Auxiliaire parentale

0

Si vous aimez travailler auprès des enfants et que vous ne souhaitez pas forcément travailler dans une structure collective ou chez vous, vous avez tout à fait la possibilité de travailler en tant qu’auxiliaire parentale au domicile des parents.

Les missions d’une auxiliaire parentale

Comme son nom l’indique, l’auxiliaire parentale a pour rôle essentiel de porter une aide aux parents d’enfants dont l’âge est entre 3 mois et 10 ans environ. L’auxiliaire parentale peut intervenir en présence des parents, mais aussi lorsque ceux-ci sont absents du domicile. Les missions sont donc les suivantes :

  • L’auxiliaire parentale doit préparer les repas des enfants qu’elle a en garde. Dans ce cadre, elle doit élaborer des menus les plus équilibrés possibles en fonction des instructions laissées par les parents
  • l’auxiliaire parentale doit organiser sa journée en fonction du rythme de l’enfant. Elle doit, de ce fait, organiser la journée en fonction des temps de repos, voire éventuellement des temps de sieste
  • L’auxiliaire parentale doit faciliter l’endormissement des enfants et mettre en œuvre toutes les conditions pour que le sommeil soit le meilleur possible
  • L’auxiliaire parentale doit, en fonction de l’âge de l’enfant ou des enfants, faire la toilette de ceux-ci
  • L’auxiliaire parentale doit organiser des activités ludiques pour occuper les enfants. Mais, elle peut aussi organiser des activités éducatives pour permettre un développement optimal du cerveau de l’enfant
  • L’auxiliaire parentale peut aussi une nouvelle fois, en fonction de l’âge de l’enfant, l’aider pour faire ses devoirs et apprendre ses leçons.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir auxiliaire parentale ?

La responsabilité est importante pour des parents qui confient la garde de ce qu’ils ont de plus précieux. Aussi, l’auxiliaire parentale doit posséder un grand nombre de qualités, mais aussi de compétences professionnelles. Nous sommes, en effet, loin du simple métier de nounou, mais au contraire en présence d’un métier qui se professionnalise de manière régulière :

  • L’auxiliaire parentale doit faire preuve de la plus grande honnêteté, car elle va souvent être seule dans la maison avec les enfants. Les parents doivent pouvoir partir en toute confiance
  • L’auxiliaire parentale doit avoir des notions de cuisine pour pouvoir préparer les repas du ou des enfants qu’elle a sous sa garde
  • L’auxiliaire parentale doit faire preuve de la plus grande rigueur dans son travail. La moindre erreur ne pardonne pas lorsque l’on travaille avec des enfants
  • L’auxiliaire parentale doit faire preuve d’imagination afin de créer des activités ludiques. On n’attend pas, en effet, d’une auxiliaire parentale qu’elle laisse les enfants devant la télé toute la journée. Au contraire, on espère qu’elle permette aux enfants de s’amuser de manière intelligente
  • L’auxiliaire parentale doit avoir un niveau scolaire correct dans le but de pouvoir aider les enfants à faire leurs devoirs ou apprendre leurs leçons
  • L’auxiliaire parentale doit être tout particulièrement organisée pour pouvoir tout faire dans une journée tout en respectant le rythme de l’enfant et ses temps de repos
  • L’auxiliaire parentale doit pouvoir s’adapter rapidement si elle est amenée à s’occuper dans la même journée d’un tout petit bébé et d’un enfant de 9 ou 10 ans qui, bien évidemment, n’auront pas du tout les mêmes attentes.
  • L’auxiliaire parentale doit avoir un vrai sens de la communication. De cette manière, elle pourra faire des comptes rendus de la journée aux parents lorsque ceux-ci rentrent à la maison après le travail

Quelle est la formation afin de devenir auxiliaire parentale ?

Il n’existe, à ce jour, aucune nécessité d’être titulaire d’un quelconque diplôme pour exercer les fonctions d’auxiliaire parentale. Il n’a besoin d’aucun agrément non plus.

Il n’en demeure pas moins qu’un CAP “petite enfance” ou un BEP “carrière sanitaire et sociale” peut être un plus pour rassurer les parents. Cela permet aussi de posséder les compétences de base pour bien apprendre à s’occuper d’enfants de tous les âges.

Quel est le salaire d’une auxiliaire parentale ?

Une auxiliaire parentale qui débute est, le plus souvent, rémunérée sur la base du SMIC horaire. Son salaire va donc être dépendant du nombre d’heures qu’elle pourra être amenée à réaliser.

Avec de l’ancienneté et parfois quelques compétences supplémentaires, il est tout à fait possible d’avoir une rémunération de 10 à 15 % supérieure au salaire minimum. Des heures supplémentaires peuvent aussi venir compléter un revenu mensuel qui n’est pas toujours forcément très important.

Quelles sont les évolutions possibles pour une auxiliaire parentale ?

La carrière d’une auxiliaire parentale peut être longue à la condition de trouver de manière régulière de nouveaux clients, une fois les enfants trop grands pour être gardés.
L’idéal pour continuer de travailler auprès d’enfants est de continuer de se former pour exercer d’autres métiers.
Il est possible de travailler dans une structure collective comme une crèche. Dans ce genre de structure, il est possible de travailler en tant que personnel non diplômé, mais il est aussi possible de passer le concours pour devenir auxiliaire de puériculture. Cela permettra de créer des activités collectives pour les bébés. Mais, il est aussi possible de passer le diplôme pour devenir éducatrice de jeunes enfants et ainsi d’aller encore plus loin dans le développement des enfants de la crèche.
Les écoles maternelles accueillent aussi les ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) qui travaillent avec les enseignants des écoles maternelles. Il est d’ailleurs aussi possible de devenir professeur des écoles pour travailler en école maternelle ou élémentaire.

En dehors du cercle scolaire, il est tout à fait possible de devenir animateur de centre de loisirs après avoir obtenu un BAFA ou un BAFD qui peut vous permettre d’encadrer des activités ludiques ou artistiques par exemple. Pour aller encore plus loin, le BPJEPS peut permettre d’encadrer de réelles activités sportives.

Enfin, il peut aussi être envisagé de travailler à domicile en tant qu’assistante maternelle. Dans ce cadre, vous serez amené, comme une auxiliaire parentale, à vous occuper d’enfants, mais à votre domicile. Il est d’ailleurs possible, en fonction de l’agrément, d’avoir jusqu’à 3 enfants à garder au quotidien.