Graphothérapeute

0

Vous souhaitez devenir graphothérapeute? Découvrez ici ce que vous devez savoir sur le métier de graphothérapeute qui n’est apparu qu’en XXe siècle. 

En quoi consiste le métier de Graphothérapeute ? 

Graphothérapeute

Le métier de graphothérapeute appelé également expert en graphologie est celui qui a pour métier d’aider les enfants, les adolescents et même les adultes souffrant de dysgraphie (c’est-à-dire qui a une très mauvaise écriture, qui écrit trop lentement ou qui ressent de la douleur quand il écrit…) Il dispose alors d’une multitude de techniques pour améliorer le geste accompagnant l’écriture de son patient. 

Le métier de graphothérapeute consiste donc à corriger les irrégularités de l’écriture, le manque de structure et de soin et même la manière de tenir un stylo. Il remédie aussi à la vitesse d’écriture et à la qualité de ce dernier. 

Son but ? Améliorer l’écriture de son patient pour qu’elle soit plus lisible, éviter le risque de troubles de l’apprentissage causé par une quelconque dysgraphie, de la capacité à lire ou à calculer, et de la difficulté à apprendre l’orthographe. Dans certains cas, l’intervention d’un graphothérapeute peut également avoir un impact positif sur le développement émotionnel de l’enfant. 

Cet expert en graphologie travaille généralement en indépendant. Il dispose donc de son propre cabinet où il reçoit des patients pour une consultation privée. Il peut également exercer au sein d’une structure réunissant d’autres professionnelles. 

Quelles sont les missions d’un graphothérapeute ? 

Dans le cadre de son métier, le graphothérapeute est amené à remplir plusieurs missions. Il commence par observer l’écriture de son patient et d’établir un « état de lieux » sur celui-ci. Ainsi, il effectue un bilan graphomoteur. 

Il doit ensuite déterminer les difficultés graphiques auxquelles il doit trouver une solution. Il peut s’agir d’une mauvaise tenue de stylo ou de la difficulté à apprendre le sens et la forme des lettres. Il peut également s’agir de nombreux autres problèmes de personnalité ou psychologiques.    

À partir de ces constats, le graphothérapeute élabore un plan d’action correspondant au cas de dysgraphie de chaque patient. Ainsi, il planifie des séances sur mesure et prépare des exercices de graphomotricité adaptées. Ces séances de rééducation graphique peuvent durer plusieurs semaines. 

Le graphothérapeute doit choisir parmi une multitude de techniques de rééducation d’écriture. Par exemple : relaxation, psychomotricité globale et fine, exercice d’habileté manuelle, des jeux scripturaux avec de la craie, des peintures, des crayons, des plumes… 

Il est à noter que l’objectif d’un graphothérapeute n’est pas de changer ou de dépersonnaliser l’écriture de celui qui vient le consulter. Il essaie tout simplement de l’améliorer pour qu’il soit plus lisible et plus fluide. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir graphothérapeute ? 

L’exercice du métier de graphothérapeute exige un certain nombre de qualités. Ce professionnel doit d’abord faire preuve de patience et de persévérance étant donné que son client peut avoir du mal à réagir aux exercices de rééducation qu’il propose. 

Un graphothérapeute peut aussi avoir un grand sens de l’écoute. Et en même temps, il doit faire preuve d’empathie vis-à-vis de ses patients. Aussi, la discrétion est très utile au graphothérapeute. Aussi, le graphothérapeute est tenu à un code de déontologie.

Une grande imagination et un esprit de créativité lui sont très utiles afin de trouver de nouveaux outils pour aider ses clients dans leur compréhension et pour faciliter leur apprentissage. 

Enfin, le graphothérapeute doit avoir un bon esprit d’équipe puisqu’il peut être amené à travailler avec d’autres professionnels comme les psychomotriciens, les logopèdes, les enseignants, les psychologues…

Quelle est fa formation pour devenir graphothérapeute ? 

Les études spéciales pour devenir graphothérapeute n’existent pas encore. Néanmoins, des formations privées en graphothérapie permettent d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour exercer le métier de graphothérapeute. 

Dans ces formations, l’aspirant graphothérapeute doit apprendre les mécanismes neurophysiologiques, les procédés d’apprentissage d’écriture et les techniques de relaxation ainsi que la graphomotricité. 

Mais pour y accéder, il faut connaître la base de la graphologie. Ou du moins, avoir suivi des études en pédagogie, en psychologie ou en kiné. 

Il est cependant à noter que les diplômes ou certificats délivrés à l’issue de ces formations privées ne sont pas reconnus par l’État. Pour avoir une attestation de professionnalisme, il faut demander à ce qu’une commission d’agrément valide le diplôme ou le certificat. 

Quel est le salaire d’un graphothérapeute ? 

Le graphothérapeute est un professionnel qui travaille en indépendant. Ainsi, il fixe librement ses tarifs. D’abord, il est payé pour un bilan graphomoteur et ensuite, il est rémunéré pour les séances de graphothérapie. 

En moyenne, un graphothérapeute gagne entre 130 à 160 € pour 90 minutes de bilan graphomoteur. Une séance de graphothérapie quant à elle coûte aux environs de 42 à 60 € les 45 minutes.