Gestionnaire de sinistre

0

Si le secteur des assurances vous intéresse et que vous appréciez de venir en aide aux personnes lorsqu’elles sont en difficulté, vous allez sans doute être intéressé par la profession de gestionnaire de sinistre. C’est d’elle et de ses caractéristiques dont nous allons parler dans cette fiche métier.

En quoi consiste le métier de gestionnaire de sinistre ?

Gestionnaire de sinistre

Le gestionnaire de sinistre est la personne qui va être amenée à intervenir pour la compagnie d’assurance lorsqu’un sinistre est apparu pour les assurés. Le gestionnaire de sinistre peut être généraliste ou spécialisé dans un secteur particulier comme les entreprises, les inondations ou les véhicules par exemple.

Les missions d’un gestionnaire de sinistre

Le gestionnaire de sinistre remplit un grand nombre de missions qui doivent souvent se réaliser dans des situations d’urgence pour les clients. Il doit notamment :

  • procéder à l’enregistrement du sinistre. Dans ce cadre, il doit répondre aux premières interrogations du client qui vient de subir un sinistre. Le gestionnaire de sinistre enregistre l’ensemble des données qui sont relatives au sinistre et notamment le jour et le lieu où celui-ci s’est produit.
  • évaluer le coût du préjudice et la responsabilité de tous les intervenants en cas d’accident particulièrement. Il peut faire appel à un expert, mais dans certaines hypothèses, il est possible de recueillir des témoignages. Avec l’ensemble de ces éléments, le gestionnaire de sinistre peut évaluer l’éventuelle responsabilité de l’assuré et ainsi déterminer avec la plus grande des précisions le montant du préjudice et donc du remboursement.
  • Le gestionnaire de sinistre doit prendre la décision du remboursement ou de l’absence de remboursement en fonction des clauses du contrat d’assurance souscrit par le particulier ou par l’entreprise.
  • Le gestionnaire de sinistre peut être amené à négocier dans certaines hypothèses avec la compagnie d’assurance de la partie adverse quand il en existe une.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir gestionnaire de sinistre ?

Le métier de gestionnaire de sinistre dans une compagnie d’assurance demande un grand nombre de compétences et de connaissances. De plus, il est important d’avoir des savoirs-être de bienveillance dans certaines situations délicates :

  • le gestionnaire de sinistre doit pratiquer l’écoute active dans le but de bien comprendre ce qu’il a pu se passer lors du sinistre
  • Il doit aussi faire preuve de bienveillance vis-à-vis des assurés qui peuvent dans certains cas se retrouver en très grande difficulté en fonction du sinistre (inondations, incendies notamment) qu’ils ont subi.
  • le gestionnaire de sinistre doit faire preuve de beaucoup de rigueur dans la gestion des dossiers, car il peut arriver que des sommes importantes soient en jeu ; il est donc indispensable de réaliser un travail approfondi dans l’intérêt de la compagnie d’assurance et aussi des personnes ou entreprises assurées.
  • Le gestionnaire de sinistre doit être autonome parce que le plus souvent, il travaille seul sur ses dossiers. Il peut néanmoins faire appel à un supérieur hiérarchique dans l’hypothèse d’un dossier très sensible ou tout particulièrement technique.
  • le gestionnaire de sinistre doit toujours résister à la pression qui peut parfois être mise par des assurés qui ont connu un dommage
  • Le gestionnaire de sinistre doit avoir une connaissance approfondie du droit des assurances et spécialement des différents contrats qui sont proposés par la compagnie d’assurance pour laquelle il travaille.
  • Il maîtrise aussi les logiciels de bureautique et les logiciels métiers qui sont fournis par son employeur.

Quelle est la formation afin de devenir gestionnaire de sinistre ?

Il n’existe pas de formation particulière pour devenir gestionnaire de sinistre, mais si vous possédez un BTS “métiers de l’assurance” ou “métiers de la banque”, vous avez toutes les chances d’intéresser un recruteur.

Il en est de même pour les lauréats d’un Master de droit avec une option “droit des assurances”.

Il est très important de préciser que pratiquement toutes les compagnies d’assurance ont aujourd’hui ouvert leur propre école. De ce fait, le plus souvent, le processus d’intégration à l’entreprise débute par un parcours de formation de plusieurs semaines qui est en principe suivi d’un tutorat avec un salarié plus expérimenté.

Quel est le salaire d’un gestionnaire de sinistre ?

Le salaire d’un gestionnaire de sinistre est variable en fonction de son degré d’expérience. Il peut espérer 1 800 euros bruts pour commencer pour atteindre 3 000 euros bruts après plusieurs années d’expérience.

Il est important de noter que le plus souvent, les grands groupes d’assurance offrent un 13e mois à leurs salariés. Il n’est pas rare non plus que les employés puissent bénéficier d’une prime d’intéressement en fonction des résultats de l’entreprise dans l’année.

Quelles sont les évolutions possibles pour le gestionnaire de sinistre ?

Un gestionnaire de sinistre s’il reste dans son entreprise peut connaître une évolution dans le cadre de la spécialisation dans ses fonctions. Ce peut, notamment, être le cas lorsque le gestionnaire de sinistre s’oriente vers le milieu professionnel et donc est amené à gérer les sinistres qui sont rencontrés par les entreprises.

De nouvelles compétences et savoirs-êtres sont ainsi nécessaires, car les enjeux financiers sont souvent plus importants et de plus, le gestionnaire de sinistre se retrouve en face de professionnels bien formés et plus procéduriers.

Un gestionnaire de sinistre peut aussi changer de fonction dans la compagnie d’assurance et peut ainsi devenir chef de secteur et ainsi encadrer une équipe de gestionnaires de sinistre.

Enfin, le gestionnaire de sinistre peut aussi créer sa petite entreprise et devenir courtier en assurance. Les compétences acquises pourront lui être d’une grande utilité.