Pharmacien

0

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de pharmacien: les missions, qualités requises, salaire, formations, débouchés.

En quoi consiste le métier de pharmacien ?

Un pharmacien est un spécialiste du médicament. Dans ce sens, il est amené à s’occuper de la vente ou de la production des médicaments, selon son secteur d’activité en tant que pharmacien.

Il peut aussi travailler dans des laboratoires pour la conception de médicaments, car c’est une tâche particulièrement délicate qui nécessite la présence d’un spécialiste en médicaments tel que lui.

Quelles sont les missions d’un pharmacien ?

Les missions d’un pharmacien dépendent de son secteur d’activité.

Le pharmacien d’officine

Il y a tout d’abord le pharmacien d’officine. C’est le type de pharmacien le plus connu puisqu’il travaille dans les pharmacies. Son rôle est de délivrer aux patients les médicaments que les médecins leur ont prescrits.

Il veille aussi aux possibles incompatibilités entre le médicament et le client. Il devra ainsi informer le patient des effets secondaires et de la posologie du médicament.

Le pharmacien d’officine peut également proposer des médicaments ou produits sans prescription ou des médicaments génériques. Il ne peut faire cela que si le patient a une maladie légère.

Il peut, par ailleurs, réaliser des préparations particulières et/ou donner des produits de parapharmacie sans qu’il ait besoin d’une prescription médicale.

À part cela, le pharmacien doit aussi faire de la comptabilité pour la vente des médicaments. Cette comptabilité se retrouve aussi dans la gestion des stocks de médicaments. Car une pharmacie ne doit jamais être en rupture de stock.

Le pharmacien d’hôpital

Le pharmacien d’hôpital a presque le même travail que le pharmacien d’officine. C’est-à-dire qu’il fournit les médicaments prescrits aux malades.

La différence est qu’il veille au suivi des protocoles que les médecins ont élaborés pour les patients. Autrement dit, ici, il est en étroite collaboration avec les médecins de l’hôpital.

Le pharmacien dans l’industrie pharmaceutique

Le pharmacien qui travaille dans l’industrie pharmaceutique est chargé du suivi des médicaments durant son élaboration, soit : 

  • La recherche, qui aboutit à la découverte du médicament
  • La fabrication, avec la fabrication en usine des médicaments
  • Le contrôle, pour vérifier si les médicaments fabriqués en usine sont opérationnels 
  • La libération des lots (le pharmacien donne le feu vert pour la libération des lots)
  • Le dossier d’autorisation de mise sur le marché (AMM)

Le pharmacien grossiste répartiteur

Le pharmacien grossiste répartiteur est chargé de la distribution pharmaceutique des médicaments. C’est-à-dire que c’est lui qui va acheter, stocker et distribuer les produits pharmaceutiques à travers les officines et pharmacies d’établissements de santé de son secteur géographique. 

Entre les laboratoires et les pharmacies, c’est le pharmacien grossiste répartiteur qui va définir et faire appliquer les procédures concernant les médicaments et la réglementation de ces derniers. 

Il veille aussi sur les opérations de contrôle de la qualité des médicaments et à la sécurité de ces derniers.

Il surveille également la traçabilité de toutes les opérations qui sont effectuées. Il s’occupe des relations avec les pharmacies concernant les commandes, les réclamations et les renseignements. Il est aussi chargé des relations avec les autorités ainsi que tout ce qui concerne les déclarations administratives. 

Le pharmacien inspecteur de la santé publique

Le pharmacien inspecteur de la santé publique se trouve dans la haute fonction publique. En effet, il est chargé de concevoir les nouveaux textes sur la profession de pharmacien. 

Le pharmacien inspecteur de la santé publique contrôle également les laboratoires, les fabricants de médicaments, les grossistes et les officines. Il y a peu de pharmaciens inspecteurs, car la sélection se fait sur la base d’un concours.

Le pharmacien R&D

Le pharmacien en recherche et développement (ou pharmacien R&D) est un pharmacien spécialement recruté par des organismes publics. Son rôle est de faire de la recherche de haut niveau.

Les organismes publics qui les recrutent peuvent être l’INSERM, l’Inrae, l’Institut Pasteur, l’IRD et le CNRS. Mais ils n’en recrutent que quelques-uns.

Le pharmacien militaire

Le pharmacien militaire est un pharmacien employé dans l’armée. Il exerce diverses missions telles que : 

  • Pharmacien en hôpital militaire
  • Pharmacien industriel
  • Chercheur au sein de l’Institut de recherche biomédical des armées
  • Pharmacien en toxicologie

Quelles sont les qualités requises pour devenir pharmacien ?

