Cadreur 

0

Derrière votre film, série ou émission TV préférés, il y a le travail acharné du cadreur. En maniant à la perfection sa caméra, ce professionnel assure un meilleur panoramique et un mouvement de traveling sans défaut. Découvrez dans cet article les détails sur ce métier connu également sous le nom de cameraman ou d’opérateur de prise de vues. 

En quoi consiste le métier de cadreur ? 

Cadreur 

Le métier de cadreur est un métier du domaine du cinéma, de l’audiovisuel et même des jeux vidéo. Il s’exerce généralement dans des entreprises de production audiovisuelle, sur un plateau de télévision ou encore dans des sociétés de production institutionnelle. 

Le métier de cameraman consiste à manier une caméra pour capturer des images ou filmer des scènes en fonction des désirs du réalisateur. Il travaille sous la direction de ce dernier et d’un chef d’opérateur. En effet, ce sont ces derniers qui déterminent l’angle de prise de vues, le cadrage, la place et les différents déplacements de la caméra. 

C’est à partir de ces consignes que l’opérateur de prise de vue agence les déplacements horizontaux et verticaux de sa caméra et des acteurs. Il doit également se débrouiller pour ressortir les idées du réalisateur. 

Selon l’ampleur de ses missions, un cameraman peut se faire aider par un assistant-opérateur. Ce dernier l’aide notamment à nettoyer l’objectif ou à effectuer la mise au point avant un tournage. 

Quelles sont les missions du cadreur ? 

Le cadreur a pour principale mission la prise de vue des images selon les directives du réalisateur ou du directeur de la photographie. Pour cela, il doit coordonner les mouvements de sa caméra en fonction de la lumière. 

L’opérateur de prise de vue a également des missions à remplir dans le cadre de la préparation d’un film. En effet, il doit aider le réalisateur à analyser les scénarios, à choisir les plans, à trouver des lieux de tournage et à choisir les équipements nécessaires. 

Sur le plateau de tournage, les missions du cadreur consistent à manipuler la caméra qui est posée soit sur un pied de caméra soit sur son épaule. Et en même temps, il doit donner des consignes sur l’image qu’il veut réaliser à l’équipe de tournage. Il doit les mettre au courant des déplacements de la caméra, de la vitesse de traveling et de divers autres paramètres.

Et enfin, le cameraman doit passer en revue les transitions d’un plan à un autre. Pour ce faire, il doit appliquer diverses techniques de prise de vue. Il en est par exemple des tournages sous marine ou depuis un hélicoptère, du steadycam et bien d’autres encore. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir cadreur ? 

Le métier de cadreur exige un certain nombre de qualités. En voici quelques-unes :

  • La créativité :

Même si le cadreur travaille sous la direction du réalisateur et du directeur de la photographie, il ne doit pas se contenter de suivre les ordres. En effet, il doit faire preuve d’imagination pour mieux appliquer les différentes techniques de son métier. 

  • La minutie :

Le cameraman doit être une personne très organisée et bien préparée afin de suivre à la lettre les indications du réalisateur et de bien respecter les repères. 

  • La patience :

La mise au point, la recherche de la qualité d’image parfaite et la recherche des angles exigés par le réalisateur peuvent être vraiment stressantes. Mais en aucun cas, le cadreur ne doit ni se précipiter ni se décourager, et encore moins perdre patience. 

En outre, un bon nombre de savoir-faire est exigé d’un cadreur. Il s’agit entre autres :

  • De l’identification de différentes natures de prises de vue qui doit correspondre au scénario,
  • Du choix de matériaux de tournage et d’éclairage, ainsi que l’emplacement et l’installation de ces derniers
  • De la réalisation des prises de vue des vidéos, de leur enregistrement et de leur montage…

La formation pour devenir cadreur

Pour devenir cadreur, il faut suivre l’une des formations qui initient aux métiers de l’image et de la prise de vue. En voici quelques exemples :

Bac + 2 :

  • Cadreur – opérateur de prise de vues vidéo et lumière
  • BTS métiers de l’audiovisuelle, option métier de l’image

Bac + 3 :

  • Diplôme d’études supérieures de réalisation (DESRA)
  • Bachelor photographe et vidéaste
  • Licence professionnelle technique du son et de l’image

Bac + 5

  • Diplôme de l’école nationale supérieure des métiers de l’image et du son ou FEMIS (spécialisation image)
  • Diplôme de l’ENSLL ou Louis Lumière (section cinéma)
  • Master pro cinéma et audiovisuel, réalisation et création

Plusieurs écoles privées offrent également de formation pour devenir cameraman. Il en est ainsi de l’EICAR, de l’ESRA, de l’ESEC…

En outre, de simples formations en photographie peuvent mener au métier d’opérateur de prise de vue. 

Quel est le salaire d’un cadreur ? 

Le salaire d’un cadreur est déterminé suivant son statut qui peut être salarié ou intermittent, de l’étendue de ses tâches, ainsi que de sa notoriété. Ainsi, un cameraman salarié gagne en moyenne 2 800 € bruts par mois. 

Un cadreur intermittent débutant, quant à lui, peut gagner aux environs de 1 200 € par semaine. Néanmoins, le cadreur de ce statut trouve rarement de contrat. Il peut en effet se passer un assez long moment entre deux contrats. Pour cela, il bénéficie du système d’indemnisation du chômage particulier aux intermittents du spectacle. 

Quelles sont les évolutions possibles ? 

Avant de devenir cadreur, il faut d’abord occuper le poste d’assistant-cadreur (d’abord le second puis le premier assistant). Un opérateur de prise de vues plus expérimenté et plus compétent peut ensuite devenir directeur de la photographie. Aussi, un caméraman peut évoluer et exercer le métier d’assistant-réalisateur ou même de réalisateur.