Auxiliaire de crèche

0

Lorsque l’on souhaite travailler auprès des enfants, et notamment des plus petits d’entre eux, il existe un certain nombre de métiers qu’il est possible d’exercer. Parmi ceux-ci, nous pouvons trouver le métier d’auxiliaire de crèche qui, comme son nom l’indique, s’exerce au sein d’un mode de garde collectif.

En quoi consiste le métier d’auxiliaire de crèche ?

Auxiliaire de crèche

Le métier d’auxiliaire de crèche consiste à s’occuper d’enfants âgés de 3 mois à 3 ans dans une structure collective composée le plus souvent en plusieurs sections en fonction des âges des bébés.

Les missions d’une auxiliaire de crèche

Les missions d’une auxiliaire de crèche sont très nombreuses et très variées en fonction des moments de la journée où elles sont réalisées.

Une auxiliaire de crèche va tout d’abord commencer la journée en assurant l’accueil des bébés, mais aussi des parents ce qui pourra être l’occasion d’échanger sur la manière dont l’enfant aura passé la nuit et se sera réveillé ; ces éléments permettront de comprendre certains comportements de la journée et ainsi d’adapter le travail.

Ensuite dans la journée, une auxiliaire de crèche ou auxiliaire de puériculture devra s’occuper des enfants en organisant des activités d’éveil qui ont pour rôle de permettre à l’enfant d’avoir un bon développement physique et intellectuel. Il est important dans ce cadre de souvent travailler en équipe avec les autres membres de la section qu’il s’agisse d’auxiliaires de crèche qualifiées voire de personnel non diplômé ce qui arrive de manière très régulière.

Tout au long de la journée l’auxiliaire de crèche devra aussi s’occuper du change des couches et des toilettes des enfants. Elle devra éventuellement également soigner les petits bobos et distribuer les médicaments avec une ordonnance et sous l’autorité d’une infirmière en puériculture.

L’auxiliaire de crèche va aussi être amenée à aider les enfants lors du repas du midi et du gouter ; l’objectif est que les enfants se nourrissent, mais aussi qu’ils apprennent l’autonomie dans ce moment si important de la journée. Le repas précède la sieste que l’auxiliaire de crèche devra aussi surveiller de manière à ce qu’il n’y ait aucun problème, notamment pour les plus petits de tous les bébés.

Dans les moments calmes, sous l’autorité d’une éducatrice de jeunes enfants, l’auxiliaire de crèche pourra aussi réfléchir à la création de nouvelles activités d’éveil et de jeux autour de la motricité et du langage notamment.

En fin de journée, l’auxiliaire de crèche devra faire un compte rendu très précis de la journée de l’enfant aux parents lorsque ceux-ci viennent récupérer leur petite merveille.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir auxiliaire de crèche ?

La première qualité qui est évidente est qu’il faut apprécier de travailler dans une crèche auprès des enfants. Nous sommes ici en présence d’un métier passion qui est très difficile et qui de ce fait ne peut pas s’exercer sans un minimum de plaisir.

Il faut de plus faire preuve d’une grande patience. En effet, les enfants ne font pas toujours ce que l’on souhaiterait qu’ils fassent et il faut donc l’accepter. Mais il faut aussi faire preuve de patience vis-à-vis des parents qui parfois en comprennent pas toujours telle ou telle pratique professionnelle. Il est essentiel dans ce cadre de faire preuve de pédagogie et montrer de réelles compétences dans la communication orale.

Une auxiliaire de crèche doit aussi apprécier de travailler en équipe avec d’autres auxiliaires de crèche mais aussi avec une ou plusieurs éducatrices de jeunes enfants. Le travail en commun est essentiel dans une structure collective comme une crèche et ne peut de ce fait pas être négligé, ni mis de côté.

Enfin une auxiliaire de crèche doit aimer se former et vouloir progresser pour sans cesse créer de nouvelles activités et surtout s’adapter à des enfants qui peuvent avoir des comportements différents de ceux des autres. L’adaptabilité est dans ce sens tout à fait essentielle.

Quelle est la formation afin de devenir auxiliaire de crèche ?

La formation de base pour travailler en crèche est le CAP « petite enfance » .

Ce cap peut être complété éventuellement de CAP « agent des collectivités » ou du BEP « carrière sanitaire et sociale ». ces diplômes ont l’avantage de proposer la réalisation de stages pratiques qui permettent de rapidement être confronté à des situations professionnelles réelles.

Pour travailler en crèche municipale, il faudra compléter le diplôme par la réussite du concours d’auxiliaire de puériculture de la fonction publique territoriale. Sans ce concours, il ne sera possible que de travailler en tant que contractuel sur un temps qui sera par voie de conséquence limité dans le temps.

Quel est le salaire d’une auxiliaire de crèche ?

L’auxiliaire de crèche peut espérer gagner 1 600 euros pour commencer et finir sa carrière aux alentours de 2 000 euros en fonction de la structure ; le salaire sera souvent plus important dans une crèche privée que dans une crèche publique.

Le salaire pourra aussi être plus important dans les hypothèses de travail le week-end ou en dehors des heures normales, mais cette hypothèse est tout de même assez rare.

Quelles sont les évolutions possibles pour une auxiliaire de crèche ?

Il existe beaucoup d’autres métiers qu’il est possible d’exercer dans le secteur de la petite enfance. Ainsi, après avoir suivi les formations adaptées, une auxiliaire de crèche pourra devenir éducatrice de jeunes enfants. De cette manière, elle orientera davantage ses missions sur le côté éducatif en passant beaucoup plus de temps sur le développement effectif de l’enfant.

En poursuivant les formations, il est aussi possible de devenir puéricultrice et ainsi avoir la possibilité de donner quelques soins mais aussi de diriger une crèche avec davantage de missions de gestion et d’encadrement de personnels mais aussi plus de responsabilités évidemment.