Pour devenir pharmacien, il y a certaines qualités à avoir.

Être rigoureux et responsable

Tout d’abord, il faut être rigoureux et avoir le sens des responsabilités. En effet, comme le pharmacien est le superviseur de la préparation des médicaments, il est, de ce fait responsable des produits qui sont livrés par son officine. Il doit, de ce fait, être très vigilant.

C’est également la même chose s’il est laborantin. Il doit faire très attention lorsqu’il fait l’analyse des examens biologiques ou lorsqu’il met un traitement spécifique au point pour un patient. Car une seule erreur peut être très dangereuse pour le patient.

Faire preuve de déontologie et de bienveillance

Le pharmacien est un peu comme le médecin. Aussi, il doit faire preuve de déontologie et être bienveillant envers ses clients. De ce fait, il doit être à l’écoute des patients et doit même parfois être un peu pédagogue. 

Cela implique le fait qu’un pharmacien doit avoir la capacité de communication. Surtout que le pharmacien travaille toujours dans une équipe, et parfois il dirige cette équipe.

Avoir le sens des affaires et être pragmatique

Le pharmacien est aussi un commerçant. De ce fait, il doit avoir le sens des affaires dans les ventes. Mais il doit aussi être suffisamment pragmatique pour que son officine marche.

Quelle est la formation pour devenir pharmacien ?

Pour devenir pharmacien, il faut avoir le diplôme d’état (DE) de docteur en pharmacie. Cela implique des études qui durent entre 6 et 9 ans.

La durée de la formation varie selon la spécialité choisie :

  • 6 ans si c’est pour les spécialités officine et industrie
  • 9 ans si c’est pour l’internat qui permet de se spécialiser (en pharmacie hospitalière, en biologie médicale, en innovation pharmaceutique, dans la recherche)

Pour les études de pharmacie, il faut entrer dans la filière MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie).

Les études MMOP sont peuvent être accessibles par 2 voies : 

  • Par le portail santé 
  • Par la licence à mineure santé (cette voie offre une seconde chance pour les étudiants qui veulent entrer en médecine)

Pour entrer en 2e année d’études MMOP, les étudiants passent des épreuves d’admission écrites et/ou orales.

En 2e et 3e année, il faut passer par le tronc commun, c’est-à-dire des disciplines théoriques appliquées à la santé et aux produits de la santé. Il faut faire un stage en officine par la suite. Ainsi, vous obtiendrez le Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques (ou DFGSP).

En 4e et 6e année, il y a le choix de la spécialisation (soit travailler en officine, soit en industrie ou soit en internat). À la fin de ces deux années, vous recevrez le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques (ou DFASP).

Ensuite, vous aurez le choix entre un cycle court en 6e année ou un cycle long en faisant un internat de 4 ans. Il y a le cycle court est pour les spécialités en officine et en industrie. Il on trouve le cycle long est pour les autres spécialités :

  • Le DES pharmacie avec les options en pratique hospitalière pratique et recherche ou en pharmacie industrielle et biomédicale
  • Le DES biologie médicale avec les options biologie médicale spécialisée ou biologie médicale polyvalente
  • Le DES innovation pharmaceutique et recherche.

En ce qui concerne les pharmaciens qui veulent évoluer dans le domaine de l’industrie, ils peuvent faire une formation complémentaire en rapport avec le domaine. Par exemple : 

  • Un diplôme d’ingénieur ou d’école de commerce
  • Un master droit de la santé
  • Un master pro de la distribution pharmaceutique
  • Un master qualité des produits de santé
  • Etc.

Quel est le salaire d’un pharmacien ?

À ses débuts, un pharmacien en officine gagne entre 2000 à 2500 euros par mois. Contrairement au pharmacien d’hôpital débutant qui peut gagner un salaire de 3800 euros par mois. Avec l’expérience, le pharmacien d’officine peut recevoir 3000 euros ou plus. Par contre, un pharmacien installé à son compte peut gagner dans les 4000 euros par mois.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Pour le pharmacien d’officine, l’assistant-pharmacien peut évoluer en associé et/ou acquérir  des compétences en passant un DU (pharmacien orthopédiste). 

Un pharmacien-biologiste peut lui-même créer un laboratoire d’analyses médicales ou en racheter un.

Concernant le pharmacien grossiste répartiteur, il peut évoluer vers un poste de :

  • Responsable d’exploitation ou de directeur de site
  • Responsable des achats ou des approvisionnements
  • Responsable clientèle
  • Directeur qualité ou de chef de produit en laboratoire pharmaceutique