Sage-femme

0

Ce sont des professionnels spécialistes du suivi psychologique et gynécologique des femmes, avec l’accompagnement de patients féminins en bonne santé et sans pathologie particulière au cours de leurs vies.

Souvent occupé par des femmes, c’est un métier difficile qui demande des compétences médicales et psychologiques.

Découvrez l’essentiel à savoir sur les sages-femmes : une description plus détaillée de la profession, ses missions, les qualités requises, la ou les formations à effectuer afin de réaliser ce métier, le salaire et la ou les évolutions possibles !

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE SAGE-FEMME ?

Sage-femme

Cette profession est un métier médical spécifique qui est réglementé par le code de la santé publique et le code de la déontologie des sages-femmes.

La sage-femme, ou maïeuticien ou homme sage-femme (à noter que les hommes ne représentent que 2.6% des effectifs réalisant cette profession !), est une spécialiste des grossesses normales. Ces professionnelles suivent les femmes enceintes dont elles ont la charge, du diagnostic de la grossesse jusqu’à l’accouchement.

Au fil des mois, ces professionnels animent des séances de préparation à la naissance (exercices de relaxation, sophrologie, yoga…), prescrivent et effectuent tous les examens nécessaires, tout en apportant leur soutien psychologique aux futures mères.

Aidées de technologies de pointe (monitoring, échographies), ces professionnels sont responsables du déroulement de l’accouchement et assurent seuls ce grand moment. Les derniers chiffres indiquent que 75% des accouchements ont été réalisés par ces professionnels uniquement. Par contre, quand des complications surviennent, ils doivent agir très vite pour faire appel au gynéco-obstétricien ou au chirurgien.

Après l’accouchement, ces professionnels s’occupent des nouveaux-nés, vérifient qu’ils sont en bonne santé et accomplissent des gestes de réanimation si nécessaire. Ils surveillent le rétablissement des mamans puis les conseillent sur l’allaitement et l’hygiène du bébé.

L’activité des sages-femmes ne se limite pas à des gestes techniques : elles ont aussi un rôle relationnel très important car elles doivent savoir expliquer à la future mère les étapes successives, la rassurer et associer le père à ces moments très importants. 

LES MISSIONS D’UNE SAGE-FEMME :

Les missions réalisées par ces professionnels diffèrent en fonction de la période, c’est-à-dire avant ou après l’accouchement.

Avant l’accouchement, ces professionnels peuvent effectuer les missions suivantes :

  • Gérer l’accompagnement et la mise en confiance de la femme enceinte.
  • Assurer le suivi gynécologique.
  • Animer des séances de préparation à la naissance (exercices de relaxation, sophrologie, yoga…).
  • Prescrire les examens nécessaires.

Après l’accouchement, ces professionnels peuvent effectuer les missions suivantes :

  • S’occuper des nouveaux-nés.
  • Vérifier leur état de santé.
  • Réaliser des gestes de réanimation si nécessaire.
  • Surveiller le rétablissement de la mère.
  • Conseiller sur l’allaitement et l’hygiène.
  • Assurer le suivi gynécologique au quotidien des femmes après l’accouchement (comme la rééducation périnéale, le diagnostic de la grossesse, la contraception, l’IVG médicamenteuse…).

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES POUR DEVENIR SAGE-FEMME ?

Sage-femme est une profession importante qui existe depuis la nuit des temps. Ces professionnels doivent posséder des compétences indispensables :

  • Connaissances poussées en gynécologie pour assurer le suivi quotidien avant et après l’accouchement.
  • Résistance au stress.
  • Résistance à la fatigue physique et psychique.
  • Connaissances médico-psychologiques.
  • Connaissance d’exercices relaxants et préparatoires à la naissance.
  • Compétences en soins postnataux au nouveau-né comme à la mère.
  • Connaissances en gestes de réanimation envers les nouveaux-nés et les prématurés.
  • Conseils sur l’allaitement, le biberon, l’hygiène enfantine.

Concernant les qualités requises à la profession, la sage-femme doit faire preuve de :

  • Rigueur.
  • Réactivité.
  • Attention.
  • Psychologie.
  • Douceur.
  • Disponibilité.
  • Diplomatie.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR SAGE-FEMME ?

Pour tout élève souhaitant réaliser cette profession, il faut réaliser 5 ans d’études après l’obtention du baccalauréat. Il faut le diplôme d’État de sage-femme, qui se prépare en quatre ans dans une école de sage-femme rattachée à un CHU, après avoir validé une première année en filière MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie).

Depuis 2017, les infirmiers et les élèves-infirmiers souhaitant devenir sages-femmes peuvent bénéficier de passerelles pour intégrer une école en 2ème ou 3ème année.

Après l’obtention du diplôme d’État de sage-femme, il est possible de se spécialiser via un diplôme universitaire ou inter-universitaire :

  • DU Auriculothérapie scientifique, psychologie du bébé.
  • DIU Pédiatrie de maternité, pelvipérinéologie.
  • DU Gynécologie préventive et contraceptive.
  • Master Professionnel Économie et Gestion de la Santé.
  • Master Professionnel Management de la Santé.

QUEL EST LE SALAIRE D’UNE SAGE-FEMME ?

La fonctionnaire sage-femme débutante gagne environ 1600 euros par mois et peut atteindre jusqu’à 2700 à 2800 euros en fin de carrière. Une sage-femme en libéral gagne par contre 2300 euros par mois.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

La sage-femme aura la possibilité, en cours de carrière, d’accéder à d’autres professions, qu’elles soient médicales ou paramédicales :

  • Par équivalence de diplôme (dans ce cas-là, elle ne sera pas obligée de repasser une formation) : puéricultrice, infirmier anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, ostéopathie
  • Professeur de sciences et techniques médico-sociales au lycée.
  • Directrice de maison maternelle ou d’un centre de PMI.
  • Manager.
  • Gynécologue-obstétricienne.
  • Pédiatre.

À voir aussi d’autres métiers femme