Hôtesse de l’air

0
Hôtesse de l’air

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier d’hôtesse de l’air: les missions, qualités requises, salaire, formations, débouchés.

En quoi consiste le métier d’hôtesse de l’air ?

Une hôtesse de l’air est un personnel navigant commercial (ou PNC) des transports aériens longue distance de type commercial. Elle travaille principalement dans les avions de ligne qui transportent des dizaines ou des centaines de passagers.

Le rôle de l’hôtesse est de veiller au bien-être et à la sécurité des passagers. Elle est encadrée par le commandant de bord.

Quelles sont les missions d’une hôtesse de l’air ?

En tant que personnel chargé du confort des passagers d’un avion de ligne, l’hôtesse de l’air se charge de plusieurs tâches alliant communication, services avant et durant le vol.

L’équipement de secours

Sa première intervention commence avant le décollage, avant l’arrivée des passagers. Il s’agit de contrôler soigneusement le bon fonctionnement des équipements de secours de la cabine des passagers, mais aussi des pilotes. Cela consiste entre autres à vérifier :

  • L’emplacement des gilets de sauvetage
  • L’état des toboggans en cas de problème
  • L’allumage du chemin lumineux
  • Le fonctionnement des masques à oxygène

La réception des passagers

Ensuite, avant le décollage, l’hôtesse de l’air se charge de l’accueil des passagers. Elle salue chaleureusement ces derniers et les assiste pour qu’ils puissent trouver leur place.

Le renseignement après le décollage

Juste après le décollage, une hôtesse de l’air effectue l’habituel rappel du respect des consignes de sécurité aux voyageurs. Elle présente les équipements de sauvetage et là où cela se trouve aux passagers.

Elle indique également les gestes de secours en cas de danger. L’hôtesse de l’air est chargée d’expliquer le déroulement du service durant le vol ainsi que les escales. Elle informe aussi les passagers du déroulement du vol.

Les services

En tant que chargée du confort des voyageurs, elle doit répondre aux demandes et attentes des passagers avec patience et amabilité. Elle prend soin d’un passager s’il est malade par exemple. 

L’hôtesse de l’air rassure les passagers en cas de turbulence ou d’autres problèmes. Elle assure un service de bord identique à celui d’un serveur. C’est-à-dire qu’elle sert les boissons et plateaux-repas. Elle propose aussi des produits duty free si c’est un vol vers l’étranger.

L’atterrissage et l’approvisionnement

Lorsque l’avion atterrit, elle s’occupe de son approvisionnement. Cela signifie que c’est elle qui gère les stocks et tenir les livres de comptes. Enfin, elle fait le rangement de l’avion lorsque les passagers sont tous partis.

Quelles sont les qualités requises pour devenir hôtesse de l’air ?

Avoir une grande maîtrise de soi

La première qualité requise pour devenir hôtesse de l’air, c’est la maîtrise de soi en toute circonstance. Autrement dit, l’hôtesse de l’air ne doit pas paniquer et doit toujours être apte à rassurer et aider les passagers.

Avoir le sens psychologique

Cette qualité est nécessaire, surtout pour les passagers énervants et frustrants. Elle doit, en effet, rester calme et gentille, quoi que les passagers fassent. Le sens psychologique implique également un bon sens de l’écoute.

Avoir une résistance physique et nerveuse

Elle doit savoir gérer les plaintes et caprices des personnes capricieux. Il peut s’agir notamment de personnes âgées, de jeunes enfants, etc. Ce qui peut mettre ses nerfs à rude épreuve.

Avoir une bonne élocution

L’élocution est très importante pour une hôtesse de l’air, car elle aura à beaucoup parler. De ce fait, il faut que tous les passagers la comprennent dans ses explications. D’où la nécessité d’une bonne élocution.

Dans le même principe, elle doit pouvoir être polyglotte, c’est-à-dire parler plusieurs langues étrangères. En effet, elle accompagne des avions de ligne qui peuvent voyager partout. Aussi, elle doit s’adapter à la langue du pays de destination.

Être présentable

Outre la qualité des services, l’hôtesse de l’air doit toujours être propre et bien organisée pour assurer une bonne présentation auprès des voyageurs.

Cette bonne présentation doit aussi se voir dans sa politesse et sa courtoisie. Car à travers son image, elle représente la compagnie.

Avoir le sens du contact

Arrivée dans l’avion, une hôtesse de l’air sera en contact permanent avec les dizaines ou centaines de passagers. Aussi, elle doit avoir le sens du contact, c’est-à-dire pouvoir parler avec les voyageurs de manière aisée.

