Comportementaliste animalier

0

La psychologie animalière vous passionne ? Vous aimez les animaux et vous avez un total respect envers eux ? Vous souhaitez aider les propriétaires à avoir une bonne relation avec leurs animaux de compagnie ? Le métier de comportementaliste animalier est peut-être fait pour vous. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de comportementaliste animalier

En quoi consiste le métier de comportementaliste animalier ?

Comportementaliste animalier

En règle générale, un comportementaliste animalier travaille en tant qu’indépendant. Il reçoit ses clients dans un cabinet privé, mais peut aussi se déplacer à domicile. Le comportementaliste animalier peut aussi travailler pour le compte de centres de formations, de clubs ou encore d’élevages au titre de salarié. 

Il est spécialisé dans la psychologie animalière et l’éthologie. C’est pour cette raison qu’il est parfois appelé psychologue animalier. Le métier consiste à étudier la relation qu’entretiennent les propriétaires avec leurs animaux. 

Le comportementaliste étudie ensuite les causes des comportements de l’animal. En somme, c’est le professionnel que les propriétaires consultent quand ils n’arrivent pas à gérer un problème comportemental d’un animal. 

En général, le comportementaliste animalier prend en charge des animaux de compagnie, mais parfois, il intervient aussi auprès des animaux de la ferme, des chevaux, etc.

Quelles sont les missions d’un comportementaliste animalier ? 

Le comportementaliste animalier se charge de plusieurs tâches en fonction des besoins des animaux ou des propriétaires. Sa mission principale est de comprendre la cause des troubles de comportement de l’animal concerné. 

S’il s’agit par exemple d’un chien, il peut chercher les causes de ses aboiements incessants, de ses fugues à répétition, de son agressivité, etc. Les causes peuvent être l’attitude du propriétaire, un décès, l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, un déménagement, etc. 

Pour arriver à un diagnostic, le comportementaliste animalier doit observer longuement son patient pour analyser ses réactions. Il observe aussi sa relation avec son propriétaire. Il vérifiera également si le trouble comportemental n’est pas lié à une maladie. 

Une fois qu’il aura terminé ses études, il exposera son point de vue et proposera des solutions pour améliorer le comportement de l’animal. En somme, la mission du comportementaliste se résume par l’observation, l’analyse et les conseils. 

Il peut aussi élargir ses services à un accompagnement et un suivi personnalisé. Un comportementaliste animalier peut également assurer des missions annexes en fonction de ses compétences. 

Il existe par exemple des comportementalistes animaliers qui travaillent également comme éducateurs canins. Ces derniers peuvent, en plus de leurs missions de comportementalistes animaliers, apprendre aux maîtres les bases de l’éducation animalière, dresser les animaux, etc. 

Il y a également des comportementalistes animaliers qui sont aussi vétérinaires. En plus d’être des psychologues animaliers, ces derniers peuvent également assurer une consultation, prescrire des médicaments, conseiller sur l’alimentation, réaliser des analyses sanguines et de la chirurgie, etc. 

Quelles sont les compétences et qualités requises afin de devenir comportementaliste animalier ?

Un comportementaliste animalier doit tout d’abord aimer les animaux et doit les respecter, peu importe le trouble de comportement de ses patients. Il doit ensuite :

  • Avoir des connaissances en psychologie animale, biologie animale et en éthologie
  • Posséder quelques notions en éducation animalière
  • Savoir poser un diagnostic
  • Savoir rédiger un rapport
  • Cerner facilement les troubles de comportement chez les animaux
  • Être autodidacte et ouvert à l’apprentissage continu (car le métier et les techniques évoluent)
  • Avoir des connaissances en gestion (pour les indépendants)

Un comportementaliste animalier doit aussi avoir des qualités spécifiques, outre l’intérêt pour les animaux, pour exercer son métier comprenant :

  • Un bon sens de l’observation
  • Un esprit d’analyse
  • De l’empathie
  • Un bon sens de l’écoute
  • De la diplomatie
  • Une bonne organisation
  • De la flexibilité

Quelles sont les formations à suivre pour devenir comportementaliste animalier ?

Pour l’instant, il n’y a pas de diplôme d’État spécifique pour exercer le métier de comportementaliste animalier. Il y a quand même des formations à suivre surtout pour ceux qui souhaitent exercer à leur compte. Parmi les formations conseillées, il y a celles qui permettent d’accéder au métier d’éducateur animalier, d’assistant en soins animaliers, de vétérinaire, etc. 

Un brevet en éthologie est aussi un diplôme adéquat pour exercer le métier de comportementaliste animalier. À noter que même s’il n’y a pas de formation ou de diplôme d’État spécifiques, il y a quand même une attestation qu’il faut avoir pour exercer ce métier. 

Cette attestation est délivrée par la DDPP ou Direction Départementale de la Protection des Populations et atteste les aptitudes du comportementaliste à pouvoir travailler avec des animaux. L’attestation s’obtient en présentant des diplômes liés aux métiers. Il est aussi possible d’obtenir cette attestation en suivant une formation habilitée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. 

Quel est le salaire d’un comportementaliste animalier ?

Le comportementaliste animalier qui travaille à son compte facture par honoraires en général. Il est donc difficile de cerner la rémunération exacte étant donné que le professionnel est libre d’imposer les tarifs en fonction du cas qu’il rencontre. 

Pour un comportementaliste animalier qui travaille au sein d’une association, d’un club ou autre, le salaire est l’équivalent du SMIC pour un débutant. Pour un comportementaliste confirmé, la rémunération atteint les 3 000 € bruts/mois. 

Quant à la rémunération d’un comportementaliste animalier qui a d’autres spécialités (éducateur, vétérinaire, etc.), le salaire est plus élevé. À titre d’exemple, la consultation seule coûte dans les 150 €. 

Quelles sont les évolutions possibles pour un comportementaliste animalier ?

Ceux qui ont suivi des formations en éthologie peuvent s’orienter vers le métier d’éthologue. Le poste s’obtient avec un Master en éthologie. Il est possible de se spécialiser en espèce animale. Le comportementaliste peut par exemple devenir éthologue équin. 

Outre l’éthologie, un comportementaliste animalier peut évoluer vers d’autres professions libérales comme l’élevage canin par exemple ou encore le dressage. Il peut aussi devenir vétérinaire, éducateur, etc. 

S’il travaille au sein d’un club ou d’une association, il peut prétendre à des postes à responsabilité comme la direction d’une équipe de dresseurs par exemple.