Contrôleur des finances publiques

0

Si vous souhaitez entrer dans la fonction publique et principalement au ministère de l’économie et des finances, vous pourrez sans doute être intéressé par le métier de contrôleur des finances publiques. Il s’agit d’un corps de fonctionnaire rattaché directement à la Direction Générale des Finances Publiques. Nous invitons à lire avec beaucoup d’attention cette fiche métier qui devrait vous surprendre au regard de la diversité des missions d’un contrôleur des impôts.

En quoi consiste le métier de contrôleur des finances publiques ?

Contrôleur des finances publiques

Le contrôleur des finances publiques est un grade de catégorie B de la fonction publique d’État. Cela veut dire que nous sommes en présence d’un encadrant intermédiaire qui doit remplir des missions de management, mais aussi des missions d’exécution dans le domaine de la fiscalité et plus largement des impôts.

Les missions d’un contrôleur des finances publiques

Au regard de l’ampleur du métier de contrôleur des finances publiques, les missions sont très variées et portent sur des domaines très nombreux. Le contrôleur des finances publiques doit donc :

  • Faire appliquer à toutes les catégories de contribuables, la réglementation en ce qui concerne les impôts directs et indirects, la fiscalité locale et nationale
  • Conseiller les contribuables pour toutes questions relatives à leur imposition
  • Contrôler que les impôts aient bien été payés par les contribuables particuliers ou par les entreprises
  • Prodiguer des conseils aux entreprises dans la gestion de leur imposition
  • Contrôler et accompagner les collectivités territoriales dans l’élaboration et l’exécution de leurs budgets ; dans ce cadre, il vérifie la présence de toutes les pièces qui justifient une dépense réalisée avec de l’argent public
  • Encadrer une équipe d’agents des finances publiques (fonctionnaires de catégorie C en charge des opérations d’exécution) : suivi du travail des agents, formation, contrôle du travail quotidien
  • Régler les litiges avec les contribuables

Quelles sont les qualités requises afin de devenir contrôleur des finances publiques ?

De la même manière que les missions sont nombreuses, les qualités pour être un bon contrôleur des finances publiques sont aussi en grand nombre :

  • Le contrôleur des finances publiques doit faire preuve d’une rigueur extrême au regard des budgets qu’il peut être amené à contrôler et de l’importance des conseils qu’il peut prodiguer
  • Il doit faire preuve de bienveillance envers ses équipes qui sont souvent en contact direct avec des administrés pas toujours très patient avec l’administration fiscale
  • Il doit avoir un réel sens de la pédagogie lorsqu’il forme ses agents, mais aussi lorsqu’il doit expliquer une mesure fiscale à des contribuables qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises
  • Il doit se remettre en question de manière régulière, car la législation est amenée à évoluer de manière très fréquente ; le contrôleur des finances publiques est en formation de manière continue
  • Le contrôleur des impôts doit aussi, bien évidemment, aimer travailler avec les chiffres et dans ce cadre posséder de vraies compétences en comptabilité

Quelle est la formation afin de devenir contrôleur des finances publiques ?

La première chose à préciser et qui est essentielle, est que pour devenir contrôleur des finances publiques, il faut au préalable avoir réussi le concours d’accès à ce garde (concours externe pour les non-fonctionnaires et concours interne pour les personnes qui appartiennent déjà à la fonction publique).

Pour passer ce concours, en théorie le baccalauréat peut suffire. Mais, il est clair qu’il faut être titulaire d’un Bac + 2 ou Bac + 3 pour se laisser les meilleures chances de réussite. Une formation en comptabilité comme un BTS peut sembler tout à fait adaptée.

Quel est le salaire d’un contrôleur des finances publiques ?

Comme tout fonctionnaire, le contrôleur des finances publiques est rémunéré à partir d’une grille de traitement. Ce traitement indiciaire est le plus souvent accompagné de primes qui sont liées à la technicité du poste et au niveau de responsabilité qui ne sera pas forcément le même pour l’ensemble des contrôleurs des finances publiques en fonction de leur affectation.

Dans ce cadre, le contrôleur des impôts peut démarrer sur un salaire de 1800 euros pour terminer en fin de carrière aux alentours de 3100 euros.

Quelles sont les évolutions possibles pour un contrôleur des finances publiques ?

Un contrôleur des impôts peut changer de grade à l’intérieur de son corps en passant des examens professionnels internes, mais il lui est surtout possible de devenir inspecteur des impôts. Nous sommes ici en présence d’un grade de catégorie A. Ces fonctionnaires sont des cadres supérieurs, qui à leur tour encadrent des agents de catégorie B comme les contrôleurs des finances publiques. Ils participent de plus à la stratégie fiscale de la Direction Générale des Finances Publiques en ayant une vision beaucoup plus stratégique.