Orthopédagogue

0

La capacité d’apprentissage de chaque élève n’est pas la même. Dans le cas de ceux qui ont des difficultés ou des troubles, il est obligatoire de leur octroyer une méthode qui correspond parfaitement à leur personnalité et à leur problématique. C’est là qu’intervient l’orthopédagogue. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur ce métier encore peu pratiqué en France. 

En quoi consiste le métier d’orthopédagogue ?

Orthopédagogue

Le métier d’orthopédagogue consiste à appliquer l’orthopédagogie ou la science de l’éducation. Plus précisément, l’orthopédagogue évalue les élèves et détermine l’origine de leur difficulté ou de leur trouble d’apprentissage qui peut être au niveau des connaissances, des stratégies d’apprentissage ou encore des processus cognitifs. 

Pour ce faire, l’orthopédagogue doit tenir compte de plusieurs facteurs. Plus précisément de l’entourage de l’enfant comme l’affection qu’il reçoit, ses environnements sociaux et familiaux… 

Après cela, l’orthopédagogue intervient en recherchant une meilleure stratégie pour résoudre le problème de ses apprenants. Ses interventions ont trait généralement à la lecture, aux mathématiques ou encore à l’écriture…

Le métier d’orthopédagogue consiste aussi à mener des actions rééducatives afin d’aider l’élève à s’améliorer. À cet égard, il collabore avec l’établissement scolaire lui-même, les parents, ainsi que les instituteurs… 

Dans le cadre de son métier, l’orthopédagogue forme les enseignants. Pour cela, il leur transmet la bonne méthode d’enseignement à travers une conférence ou même un stage. 

Il est à noter que les praticiens de ce métier sont encore rares en France. Il n’en existe qu’à l’institut français d’Orthopédagogie et à l’union des orthopédagogues de France. Par contre au Québec, en Belgique et au Liban, le métier d’orthopédagogue est de plus en plus pratiqué. 

Quelles sont les missions de l’orthopédagogue ?

Les principales missions d’un orthopédagogue peuvent être assimilées à celui d’un simple enseignant. En effet, il doit transmettre ses savoirs en suivant le programme scolaire, il doit également répondre aux questions des élèves et corriger les erreurs de ces derniers dans les exercices ou les examens. Pour tout cela, il use de ses techniques d’orthopédagogue.

Mais certaines tâches sont propres à l’orthopédagogue. En voici quelques exemples : 

∙         Analyser les difficultés et les troubles d’apprentissage dans tous les domaines pédagogiques (langage, raisonnement logicomathématique, développement psychomoteur…) 

∙         Aider les enseignants dans leurs interventions pédagogiques auprès des apprenants présentant des difficultés ou des troubles d’apprentissage

∙         Mettre en place des programmes d’études auxquels chaque élève pourrait s’adapter 

∙         Aider les parents à suivre la scolarité de leurs enfants à l’aide d’un support éducatif

∙         Donner ses avis de professionnel à l’école concernant les équipements et les matériels didactiques indispensables. 

∙         Conseiller sur l’aménagement de l’immeuble servant d’établissement scolaire 

∙         Établir et gérer des dossiers sur l’évolution de chacun des élèves

∙         Se mettre au courant des nouveautés et des innovations sur le domaine de l’orthopédagogie

∙         Collaborer avec d’autres spécialistes (par exemple un psychologue, un ergothérapeute, des éducateurs spécialisés…) pour aider les élèves en difficulté. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir orthopédagogue ? 

Un orthopédagogue doit être doté d’un certain nombre de qualités pour pouvoir exercer son métier et mener à bien ses missions. La première qualité que ce dernier doit avoir c’est l’amour pour les enfants, les adolescents ainsi que les entregents. Étant donné qu’il est obligé d’être en contact avec eux pendant toute sa carrière. 

L’orthopédagogue doit travailler avec toutes sortes  de clients. Certains d’entre eux sont faciles à gérer et d’autres non. Une parfaite santé psychologique et une grande patience sont alors indispensables. 

Un grand talent en communication est également requis. S’entendre avec des jeunes nécessite en effet une capacité d’écoute maximale et un bon discours persuasif. 

L’orthopédagogue a également besoin de son sens de la responsabilité, de l’autonomie et d’un esprit d’initiative pour pouvoir gérer une classe et une bonne dizaine d’élèves en difficultés scolaires. Le sens de l’organisation est aussi un grand atout pour ce professionnel de l’éducation.

L’orthopédagogue doit surtout être un grand observateur et en même temps vigilant pour pouvoir faire la différence entre les élèves en difficultés des élèves normaux. Aussi, il doit déterminer les faiblesses et les atouts des élèves qu’il aide.

Et enfin, l’orthopédagogue doit être apte pour travailler en équipe. Il doit en effet collaborer avec les autres professionnels et les parents des élèves. 

Quelle est la formation pour devenir orthopédagogue ?

Pour pouvoir exercer le métier d’orthopédagogue, il faut avoir un Bac +2, vous pouvez aussi compléter votre formation en suivant une formation spécialisée pour devenir orthopédagogue, voici 2 écoles qui forme pour ce métier :

Quel est le salaire de l’orthopédagogue ? 

Comme les orthopédagogues sont encore rares en France, il est assez difficile d’établir son salaire exact. Il y a lieu donc de se référer aux rémunérations dans d’autres pays.

Au Canada, par exemple, le métier d’orthopédagogue fait gagner, en moyenne 64 137 $ par an. Ce qui équivaut à 30,84 $ pour une heure de travail. 

Il est à noter que ce salaire varie en fonction de l’ancienneté de l’orthopédagogue et du statut de l’employeur. 

Quelles sont les évolutions possibles ? 

Le métier d’orthopédagogue est évolutif. En commençant par un stage, puis en tant qu’employé d’une école ou d’un collège, il peut devenir directeur d’établissement lorsqu’il aura acquis assez d’expérience. Il peut également créer son propre cabinet et y accueillir les clients qui ont besoin d’aide dans la scolarisation de leurs enfants. 

Témoignages d’orthopédagogue