De même, elle doit avoir le sens du service, car c’est la base du travail d’hôtesse de l’air. Avoir le sens du service signifie avoir la volonté d’aider les passagers, savoir retenir les demandes de ces passagers et leur offrir avec les moyens du bord ce qu’ils désirent.

Les compétences de voyage

Comme elle voyage beaucoup, une hôtesse de l’air doit savoir s’adapter à toute circonstance. Aussi, il faut s’adapter facilement aux : 

  • Horaires de travail décalés et irréguliers (avec les déplacements inattendus et les reports de voyages)
  • Aux décalages horaires (car en voyageant, elle se retrouvera confrontée au changement du fuseau horaire à plusieurs reprises)
  • Aux changements brusques de climat (le fait de voyager signifie changer de pays, et chaque pays a son propre climat, d’où le besoin d’adaptation au changement climatique)
  • À la station debout prolongée (toutes les missions de l’hôtesse de l’air nécessitent de se tenir debout et de marcher, ce qui peut prendre plusieurs heures)
  • À une vie personnelle peu stable (comme elle voyage partout et de manière imprévisible, elle n’est pas très souvent dans son foyer et son quartier)

Quelle est la formation pour devenir hôtesse de l’air ?

Les conditions d’embauche pour devenir hôtesse de l’air varient selon la compagnie. Cependant, il existe des conditions minimums qui sont requises pour la plupart des compagnies.

  • La première condition consiste à avoir le baccalauréat (quoique certains candidats aient un bac +2). Ce baccalauréat peut être littéraire ou scientifique, cela n’est pas très important.
  • Il faut au moins qu’elle sache parler avec un anglais courant (elle doit avoir le TOEIC avec un score de 720 validé depuis moins de 24 mois). La connaissance d’une ou plusieurs autres langues serait un atout pour la sélection.
  • Il faut avoir plus de 18 ans, car l’hôtesse de l’air est amenée à voyager loin de sa famille. Elle doit savoir se débrouiller seule une fois arrivée au pays de destination.
  • Savoir nager est une condition très importante à ne pas négliger. C’est nécessaire, car en cas de crash, l’hôtesse de l’air devra assister les passagers qui ne savent pas nager.

À part cela, il faut passer une formation particulière pour avoir le diplôme CCA (cabine crew attestation). Cette formation est divisée en deux parties : la partie théorique et la partie pratique.

Pour la partie théorique, il faut suivre des modules tels que :

  • L’avion et comment il fonctionne
  • La réglementation à suivre avant, durant et après le vol
  • La météo, pour avertir les passagers des changements climatiques
  • Les facteurs humains, pour l’accueil et le service
  • Le sauvetage en cas de crash
  • La communication au sein des équipages
  • Les marchandises dangereuses, qui ne doivent pas entrer dans l’avion
  • La sûreté et le secourisme pour l’enseigner plus tard aux passagers

Il y a ensuite la partie pratique qui est juste la mise en situation de l’hôtesse de l’air. La partie pratique est moins longue que la partie théorique, mais il ne faut pas la sous-estimer. En effet, l’élève se trouvera dans une mise en situation quasi réelle et devra aussi manipuler le matériel.

Quel est le salaire d’une hôtesse de l’air ?

En tant que débutante une hôtesse de l’air reçoit environ 1500 euros par mois. Mais ce salaire augmente rapidement selon les années d’expérience.

Par exemple, à partir de un an d’expérience, elle peut gagner 1800 à 2000 euros par mois. Bien entendu, cela peut varier selon le prestige de la compagnie aérienne pour laquelle elle travaille.

Il y a aussi les primes des vols de nuit, des vols long-courriers, de déplacement, etc. ce qui peut amener le salaire jusqu’à un montant de 4500 euros brut par mois.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Après être passée par quelques années d’expérience, une hôtesse peut faire une demande pour travailler sur des vols long-courriers. Elle peut aussi choisir le service dans lequel elle voudrait travailler (comme la 1ère classe, la classe affaires, la classe économique, etc.).

Dans l’optique d’une plus grande évolution de sa carrière et de sa rémunération, elle peut être promue chef de cabine dans la compagnie pour laquelle elle travaille. Ce sera elle qui sera responsable de l’équipe des hôtesses de l’air et des stewards sur le vol.

Une hôtesse de l’air peut aussi évoluer en chef de cabine principale. Ce poste gère une équipe plus importante en nombre. Elle peut par la suite devenir chef des personnels navigants. Cependant, il n’y a qu’un seul poste de chef des personnels navigants par compagnie.

Enfin, une hôtesse de l’air bien expérimentée peut devenir agent d’escale (faisant partie du personnel non navigant). Elle peut aussi être une formatrice de nouvelles hôtesses de l’air. Pour ces deux dernières évolutions, c’est dans le cas où elle veut mener une vie plus stable.