Gestionnaire de patrimoine

0

Dans de nombreux cas, les propriétaires d’une grande fortune ne sont pas en mesure de gérer leur patrimoine tout seul. L’intervention d’un expert comme le gestionnaire de patrimoine appelé également « conseiller en gestion de patrimoine » ou « conseiller en gestion de capitaux » est nécessaire. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur cet emploi. Fiche métier complète !

En quoi consiste le métier de Gestionnaire de patrimoine ?

Gestionnaire de patrimoine

Le métier de gestionnaire de patrimoine consiste à gérer la fortune de son client qui peut être un particulier très fortuné ou encore une société de grande envergure. Pour cela, il doit faire toutes les activités relatives au patrimoine de ce dernier.

Ce métier implique alors l’établissement d’un bilan de la situation patrimoniale et fiscale. Plus précisément, il doit déterminer les liquidités disponibles, les dépenses, les ressources, ainsi que les patrimoines immobiliers. Il doit analyser les placements en cours et la situation fiscale de son client. Se mettre au courant de la situation familiale et matrimoniale des propriétaires du patrimoine qu’il gère fait également partie de son travail.

Ce métier consiste également à recommander aux clients les placements financiers les plus rentables et les plus utiles. Il en est ainsi des assurances-vie ou de la prévoyance sociale et de retraites. Ou encore des investissements en bourse ou en immobilier. D’où son autre appellation « conseiller en placement et investissements ». Il s’agit donc d’un métier fait pour un spécialiste en investissement.

Aussi, c’est un métier d’information. En effet, le gestionnaire de fortune est obligé d’informer son client de l’aspect juridique et fiscal de son placement. Ce dernier doit également faire une projection des éventuelles difficultés et rentabilités des investissements, et le faire savoir à son client.

Le métier d’un gestionnaire de capitaux exécute les ordres de placement qui émane du propriétaire de la fortune. Pour cela, il doit négocier avec les organismes afin d’aboutir à une entente profitable au capital de son client.

Généralement, le métier de gestionnaire de patrimoine s’exerce en indépendant. Dans ce cas, il gère son propre cabinet de conseil. Toutefois, il peut travailler au sein d’une banque, d’une société spécialisée, d’une société d’assurance, ou encore d’un office notarial.

Les missions du gestionnaire de patrimoine

Le gestionnaire de patrimoine a plusieurs autres appellations. Il en est par exemple du conseiller en gestion de patrimoine, du conseiller en gestion de fortune, du conseiller en développement du patrimoine… Tout cela reflète les multitudes de rôles qu’il doit remplir.

Ainsi, voici les principales missions du conseiller en gestion sont :

  • Observer l’état financier de son client et effectuer l’évaluation et l’étude du patrimoine de ce dernier.
  • Déterminer les attentes des clients afin de satisfaire ses demandes
  • Créer une stratégie de placement afin d’enrichir le patrimoine qu’il gère sur une longue période.
  • Faire des recommandations sur les procédures juridiques et fiscales à suivre vis-à-vis des investissements que son client compte faire.
  • Faire les placements et faire en sorte que cela soit rentable pour la fortune de son prospect. Pour cela, il doit suivre les dossiers et négocier avec des organismes où il souhaite investir.
  • Recommander des experts en droit ou en fiscalité à son client. Par exemple un notaire, un avocat, ou encore un gérant de portefeuille.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir gestionnaire de patrimoine ?

En premier lieu, le gestionnaire de patrimoine doit être doué en communication. C’est-à-dire qu’il doit posséder un grand sens relationnel et une très grande capacité d’écoute. Il doit avoir une très bonne relation avec le propriétaire du patrimoine qu’il gère. Toutefois, il doit garder sa discrétion.

La personne qui exerce le métier de gestionnaire de fortune doit également être dynamique et réactive. En effet, le monde des affaires est très mouvementé. Il doit alors s’y adapter pour pérenniser l’ensemble des biens de son client.

Le gestionnaire de patrimoine doit être rigoureux vis-à-vis des dossiers concernant la fortune de son client. Il doit avoir une capacité de synthèse étant donné la quantité d’information qu’il doit assimiler et la multitude de dossiers qu’il doit prendre en charge.

Dans de nombreux cas, le gestionnaire de fortune n’est pas un salarié. Il exerce son métier en toute indépendance. Pour cela, il doit trouver des clients en usant de son talent en marketing et en prospection client.

Et enfin, mais pas la moindre, ce professionnel en gestion doit avoir des connaissances en droit, en économie, en immobilier, en affaires, et en commerce. Mais, ce sont tous des techniques acquises pendant ses formations.

Quelle est la formation afin de devenir gestionnaire de patrimoine ?

Pour devenir gestionnaire de patrimoine, il faut suivre une formation qui dure au moins 5 ans. Ceci peut être en gestion de patrimoine, en droit, en banque, ou encore en finance.

Voici quelques formations pouvant mener au métier de gestionnaire de patrimoine :

  • Mastère Spécialisé ou MS en Gestion de Patrimoine et Gestion Privée. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG)
  • Mastère Spécialisé Gestion Patrimoniale et Financière
  • Magistère Banque-Finance
  • Master en monnaie Banque Finance et Assurance ou MBFA. Cette formation propose un bon nombre de parcours. Par exemple : Commercialisation de produits financiers et d’assurance et techniques financières et bancaires.
  • Diplôme d’institut d’administration des entreprises ou IAE
  • Diplôme d’école de finance.

Les deux premières formations (Mastères Spécialisés) durent 6 ans, tandis que les autres nécessitent 5 ans d’étude.

Quel est le salaire d’un gestionnaire de patrimoine

Le métier de gestionnaire de patrimoine est généreusement rémunéré. En effet, un conseiller en placement et en investissement junior peut s’attendre à un salaire mensuel d’environ 2 500 euros.

Au fil des années le salaire de ce professionnel peut doubler, voire tripler. Il peut également toucher des commissions ou des primes.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Comme dans tout métier, le gestionnaire de patrimoine doit d’abord être un « débutant ». Il doit acquérir de l’expérience pendant quelques années pour devenir « confirmé ». Il est à noter que plus le gestionnaire de patrimoine possède de l’expérience, plus il peut gérer une plus grande fortune.

Le gestionnaire de patrimoine peut également rediriger sa carrière vers l’encadrement d’une succursale ou d’une agence. Il peut aussi administrer un département de gestion de grandes fortunes, ou encore intégrer une banque de marché ou une banque d’affaires.

Et enfin, ce dernier peut devenir formateur au sein d’une agence d’investissements financiers sur des marchés.