Prothésiste dentaire

0
Prothésiste dentaire

Le métier de prothésiste dentaire est un métier d’artisan, mais dans le secteur médical. Il s’agit de créer des prothèses. Le prothésiste dentaire est aussi amené à en réparer. 

Vous vous intéressez à ce poste ? Découvrez donc tout ce qu’il faut savoir à son sujet à travers les quelques lignes qui suivent. En quoi consiste le métier ? Quels sont les missions, les qualités requises, les formations à suivre, le salaire ainsi que les évolutions possibles ?

En quoi consiste le métier de prothésiste dentaire ?

Un prothésiste dentaire fabrique et répare de fausses dents qui remplaceront les dents d’origines. Il réalise cela à partir des empreintes buccales de son client. Il obtient ces empreintes par l’intermédiaire d’un chirurgien-dentiste par exemple. 

Le prothésiste dentaire utilise divers matériaux pour réaliser ses œuvres. Il y a la céramique, les métaux comme l’or par exemple, les pâtes thermoplastiques, etc. Le choix du matériau dépend du client ainsi que de l’emplacement de la prothèse. Après, il doit sculpter la fausse dent, la moule, le modèle. 

Il arrive aussi que le prothésiste dentaire utilise des techniques de fabrication assistée par un ordinateur. Quand il aura terminé la prothèse, il la fait essayer à son client par l’intermédiaire de celui qui a fait la demande (chirurgien dentiste, centre dentaire, etc.). 

Il pourra ensuite apporter des rectifications, des ajustements, si le praticien de son client le demande. C’est un poste qui s’effectue en laboratoire, dans un centre de santé, dans les hôpitaux, au sein des mutuelles, ou dans un cabinet dentaire. Un prothésiste dentaire fabrique également les bagues qu’on trouve sur les appareils dentaires correctifs. 

Les missions du prothésiste dentaire

Un prothésiste dentaire travail soit à son compte, soit pour le compte d’un cabinet dentaire, d’un laboratoire, d’une mutuelle, d’un hôpital, etc. Il travaille en général seul, mais il peut aussi gérer toute une équipe s’il a l’expérience, les diplômes, les connaissances et les qualités nécessaires. 

Il a pour mission la fabrication de prothèses dentaires. Ces derniers servent en général à remplacer une dent manquante. Il fabrique également des bagues ainsi que des orthèses. Il s’agit de structures qui servent à soutenir un appareil bucco-nasal. 

Pour réaliser ses œuvres, le prothésiste dentaire doit travailler en utilisant l’empreinte de la dentition du patient. Il reçoit cette information de la part du praticien qui a pris en charge le client. Il doit ensuite réaliser une maquette en cire ou une moule en plâtre. 

Après, le prothésiste dentaire y coule le matériau choisi (argent, or, métal, céramique, résine, etc.). Il doit également assurer la finition en ponçant et en polissant les surfaces. Il faut aussi qu’il assure l’ajustement au millimètre près, car s’il y a un petit défaut, le confort du patient en sera impacté. 

Le prothésiste dentaire doit réaliser ses œuvres manuellement en utilisant des instruments divers comme les loupes par exemple. Il doit aussi travailler sur ordinateur et utiliser des logiciels d’assistance (CAO/CFAO). Le rôle de cet artisan médical ne s’arrête pas à la conception des prothèses. 

Il doit également envoyer ses réalisations aux cabinets dentaires, hôpitaux, mutuelles ou autres qui ont fait la commande. Par contre, il ne pose pas les prothèses. D’ailleurs, il n’est jamais en contact avec les patients. Si besoin d’ajustement, le prothésiste doit revoir ses réalisations. Il a aussi pour mission la réparation de prothèses.

Quelles sont les qualités requises pour devenir prothésiste dentaire ?

Réaliser des prothèses, c’est comme réaliser une œuvre d’art. Un prothésiste dentaire est un artisan qui travaille manuellement en général. De ce fait, il doit être minutieux. Il doit aussi être adroit et précis. Une prothèse est une petite chose à façonner. 

L’erreur n’est cependant pas tolérée, car cela conduit à un inconfort et risque aussi de provoquer d’autres problèmes chez le patient. D’ailleurs, le métier demande beaucoup de pratique pour que chaque détail et chaque technique soient maîtrisés à la perfection. 

Un prothésiste dentaire doit aussi avoir un excellent sens de l’observation afin de détecter les détails, même les plus petits, de détecter les anomalies, etc. Il doit également avoir un sens de l’esthétique, car certes, une prothèse assure le bon fonctionnement des dents, mais garantit aussi un beau sourire. 

Il faut aussi de la patiente et beaucoup de concentration. Un prothésiste dentaire travail en général, sur une prothèse, pendant des heures. Il doit ajuster, façonner au millimètre près, modeler, etc. Enfin, il faut qu’il maîtrise l’informatique, surtout les logiciels de fabrication assistée par ordinateur. 

Quelle est la formation pour devenir prothésiste dentaire ?

Il est possible de suivre une formation pour devenir prothésiste dentaire dès que la 3e est franchie. À ce moment-là, il faudra compter 3 ans de formations pour préparer un bac pro prothèse dentaire. Il est aussi possible de compléter cela en étudiant 2 ans de plus pour obtenir un BTS prothésiste dentaire ou un BTM prothèse dentaire. 

Il est également possible d’obtenir un brevet technique des métiers supérieurs en rajoutant 2 ans supplémentaires au cursus. Avec un Bac+2, il est aussi possible d’obtenir un BTMS délivré par les chambres de métiers et de l’artisanat. 

Quel est le salaire d’un prothésiste dentaire ?

Le poste de prothésiste dentaire permet de toucher un salaire minimum de 1400 € quand on débute et quand on a un bac pro. Ce salaire peut vite augmenter si on a des atouts en plus comme plus de diplômes et des années d’expérience par exemple.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Avec un bac pro, il est possible de devenir prothésiste dentaire. Il est possible de travailler sous la responsabilité d’un chef de laboratoire. Le métier consistera à réaliser quelques prothèses dentaires comme les modèles amovibles, fixés, les implants et autres. 

Le prothésiste dentaire pourra également s’occuper de la gestion administrative classique comme la gestion des stocks par exemple. Avec ce diplôme, il est aussi possible de travailler pour une PME, un multinational, ou même pour une entreprise publique. 

Toutefois, un prothésiste peut convoiter des postes plus avantageux en poursuivant les études et en accumulant les diplômes. Avec un BTM, il pourra diriger et encadrer une équipe. Le diplôme donne accès à des formations sur la maîtrise des savoir-faire, les technologies utilisées, la gestion des coûts, et l’organisation. 

Avec un BTS, il est possible d’occuper un poste d’encadrant, de gestionnaire des moyens, de superviseur de production. Si le prothésiste travaille au sein d’une entreprise, il pourra également postuler en tant que chef de laboratoire. 

Après avoir cumulé des années d’expériences et en ayant les moyens financiers nécessaires, il est même possible de reprendre un laboratoire et de travailler à son compte ou sinon d’en créer un.