Coach de vie

0
COACH DE VIE

Le coach de vie, qui n’est ni un professeur ni un formateur, n’en reste pas moins un spécialiste de l’accompagnement qui fournira des suggestions à ses clients afin de les accompagner, de les aider dans de nombreux domaines.

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE COACH DE VIE ?

Profession tournée vers l’être humain, le coaching de vie ou life coaching consiste à accompagner des personnes (adultes, adolescents, enfants, personnes âgées…) tout en les aidant à trouver des solutions à leurs problématiques et à atteindre leurs objectifs.

Celui-ci peut intervenir dans de grandes thématiques comme les différentes addictions, la perte de poids, le manque de confiance en soi, les troubles relationnels au sein du foyer et même les changements professionnels (reconversions…).

LES MISSIONS D’UN COACH DE VIE :

Le coach de vie n’a pas pour mission concrète de résoudre les problèmes de ses clients, mais de proposer des clés, des cheminements possibles afin que ceux-ci trouvent des solutions.

Pour cela, les coachs de vie peuvent effectuer des points réguliers concernant les problématiques et les objectifs à atteindre. Ils permettent notamment à leurs clients de prendre du recul, afin de mieux entrevoir leurs problématiques et de dédramatiser.

À ce type de missions s’ajoutent des tâches comme établir des plans, afin d’accompagner le coaché vers la résolution de sa/ses problématique(s).

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES POUR DEVENIR COACH DE VIE ?

Afin d’exercer cette profession, plusieurs qualités sont requises. Avoir le sens (et le goût !) du contact est primordial car ce professionnel pourra devra intervenir auprès de clients enlisés dans des situations plus ou moins difficiles, où il devra alors établir des relations de confiance.

La rigueur sera aussi une qualité dont le coach de vie devra faire preuve car celui-ci ne pourra permettre à ses clients d’atteindre leurs objectifs sans fournir une atmosphère de bien-être et de confort la plus optimale possible, avec méthode et rigueur.

Puisque certains objectifs sont très longs à atteindre, et surtout parce que le travail du coach de vie se fait généralement sur du long terme, il est demandé à ce professionnel de faire preuve de patience.

Certaines problématiques mettent des émotions comme la colère et/ou la tristesse en exergue. Le coach de vie doit alors rester neutre, être en capacité de contrôler ses émotions et éviter tout type de jugement.

Enfin, la discrétion restera une des qualités les plus importantes, le coach de vie étant tenu au secret professionnel.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR COACH DE VIE ?

Il n’existe pas de formation ou diplôme à proprement parler pour le  “coaching de vie” ou autre appellation similaire. Néanmoins, cette profession est plus facilement accessible aux professionnels ayant effectué des études dans le domaine de la psychologie.

En plus de ces études-là, un grand travail d’introspection semble être une démarche efficace afin de pratiquer cette profession. En effet, cela mène les coachs de vie à prodiguer des conseils et des accompagnements plus concrets à leurs clients.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN COACH DE VIE ?

Au début de son activité, le coach de vie percevra plutôt des revenus complémentaires et non un revenu principal.

Puis, à mesure que l’activité se développera, le coach de vie pourra soit monter son propre cabinet afin de recevoir ses clients, soit maintenir les visites/déplacements à domicile, soit faire les deux. 

Ce spécialiste de l’accompagnement peut facturer ses séances entre 50 et 150 euros. Sa rémunération dépend donc de ses tarifs, du nombre de clients et de sa notoriété.

En attendant, il est aussi possible de trouver des coachs de vie travaillant dans des cabinets de coaching. Le salaire d’un débutant tourne alors dans les environs d’un SMIC, c’est-à-dire entre 1400 et 1600 euros, alors que le salaire moyen tourne entre 2200 et 3500 euros. Celui-ci peut s’élever jusqu’à un maximum de 8500 euros.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

Il n’existe pas de concrètes possibilités d’évolution concernant cette profession, si ce n’est par le biais d’une réorientation ou en réalisant de nouvelles formations, dans des domaines similaires ou non.

L’évolution possible dans cette profession consisterait en le développement d’un portefeuille clients de plus en plus important, grâce au bouche-à-oreille et à d’autres méthodes de communication, permettant de renforcer la notoriété de ce professionnel.