Métiers secteur du tourisme

Dynamique et en pleine expansion, le secteur du tourisme compte au moins 1 million de salariés avec un marché qui génère un chiffre d’affaires de 160 milliards d’euros. Avec plus de 20 000 nouveaux emplois créés annuellement, le secteur du tourisme reste un véritable pilier de l’économie française.

Avez-vous choisi de vous spécialiser dans le tourisme ou de vous orienter vers ce métier ? Découvrez nos fiches métiers dans le secteur du tourisme.

Quels sont les différents métiers du secteur touristique ?

Le secteur touristique étant à la fois évolutif et florissant, les métiers qui y sont rattachées connaissant quatre grandes dimensions qui tendent à se développer.

  • La conception :

La forte pression concurrentielle et l’évolution des besoins sur le marché touristique incitent les professionnels du secteur à concevoir et à développer des formules de voyage personnalisées. La conception de ces formules sur-mesure requiert des compétences spécifiques et liées à différents postes :

  • Chargé d’études touristiques,
  • Chargé de mission de développement touristique local,
  • Chef de projet consultant,
  • Chef de projet en tourisme d’affaires,
  • Consultant en tourisme,
  • Chef de produit en agence de voyage,
  • Chef de produit au sein d’un tour-opérateur,
  • Directeur de cabinet de conseil touristique,
  • Directeur d’études et de projets touristiques,
  • Directeur marketing touristique,
  • Directeur de production en agence de voyage,
  • Directeur technique au sein d’un tour opérateur,
  • Responsable de projets de développement en e-tourisme.
  • La vente :

Nerf de guerre de toute activité professionnelle dans le tourisme, la vente des produits de voyages et de services liés nécessite aussi de faire intervenir les compétences rattachées aux postes suivants :

  • Agent de voyage,
  • Représentant d’agence réceptive,
  • Directeur d’agence touristique évènementielle,
  • Directeur commercial et marketing en agence de voyage ou dans un tour opérateur,
  • Directeur de foires, de salons, de congrès et d’expositions pour les séjours d’affaires,
  • Directeur d’Office de Tourisme,
  • Directeur de site culturel,
  • Responsable des réservations.
  • L’animation :

La promotion d’offres de produits et de services touristiques requiert le déploiement de compétences spécifiques chargées d’animer les activités qui y sont afférentes. Ces compétences recherchées sont rattachées à une diversité de postes :

  • Accompagnateur (ou guide) touristique,
  • Animateur de club de vacances,
  • Animateur de tourisme local,
  • Chargé d’animation touristique culturelle,
  • Directeur de parc zoologique,
  • Directeur de parc d’attractions,
  • Responsable d’équipements de sports et de loisirs dans les maisons de vacances,
  • Spa Manager.
  • L’information :

Avec l’essor des NTIC, la croissance explosive d’Internet et la montée en puissance de l’e-tourisme, l’information tend à y occuper de plus en plus de place. L’information en matière touristique requiert des compétences particulières et inhérentes à certains postes :

  • Chargé d’accueil en office de tourisme,
  • Chargé du protocole en matière touristique,
  • Chargé des relations publiques lors des conférences,
  • Conseiller en matière de réservation en ligne,
  • Guide accompagnateur en musées,
  • Médiateur culturel territorial,
  • Planificateur de voyage et d’hébergement de vacances.

Professions du secteur touristique : salaire et évolution de carrière

Pour les métiers du tourisme, la rémunération dépend du niveau de diplôme, des compétences, de l’expérience, de la nature du poste et de l’étendue des attributions. Les postes de direction (et qui requièrent un diplôme élevé) sont souvent plus rémunérateurs que d’autres. Ci-après une estimation (à titre indicative) de niveau de salaire dans le tourisme en fonction du poste visé :

  • Directeur de cabinet de conseil touristique : environ 6000 € bruts pour un directeur de cabinet expérimenté et confirmé.
  • Directeur d’études et de projets touristiques : 5000 et 8000 € bruts par mois en fonction de l’expérience.
  • Directeur marketing touristique : de 4000 à 6000 € bruts par mois en début de carrière.
  • Directeur de production en agence de voyage : de 2000 à 3000 € bruts mensuels en fonction de l’expérience.
  • Directeur technique au sein d’un tour opérateur : autour de 8450 € bruts par mois en moyenne.
  • Directeur commercial et marketing dans un tour opérateur : entre 60 000 et 95 000 € bruts par an en fonction de l’expérience.
  • Directeur de foires, de salons, de congrès et d’expositions pour les séjours d’affaires : entre 2500 et 3000 € bruts mensuels.
  • Directeur de site culturel : entre 3175 et 4200 € bruts par mois.
  • Directeur de parc d’attractions : environ 3600 € bruts mensuels.
  • Responsable de projets de développement de tourisme local : entre 1750 et 2500 € bruts mensuels.
  • Chef de projet consultant en ingénierie touristique : de 2000 à 3000 € bruts par mois.
  • Chef de projet en tourisme d’affaires : de 2250 à 3000 € bruts par mois.
  • Chef de produits voyage : entre 2000 et 3000 € mensuels bruts.
  • Chargé d’études touristiques : entre 1600 et 2200 € bruts par mois en début de carrière.
  • Chargé de mission de développement touristique local : entre 1750 et 2500 € bruts par mois.
  • Responsable des réservations : de 2350 à 3000 € bruts mensuels.
  • Chargé d’animation touristique culturelle : de 2000 à 3300 € bruts mensuels en fonction de l’expérience.
  • Consultant en tourisme : entre 2500 et 3500 € bruts par mois.
  • Agent de voyage : entre 1750 et 2500 € bruts mensuel.
  • Représentant d’agence réceptive : autour de 3000 € bruts par mois en moyenne.
  • Accompagnateur (ou guide) touristique : entre 1650 et 2250 € bruts par mois.
  • Animateur de club de vacances : varie de 20 000 € à 79 000 € bruts par an en fonction de l’expérience, de la qualification et de l’entreprise.
  • Animateur de tourisme local : 2000 € bruts mensuels en moyenne en début de carrière.
  • Chargé du protocole en matière touristique : entre 5250 et 5500 € bruts mensuel
  • Agent et Conseiller en matière de réservation en ligne : varie de 2000 à 5200 € en fonction de l’expérience.
  • Médiateur culturel territorial : autour de 1850 € bruts mensuels pour un débutant.
  • Planificateur de voyage et d’hébergement de vacances : environ 1750 € bruts par mois en début de carrière.
  • Chargé d’accueil en office de tourisme : aux alentours de 1 675 € bruts pour un junior.

Les perspectives d’évolution sont larges dans le secteur touristique. Un employé qui occupe un poste d’exécution peut se former et renforcer ses compétences pour aspirer à un poste de responsable. L’évolution de carrière peut aussi s’opérer par le biais de la promotion interne et par l’acquisition d’un VAE (Validation d’Acquis et d’Expérience).

Travailler dans le secteur du tourisme : les compétences clés

Les métiers du secteur touristique réunissent un certain nombre de compétences transversales quel que soit le poste occupé. Voici donc les compétences recherchées pour travailler dans le secteur touristique :

  • Une culture générale riche et étendue.
  • De fortes compétences linguistiques : on devrait maîtriser plus de 3 langues étrangères.
  • Sens du relationnel et aptitudes à communiquer.
  • Capacités de diplomatie et de négociation.
  • Autonomie et rigueur.
  • Réactivité, flexibilité, dynamisme et facultés d’adaptation.
  • Parfaite maîtrise des outils NTIC.
  • Sens très aigu du service.
  • Esprit d’équipe.