Ingénieur hospitalier

0

Un ingénieur hospitalier est, comme son nom l’indique, un ingénieur qui travaille dans le milieu des hôpitaux. Nous sommes de ce fait en présence d’un fonctionnaire hospitalier.

Au regard des diverses activités dans un hôpital, de nombreuses missions peuvent lui être confiées. C’est ce que nous allons vous montrer dans la fiche métier de l’ingénieur hospitalier.

En quoi consiste le métier d’ingénieur hospitalier ?

Ingénieur hospitalier

Le métier d’ingénieur hospitalier est particulièrement polyvalent. En effet, l’ingénieur hospitalier peut être amené à gérer l’ensemble des activités techniques dans un hôpital. Cela peut aller des services biomédicaux, comme des services d’entretien des locaux, ou du linge. Il peut aussi jouer un rôle au niveau de la cuisine centrale. Mais le plus souvent, c’est lui qui est amené à gérer les travaux d’entretien ou de réfection de l’hôpital.

Les missions d’un ingénieur hospitalier

Les missions d’un ingénieur hospitalier sont très nombreuses et très variées. Il peut notamment :

  • Réaliser les études préalables à l’ensemble des travaux susceptibles d’être réalisés au sein de l’établissement hospitalier
  • Élaborer la programmation de l’ensemble des travaux
  • Réaliser les mises en concurrence et les appels d’offres qui sont obligatoires pour choisir les entreprises qui pourraient être amenées à intervenir dans le cadre de travaux ou de prestations de service
  • Assurer le suivi des travaux que ceux-ci soient réalisés par les équipes techniques de l’hôpital ou qu’ils soient confiés à des entreprises extérieures
  • Participer au choix des matériaux utilisés pour les futurs travaux
  • Expliquer à la direction, les différentes options qui peuvent exister dans les travaux
  • Encadrer une équipe de techniciens dans l’ensemble des domaines dans lesquels il est amené à intervenir au titre des travaux ou des entretiens courants des bâtiments et matériels
  • Organiser l’ensemble des chantiers sur l’année en fonction de la saisonnalité, de la fréquentation de l’établissement et de la nature des travaux
  • Gérer un budget de fonctionnement et un budget d’investissement et dans ce cadre avoir une gestion la plus efficace possible

Quelles sont les qualités requises afin de devenir ingénieur hospitalier ?

Il est clair qu’au regard des missions et de la technicité de celles-ci, les compétences d’un ingénieur hospitalier sont très nombreuses :

  • Grandes connaissances techniques acquises dans les domaines d’intervention : plomberie, électricité, réseaux divers, …
  • Sens de l’anticipation afin de parfois mettre en place des mesures préventives qui éviteront dans un second temps d’avoir à faire des réparations
  • Sens de l’organisation afin de parvenir à mener plusieurs chantiers de front mais aussi afin d’enchainer l’ensemble de ceux-ci sur l’année
  • Compétence dans la communication : il s’agit ici de négocier avec le personnel médical et les patients pour effectuer les travaux tout en évitant le maximum de désagréments pour tout le monde
  • Compétences dans le management : très souvent l’ingénieur va être amené à gérer les techniciens de l’hôpital et à s’assurer que le travail est parfaitement bien réalisé. Il peut avoir des équipes de plusieurs dizaines d’agents en fonction de la taille de l’hôpital
  • Résistance au stress car certains problèmes, comme les problèmes électriques peuvent avoir de réelles conséquences dans un hôpital
  • Être capable de travailler dans un établissement qui reçoit du public de façon continue

Quelle est la formation afin de devenir ingénieur hospitalier ?

La formation pour devenir ingénieur hospitalier est une formation classique d’école d’ingénieur. Vous pouvez aussi avoir suivi une formation assez généraliste de niveau bac +3/4 dans le domaine scientifique, technique ou industriel… Les recrutements sont sur concours, pour effectuer ce concours vous devez justifier d’une expérience de 4 années dans un emploi classé catégorie B.

Quel est le salaire d’un ingénieur hospitalier ?

En fonction du grade détenu dans la fonction publique (ingénieur subdivisionnaire, ingénieur en chef, ingénieur hospitalier en chef de 1ère catégorie de 1ère classe et ingénieur hospitalier en chef de 1ère catégorie hors classe.) le salaire peut varier entre 2 500 euros bruts et 5 000 euros bruts. Tout va dépendre de l’ancienneté acquise dans la fonction publique. Chaque avancement d’échelon permettant en effet de voir la rémunération évoluer de manière progressive.

Quelles sont les évolutions possibles pour ingénieur hospitalier ?

Comme souvent dans la fonction publique, l’évolution consiste à passer des concours pour pouvoir progresser dans la carrière et dans la rémunération.

Mais, il existe aussi une progression professionnelle dans le changement de missions. Cela passe le plus souvent par un changement d’établissement. Un établissement hospitalier plus grand permettant très souvent d’avoir des fonctions plus spécialisées.

Il est aussi possible de devenir formateur et ainsi participer à l’acquisition de nouvelles compétences chez les ingénieurs hospitaliers plus jeunes.