Banquier

0

Figure inéluctable de notre société, le banquier ou conseiller financier gère et fait fructifier l’argent de ses clients. Il travaille dans une entreprise privée ou publique spécialisée et réalise au quotidien des tâches diversifiées telles que l’ouverture de comptes, l’accord de prêts ou encore le conseil en gestion de compte.

L’essentiel à savoir concernant la profession de banquier sera donné dans les lignes suivantes : une description détaillée de la profession, ses missions, les qualités requises, la formation, le salaire et les évolutions possibles.

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE BANQUIER ?

Banquier

En contact direct avec ses clients, le rôle principal du banquier est de conseiller, gérer et éviter dès que possible les situations délicates.

Pour cela, ce professionnel sera amené à présenter à ses clients des moyens susceptibles de faciliter la gestion de leurs avoirs, mais aussi à leur proposer tous moyens efficaces pour optimiser le fonctionnement de leurs finances : crédits, placements, outils de gestion, etc. 

De temps à autre, les banquiers négocient et rédigent des contrats. Il leur incombe aussi de calculer et prévoir les risques liés aux opérations financières et comptables des projets. 

LES MISSIONS D’UN BANQUIER

La profession de banquier ou conseiller financier consiste en la réalisation d’un grand nombre de missions, toutes aussi variées les unes que les autres, et ce au quotidien : 

  • Suivre le compte de ses clients.
  • Prendre contact avec sa clientèle en cas de problème.
  • Accueillir les clients.
  • Assurer la gestion des portefeuilles clients.
  • Se tenir au courant de l’actualité économique. 
  • Négocier des aménagements de contrat.
  • Négocier des taux.
  • Fidéliser ses clients.
  • Informer sa clientèle de nouveaux produits et services pouvant les intéresser.
  • Réaliser des demandes de crédit.
  • Négocier des autorisations de découvert.
  • Proposer des placements financiers.
  • Prospecter de nouveaux clients.
  • Vendre des produits financiers et des services.
  • Informer sa hiérarchie.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES AFIN DE DEVENIR BANQUIER ?

Afin de pouvoir réaliser cette profession, il est nécessaire, tout d’abord, de maîtriser les techniques de financement et l’analyse des risques financiers.

Devant interagir au quotidien avec des clients et/ou d’autres membres de son établissement bancaire (y compris les membres de sa hiérarchie), le banquier doit savoir faire preuve d’un bon sens du contact, permettant de développer des relations cordiales et de confiance.

Face à des dossiers qui sont très souvent denses et dans un milieu qui peut être à la fois national et international, des qualités telles que l’esprit de synthèse, mais aussi un niveau courant en anglais sont requises.

Ayant aussi des missions de fidélisation, il est nécessaire pour ces professionnels de bien connaître la vie de leurs clients, afin de pouvoir proposer les bons produits et services au moment opportun, et de s’assurer de conserver ces clients pendant un très long moment.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR BANQUIER ?

Il est possible de réaliser cette profession dès l’obtention d’un diplôme dans ce domaine, validant un niveau BAC+2. Mais si les étudiants sont intéressés par le fait de gérer le portefeuille de particuliers ou de grandes entreprises, ils devront réaliser des formations scolaires diplômantes allant jusqu’à un BAC+5.

Au niveau BAC+2, il est possible pour les étudiants de passer les diplômes suivants : BTS Banque, BTS MCO (Management Commercial Opérationnel – Anciennement BTS MUC), BTS NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client – Anciennement BTS NRC) ou encore le DUT Techniques de Commercialisation.

Au niveau BAC+3, il est possible pour les étudiants de passer les diplômes suivants : DEUST (Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques) Banque, Organismes financiers et de prévoyance, DEUST Commercialisation de produits financiers “Option Banque et Assurance” ou encore une Licence professionnelle dans le domaine de la banque, de la finance et de l’assurance.

Au niveau BAC+5, il est possible pour les étudiants de passer les diplômes suivants : Maîtrise en sciences et techniques comptables et financières, diplôme d’école de commerce, Maîtrise en sciences de gestion, Diplôme d’IUP (Instituts Universitaires Professionnalisés) Banque et Finance, Master Gestion de Patrimoine, Master Sciences Juridiques et Financières ou encore Master Sciences Politiques “Option Finance”.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN BANQUIER ?

Le salaire d’un banquier débutant est chiffré à 1700 euros nets par mois. Un banquier “confirmé” peut gagner entre 2500 et 3400 euros par mois.

À cela, il faut ajouter que le grand intérêt repose sur les primes additionnelles, telles que le 13ème mois et la partie variable consistant en un pourcentage des ventes réalisées par l’établissement bancaire dans lequel il travaille.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

Après cinq à dix ans d’expérience, le banquier peut se tourner vers des professions plus spécialisées telles que l’assurance, l’immobilier, les matières premières, les placements boursiers…

Il lui est aussi possible de se tourner vers la gestion de patrimoine pour des clients plus aisés, pour des petites entreprises (dans ce cas-là, son métier sera “Chargé de clientèle professionnelle”) ou encore vers un poste qui demande une certaine maîtrise du management, celui de directeur d’agence.