Acupuncteur

0

La technique d’acupuncture est utilisée en Chine depuis de nombreuses années. Convaincus par le bien-être qu’elle offre, de nombreux pays à travers le monde commencent aussi à l’adopter de nos jours. À vrai dire, l’acupuncture soulage les maladies chroniques et passagères ainsi que de nombreuses douleurs. Cette pratique permet d’optimiser la qualité de vie d’une personne sans qu’elle reçoive des traitements médicamenteux. Si vous êtes intéressé par le métier d’acupuncteur, découvrez ici tous les points essentiels à savoir.

En quoi consiste le métier d’un acupuncteur ?

Acupuncteur

Un acupuncteur est un praticien spécialisé dans l’acupuncture. Cette dernière est généralement considérée dans la catégorie de médecine alternative. L’acupuncteur utilise des aiguilles très fines pour stimuler différents points physiologiques du corps. Il les insère sous la peau de ses patients pour traiter différentes pathologies.

En termes de pathologies, l’acupuncture permet de traiter les maux de la grossesse, le rhumatisme, l’hypertension, les troubles du sommeil, l’arthrose, les allergies, etc. L’acupuncteur peut également utiliser de la chaleur, du courant électrique ou des rayons lumineux pour traiter ses patients.

Deux possibilités s’offrent aux acupuncteurs lorsqu’ils souhaitent exercer dans ce domaine : soit ils exercent en profession libérale, soit ils travaillent dans des cabinets de santé ou de chiropratique en tant que salariés. Cependant, travailler en libéral requiert à la fois une bonne gestion et de l’expérience pour assurer une continuité de l’activité à long terme.

Les missions d’un acupuncteur

Vu qu’il s’agit d’un professionnel de santé, le métier d’un acupuncteur est donc très délicat. Rappelons d’abord qu’il soigne non seulement des troubles psychiques, mais aussi des troubles physiques. Principalement, les soins qu’un acupuncteur attribue visent à harmoniser les énergies qui circulent dans le corps humain. À travers les aiguilles qu’il insère sous la peau, le traitement par chaleur ou par lumière, il rééquilibre l’harmonie des énergies dans le corps pour que celui-ci regagne sa vitalité.

Avant toute intervention, l’étude de dossier médical de ses patients est la première démarche que doit faire un acupuncteur. En effet, cela va lui permettre de connaître avec exactitude le type de soin approprié à la santé de ses patients.

En ce sens, il doit également évaluer l’état émotionnel, physique et psychologique des patients. En cas de besoin, il peut demander à ce que ces derniers réalisent des examens cliniques. Par rapport au résultat obtenu, il doit ensuite suivre le protocole de traitement adéquat.

À part cela, en se référant aux enseignements de la médecine chinoise, un acupuncteur a aussi pour mission de réaliser un bilan énergétique. Bien sûr, il doit avancer des conseils à ses patients concernant les régimes alimentaires à adopter, les médicaments homéopathiques à prendre, la fréquence de rééducation à suivre, les différentes positions à adopter, etc.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir un acupuncteur ?

Étant donné qu’il s’agit d’un métier qui requiert avant tout de la précision, il est donc essentiel que l’acupuncteur dispose une certaine qualité pour pouvoir mener à bien sa mission. Les qualités recherchées pour devenir un acupuncteur sont notamment :

∙         Le professionnalisme

Avant tout traitement, il doit en premier lieu connaître la santé générale de son patient. Il est donc crucial qu’il fasse preuve de professionnalisme en étant quelqu’un de discret. Aussi, il doit être capable de se plier en toute circonstance au secret professionnel.

∙         La maitrise de l’anatomie humaine

La moindre erreur de la part de l’acupuncteur peut provoquer des séquelles graves qui peuvent être irréversibles chez les patients. C’est pour cela qu’il est indispensable que l’acupuncteur ait une bonne connaissance sur le corps humain (organes, muscles, os…).  Il saura ainsi localiser le bon endroit pour planter les aiguilles afin que le traitement soit efficace.

∙         La patience et l’empathie

Pour obtenir des résultats positifs, il est obligatoire de passer par de nombreuses séances. Certes, il y a certains patients qui n’arrivent pas à comprendre cet enjeu. D’où, l’importance d’une bonne maîtrise de soi pour l’acupuncteur. Ce dernier doit savoir transmettre à ses patients le fonctionnement du processus afin qu’ils puissent suivre le traitement jusqu’à la fin.

Quelle est la formation nécessaire afin de devenir un acupuncteur ?

En France, toutes personnes qui souhaitent exercer ce métier sont obligées d’effectuer de nombreuses études supérieures. 

On peut y trouver des formations d’acupuncture traditionnelle. Ce sont des formations basiques qui sont normalement introduites dans les programmes d’étude sans pour autant être trop détaillées.

Concernant les formations publiques, il faut suivre des études à la faculté de médecine en vue d’obtenir un diplôme d’État de docteur en médecine. Ce n’est qu’après l’obtention de ce diplôme que l’étudiant a le choix de s’orienter vers la spécialisation acupuncture. La formation pour la spécialisation dure environ 2 ans. Une fois terminé, il obtient un diplôme DIU. 

Quant à la formation pour les sages-femmes, cette dernière doit avoir avant tout un DIU en acupuncture obstétricale. Pour obtenir ce diplôme, il y a certains centres privés qui proposent une formation dans le domaine. À noter que les sages-femmes ne sont autorisées à pratiquer l’acupuncture que sur les femmes enceintes seulement.

À part cela, il y a aussi les formations privées. La plupart des institutions privées exigent que la personne ait suivi un parcours universitaire en médecine. Il est à noter que les diplômes remis par ces établissements ne sont malheureusement pas approuvés par l’État français. Alors, les diplômés ne peuvent donc pas pratiquer le métier d’acupuncteur sur le territoire français. 

Quel est le salaire d’un acupuncteur ?

Comme toutes les autres professions libérales, c’est en fonction de la notoriété du professionnel que la rémunération va dépendre. Une séance d’acupuncture coûte entre 35 euros à 90 euros. Cela dépend du type de pathologie à traiter et aussi de la renommée de l’acupuncteur.

En moyenne, un acupuncteur perçoit par mois une rémunération de 3 000 euros. Dans le cas où l’acupuncteur exercerait en tant que salarié dans un cabinet d’acupuncture, il touchera un salaire de 2 300 euros par mois environ. 

Quelles sont les évolutions possibles ?

Pour le cas d’un médecin qui souhaite se spécialiser vers le métier d’acupuncteur, il est conseillé de pratiquer d’abord au sein d’une clinique indépendante ou un cabinet médical. Cela va lui permettre d’acquérir de l’expérience et de créer un réseau. Après quelques années d’exercice, il peut ensuite devenir indépendant.

Quant aux acupuncteurs qui exercent en indépendant, l’évolution de leur carrière est plutôt axée sur le développement de leur clientèle.