et du travail en équipe sont des qualités requises.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR TECHNICIEN DE MAINTENANCE ?

Pour atteindre cette profession, il est possible de réaliser des formations en initial allant du CAP ou BAC+3, ou bien de passer par un titre livrable en formation en continu.

Concernant les formations en initial, il est possible pour un étudiant de déboucher dans ce secteur professionnel dès le CAP électricien. Sinon, les étudiants peuvent suivre des formations de niveau supérieur en optant pour le BAC PRO MELEC (Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés), le BAC PRO MEI (Maintenance des équipements industriels) ou le BAC Technologique STI2D (Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable).

Détenteur d’un de ces trois baccalauréats, l’étudiant peut opter pour une formation de niveau BAC+2 en passant un des diplômes suivants : BTS Conception et Réalisation des Systèmes Automatiques,  BTS Contrôle industriel et régulation automatique, BTS Électrotechnique, BTS Maintenance des systèmes “Option A – Système de Production”, DUT Génie électrique et informatique industrielle et BTS Génie industriel et maintenance.

Enfin, il est possible de viser un niveau BAC+3 en passant une des licences professionnelles suivantes : Gestion et Maintenance des installations électriques, Maintenance des systèmes industriels, de protection et d’énergie, Maintenance et Technologie : Contrôle Industriel, Maintenance et Technologie : électronique instrumentation, Maintenance et Technologie : Organisation de la Maintenance et Maintenance et Technologie : Systèmes pluri-techniques.

En tant que demandeur d’emploi ou en reconversion professionnelle, il est possible de passer un des titres suivants en formation continue afin de pouvoir prétendre à la profession de technicien de maintenance : titre professionnel TMI (Technicien de Maintenance – Industrie et Services), titre professionnel TSMI (Technicien supérieur de maintenance industrielle), titre professionnel électricien de maintenance des systèmes automatisés, Certificat de Qualification Professionnelle (CQP), Opérateur en maintenance industrielle et CQP Technicien en Développement et Installation des Systèmes Automatisés.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN TECHNICIEN DE MAINTENANCE ?

En tant que “débutant”, le salaire mensuel d’un technicien de maintenance avoisine le SMIC, environ 1500 euros par mois. Avec des années d’expérience, de maîtrise dans tout type de chantier et entreprise, son salaire annuel peut s’élever à 36 000 euros.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES POUR UN TECHNICIEN DE MAINTENANCE ?

Après des années d’expériences, un technicien de maintenance peut évoluer sur un poste de responsable de maintenance ou chef d’équipe, ou s’orienter vers un bureau d’études en production et qualité.