Préparateur physique

0

Contrairement au coach sportif qui peut aussi bien intervenir sur de la préparation de professionnels en vue de compétitions, qu’aider des personnes en surpoids à atteindre leur objectif ou conseiller toute personne souhaitant s’entretenir physiquement, le préparateur physique ne s’occupe que d’athlètes dans un but de performance en compétition.

Découvrez sur cette page l’essentiel à savoir concernant le métier de préparateur physique : une description plus détaillée de la profession, les missions et les qualités requises pour ce métier, la ou les formations nécessaires, le salaire et les évolutions possibles !

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE PRÉPARATEUR PHYSIQUE ?

Préparateur physique

Le préparateur physique est un collaborateur particulier des coachs sportifs (même s’il ne faut pas confondre ces deux professions) et des sportifs de haut niveau. C’est lui qui découvre leur potentiel et définit comment le développer.

Ce professionnel des métiers du sport peut être employé par un entraîneur, un coach sportif ou un sportif professionnel. Il s’occupe de la préparation physique de ce dernier et travaille sous l’autorité de l’entraîneur et du directeur sportif pour les sports collectifs.

En relation avec d’autres employés comme le médecin du club ou l’entraîneur, c’est lui qui prépare et dirige les entraînements. Il est également responsable de la préparation des sportifs avant l’effort, comme lors d’un match.

Ces professionnels établissent des séances d’entraînement personnalisées et adaptées pour le ou les athlètes dont ils s’occupent : ils peuvent prévenir les blessures, préparer le corps à l’effort, entretenir et développer les ressources et le potentiel de chacun, proposer des méthodes de récupération, développer les qualités de force, énergétiques, de souplesse ou encore de vitesse, gérer les problèmes liés à la surcharge d’entraînement, effectuer du renforcement musculaire, travailler la vivacité ou effectuer des séances de gainage

S’ils connaissent sur le bout des doigts le potentiel de chaque sportif et la discipline sportive pour laquelle ils officient, ils disposent aussi de connaissances pointilleuses en anatomie, physiologie, diététique et biologie.

Après l’effort, il pratique un aspect plus méconnu de sa profession qui est la diététique. En effet, il sait quels aliments sont adaptés aux besoins des athlètes dont il a la charge.

LES MISSIONS D’UN PRÉPARATEUR PHYSIQUE :

Il ne faut pas confondre la profession de préparateur physique avec celle de coach sportif. En effet, même si ces deux professions relèvent du domaine du sport et que le préparateur physique est souvent amené à travailler avec le coach sportif, les missions de ces deux professionnels divergent complètement car leurs publics sont différents.

Ainsi, au quotidien, il est possible de voir un préparateur physique réaliser les missions suivantes :

  • Définir et développer le potentiel des athlètes dont il a la charge.
  • S’occuper de la préparation physique des athlètes.
  • S’occuper des préparations sportives avant l’effort.
  • Établir des séances d’entraînement spécialisées.
  • Prévenir les éventuelles blessures.
  • Entretenir et développer les ressources de chaque athlète.
  • Proposer des méthodes de récupération.
  • Développer des qualités de force, de souplesse, énergétiques et/ou encore de vitesse.
  • Gérer les problèmes liés à la surcharge d’entraînement.
  • Effectuer du renforcement musculaire.
  • Travailler la vivacité.
  • Effectuer des séances d’exercices précis comme le gainage.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES AFIN DE DEVENIR PRÉPARATEUR PHYSIQUE ?

Tout d’abord, le préparateur physique doit posséder d’excellentes connaissances scientifiques, en biologie et anatomie, pour s’adapter aux diverses situations des athlètes. Cela peut sembler évident, mais pour devenir préparateur physique, il faut soi-même être un grand sportif et être en capacité de réaliser les mêmes exercices que les clients.

Il leur est indispensable de pouvoir résister à plusieurs séances dans la journée et sur plusieurs jours d’affilée, c’est pour cela que ces professionnels doivent disposer d’une excellente forme physique et d’un mental d’acier.

Ils doivent créer une bonne relation avec les athlètes dont ils s’occupent, en étant toujours disponibles et flexibles. Organisés, ils ne peuvent faire passer tous leurs enseignements de la meilleure manière possible qu’en faisant preuve de pédagogie pour motiver et encourager.

QUELLE EST LA FORMATION AFIN DE DEVENIR PRÉPARATEUR PHYSIQUE ?

Il existe plusieurs formations afin d’accéder à cette profession, et ce du baccalauréat jusqu’au niveau BAC+5. À noter que les professeurs d’EPS (Éducation Physique et Sportive) peuvent aussi réaliser cette formation. Voici quelques exemples de formation à effectuer afin de réaliser ce métier :

  1. Niveau BAC
  • BPJEPS AF – Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire du Sport Option “Activités de la Forme”
  1. Niveau BAC+2
  • DEJEPS – Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire du Sport
  1. Niveau BAC+3
  • DESJEPS – Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire du Sport
  • Licence STAPS – Sciences et Techniques des activités physiques et sportives spécialité “Entraînement Sportif” (7 spécialités proposées : athlétisme, basket, football, handball, natation, rugby, tennis).
  • Licence professionnelle métiers de la forme.
  • Différents parcours : conseil et suivi personnalisé en activités physiques de développement et d’entretien à l’Université de Toulouse 3.
  1. Niveau BAC+5.
  • Master STAPS-EOPS : Entraînement et Optimisation de la performance sportive.

Sinon, il y a la possibilité de réaliser cette profession par l’intermédiaire d’autres formations, qui sont également proposées dans le cadre d’une formation en continu ou d’un DU (Diplôme Universitaire) :

  • Executive Master (EM° et des certificats de compétences scientifiques (CCS) via l’INSEP).
  • DU PPREA – Préparation physique et réathlétisation à l’université d’Evry.
  • Formation de préparateur physique au CFMPS.
  • DU Évaluation et Préparation physique à l’Université de Poitiers.
  • DUEPP – Diplôme universitaire européen de préparation physique à Lyon 1.
  • DU préparation physique des sports d’équipes à Lille.
  • DU encadrement de la performance sportive à l’Université de Franche-Comté.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN PRÉPARATEUR PHYSIQUE ?

Le salaire de ces professionnels varie en fonction de leur notoriété, de leur expérience et de leur ancienneté, mais surtout du club pour lequel ils travaillent. Avec des chiffres statuant le salaire d’un salaire d’un préparateur physique à environ 1500 euros mensuellement pour un débutant, il est aussi remonté que ce salaire peut s’élever jusqu’à 10000 euros par mois pour les très grands clubs de football.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

Un préparateur physique peut être appelé par des clubs ou des sportifs renommés, voire faire une carrière à l’international. Il peut également devenir formateur en préparation physique, analyste vidéo de la performance sportive ou encore préparateur mental.