Sexologue

0

Si vous recherchez un métier qui n’est pas commun, vous pouvez tout à fait envisager d’exercer le métier de sexologue. Si vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit, nous vous invitons à lire cette fiche métier avec la plus grande des attentions. Il est important de préciser que ce métier de conseil n’est pas réglementé à l’heure actuelle.

En quoi consiste le métier de sexologue ?

Sexologue

De manière générale, il est possible de dire que le métier de sexologue consiste à prodiguer des conseils et des informations à des personnes sur l’activité sexuelle.

Les missions d’un sexologue

Le métier de sexologue est un métier de conseils et d’écoute. Les différents conseils peuvent se donner à des individus en particulier ou peuvent être donnés aux deux membres un couple. Les missions consistent en général :

  • A recevoir des personnes qui rencontrent des difficultés ou des troubles d’un point de vue sexuel
  • A réaliser une analyse approfondie de la situation de la personne d’un point de vue sexuel ; dans ce cadre il se doit de demander la nature des rapports et la fréquence de ceux-ci si la problématique est de cet ordre.
  • S’il n’est pas médecin (ce qui est tout à fait possible), le sexologue peut demander à son client s’il a déjà rencontré un professionnel de santé afin de savoir s’il existe ou non un problème mécanique chez elle.
  • Le sexologue peut mettre en place une thérapie complète sur du moyen ou du long terme, qui pourra être individuelle. Mais, il pourra aussi s’agir d’une thérapie de couple.
  • La thérapie s’appuie sur du dialogue et la recherche d’un déclic qui permettra d’améliorer la situation de la meilleure des manières possibles. Aussi, le thérapeute doit avoir la capacité de mener des thérapies qui durent sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir sexologue ?

Le sexologue n’est pas forcément un médecin, mais il paraît important de préciser que cela peut être préférable. De ce fait, le fait d’avoir des connaissances en médecine ne peut être qu’un plus pour envisager les questions et problèmes liés à la sexualité des personnes.

Mais d’autres qualités sont aussi nécessaires pour exercer ce métier si particulier :

  • Le sexologue doit posséder une réelle capacité d’écoute, car avant de pouvoir prodiguer des conseils à ses clients ou ses patients, il doit faire un état des lieux de la situation indispensable avant d’aller plus loin
  • Le sexologue doit aussi avoir une réelle ouverture d’esprit au regard de ce qu’il va pouvoir entendre pendant les diverses séances qu’il va conduire. Toutes les pratiques sexuelles doivent pouvoir être étudiées (dans la limite de la loi).
  • Le sexologue ne doit porter aucun jugement sur les comportements ou les pratiques des personnes qu’il est amené à accompagner.
  • Le sexologue, s’il n’est pas médecin diplômé doit être conscient de son niveau de compétence. En cas de problème particulièrement sérieux, il doit savoir prendre la décision d’orienter les personnes vers un professionnel bien plus qualifié et qui saura aller plus en profondeur dans la thérapie
  • Le sexologue doit aussi avoir des compétences en gestion et comptabilité. Cela lui sera nécessaire pour gérer au mieux son cabinet
  • Il doit aussi faire du marketing pour se faire connaitre d’une clientèle la plus large possible pour réaliser un chiffre d’affaires suffisant

Quelle est la formation afin de devenir sexologue ?

Le métier de sexologue n’est pas un métier réglementé. De ce fait, aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer cette profession, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas de diplôme.

On peut cependant imaginer qu’il est plus simple et plus pertinent d’exercer la profession de sexologue lorsque l’on est titulaire d’une licence en médecine ou en psychologie.

Il est également nécessaire de compléter sa formation par une spécialisation en sexologie, vous avez l’école de psycho sexologie qui propose une formation en 3 ans. Il y a aussi un diplôme inter universitaire (DIU) en sexologie.

Quel est le salaire d’un sexologue ?

Comme cette profession n’est pas réglementée, elle ne peut s’exercer que dans un cadre libéral. Le salaire d’un sexologue peut donc très largement varier. Il ne sera en effet pas le même si le sexologue est médecin ou pas (pour un médecin on peut facilement tourner autour des 60 euros de l’heure).

Mais, le salaire peut aussi très largement varier en fonction de la clientèle à laquelle on s’adresse. Des problèmes de millionnaires pourront certainement coûter plus chers que s’il s’agit de personnes de la classe moyenne.

Enfin, rien n’empêche un sexologue de faire des conférences pour arrondir les fins de mois. Il est même totalement possible d’avoir un blog, une chaîne sur YouTube. Et il est aussi tout à fait réalisable d’écrire des livres de conseils et d’astuces qui connaîtront à n’en pas douter un réel succès de librairie.

Quelles sont les évolutions possibles pour un sexologue ?

Le métier de sexologue est en plein développement (on estime à 500 000 le potentiel de clientèle selon Le Parisien : http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/sexologue.html). Aussi, il est tout à fait possible de compléter une formation de sexologue avec une formation en hypnose par exemple.
Il est aussi tout à fait envisageable de devenir conseiller ou coach conjugal. De cette manière, il sera possible de rendre les couples plus épanouis sur un certain nombre de choses dans leur couple.

Après rien n’empêche, un sexologue non diplômé de se lancer dans des études de médecine et ainsi d’améliorer ses pratiques. Ce sera peut-être un jour obligatoire pour rendre ce métier un peu plus crédible qu’il ne l’est à l’heure actuelle.