Chaudronnier

0

Le chaudronnier manipule le métal, le cuivre, l’acier, l’aluminium et bien d’autres métaux, afin de leur donner la forme souhaitée. 

Il appartient au secteur de l’industrie. Ce professionnel est spécialisé dans la chaudronnerie, la tuyauterie et le soudage. 

Découvrez en détail en quoi consiste le métier de chaudronnier : ses missions, ses formations et qualités recherchées, ainsi que les débouchés possibles.

En quoi consiste le métier de chaudronnier ? 

Chaudronnier

Le chaudronnier est un spécialiste de la découpe et de la transformation du métal.

Il travaille à son compte dans un atelier ou en tant que salarié sur des chantiers de grosse construction.

Le chaudronnier manipule des feuilles métalliques afin de leur donner forme. 

Grâce à un plan industriel, comme sous forme d’un puzzle, il assemblera ces différentes pièces métalliques. Il procédera ainsi à la découpe, au pliage puis à la réalisation de l’objet. Il peut alors, à l’aide de machines, découper, former et assembler les différentes parties des cuves d’une usine de chimie, la coque d’un navire ou encore la chaudière d’une centrale nucléaire. 

En effet, les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, de l’hydraulique, du nucléaire ou du nautique recherchent activement ce savoir-faire propre au chaudronnier. 

Ce métier possède donc de nombreuses ouvertures vers l’emploi. 

Quelles sont les missions du chaudronnier ? 

Les missions du chaudronnier sont nombreuses, notamment :

  • Lecture des plans.
  • Traçage des formes sur les feuilles de métal : cuivre, aluminium, etc.
  • Découpe de chaque pièce.
  • Pratique du pliage, cintrage ou emboutissage de chaque pièce.
  • Montage de la conception.
  • Assemblage des pièces par soudage, parfois sur le chantier à l’endroit où le produit doit être installé.

Quelles sont les qualités requises pour devenir chaudronnier ?

Le chaudronnier devra posséder de nombreuses qualités afin d’exercer ce métier particulièrement exigeant. 

En effet, celui-ci devra être autonome et travailler avec précision, en ayant une bonne maîtrise des outils informatiques. 

Il devra également posséder une certaine résistance physique car il travaille debout, dans des ateliers souvent bruyants. 

Quelle formation pour devenir chaudronnier ?

Afin de pratiquer le métier de chaudronnier, de nombreuses qualifications vous seront nécessaires et proposées à partir de la troisième, telles que : 

Niveau CAP ( 2 ans)

  • CAP Réalisation Industrielle en Chaudronnerie.
  • CAP Composites et Plastiques Chaudronnés.

Niveau BAC :

  • Bac professionnel Technicien en Chaudronnerie Industrielle.
  • Bac professionnel Technicien en Réalisation de Produits Mécaniques. 
  • Bac professionnel Technicien Outilleur.
  • Bac professionnel Technicien d’Usinage.
  • Bac professionnel Fonderie.

Niveau BAC + 1 :

  • Mention Complémentaire Technicien en Soudage.
  • Mention Complémentaire en Chaudronnerie Aéronautique et Spatiale.
  • Mention Complémentaire Technicien en Tuyauterie.

Niveau BAC + 2 :

  • BTS Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle.
  • BTS Fonderie.
  • BTS Conception des Processus de Réalisation de Produits.
  • BTS Conception des Produits Industriels.
  • BTS Architecture en Métal.
  • BTS Conception et Industrialisation en Construction Navale.

Niveau BAC + 3 :

  • Licence professionnelle Métiers de l’Industrie : Conception et Amélioration des Processus et des Procédés Industriels.
  • Licence professionnelle Métiers de l’Industrie : métallurgie mise en forme de matériaux et soudage.

Niveau BAC + 5 :

  • Diplôme d’Ingénieur en spécialité Mécanique Structures Industrielles

Quel est le salaire d’un chaudronnier ?

Le salaire mensuel d’un chaudronnier débutant s’élève à environ 1600€ bruts/mois. 

Avec plus d’expérience, son salaire peut rapidement évoluer aux alentours des 2200€.

Quels sont les débouchés possibles ?

Le chaudronnier salarié et qualifié peut rapidement évoluer vers un poste de chef de chantier ou de contremaître.