Contrôleur financier

0

Si vous appréciez de travailler avec des chiffres et que le domaine de la finance vous intéresse, il est fort à parier que le métier de contrôleur financier peut vous plaire. Nous allons en voir les principaux aspects dans cette fiche métier.

En quoi consiste le métier de contrôleur financier ?

Contrôleur financier

Pour faire simple, nous pouvons dire que le contrôleur financier est la personne qui va être amenée à réaliser des analyses économiques, mais aussi des analyses financières qui seront transmises à la direction des finances ou à la direction générale.

Les missions d’un contrôleur financier

Les missions d’un contrôleur peuvent être diverses et variées en fonction du style ou de la taille de l’entreprise dans laquelle ces missions s’exercent. Mais, on retrouve notamment :

  • la réalisation d’analyses économiques ou financières. Il peut s’agir de faire aussi bien des analyses sur les opérations qui sont passées que de faire de la prospective sur tel ou tel secteur de l’entreprise ou sur telle ou telle dépense
  • la possibilité de proposer des stratégies qu’il convient de mettre en place pour que les dépenses et les recettes de l’entreprise soient gérées avec davantage d’efficacité
  • la préparation et le suivi du budget de l’entreprise ou de l’administration. Dans ce cadre, il peut être amené à faire des présentations aux membres de la direction tout en proposant plusieurs scénarios, plusieurs hypothèses.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir contrôleur financier ?

Le métier de contrôleur financier n’est pas simple du tout et il nécessite de ce fait un très grand nombre de qualités humaines, mais aussi une technicité parfaite en matière de finances et de comptabilité.

Un contrôleur financier doit donc :

  • être très à l’aise avec l’utilisation des chiffres. Mais, le contrôleur financier doit surtout savoir parfaitement manier ceux-ci avec des logiciels dédiés à la gestion des finances d’une entreprise. Il doit aussi, de ce fait, savoir utiliser de manière très approfondie les tableurs. Il doit, notamment, avoir la capacité d’utiliser des formules complexes. Il doit aussi savoir en extraire les principales données pour réaliser des schémas qui permettront de parfaitement bien illustrer ses analyses
  • avoir beaucoup de rigueur. Il n’est en effet pas imaginable de confier les missions de contrôleur financier à une personne qui manquerait de précision et qui ferait de l’à peu près. Les analyses réalisées sont, en effet, souvent vitales pour la survie ou le développement de l’entreprise. Il est donc nécessaire d’être le plus sérieux possible dans l’exercice des différentes missions
  • être particulièrement bien organisé dans son travail : en effet, un contrôleur financier n’aura jamais quelqu’un pour lui dire ce qu’il a à faire et pour lui fixer des échéances. C’est lui qui doit gérer l’ensemble de ces choses grâce à une organisation sans faille.
  • avoir de la discrétion. Le contrôleur financier va être très fréquemment en possession de données très sensibles. Il n’est donc pas possible qu’il ne les dévoile et ce que ce soit en interne ou en externe. Dévoiler les données pourrait par exemple faire peur en interne si les chiffres ne sont pas bons. En externe, cela pourrait donner des indications aux entreprises concurrentes, ce qui n’est pas acceptable non plus.
  • faire preuve d’initiatives : il est évident qu’un contrôleur financier ne doit pas attendre que l’on lui donne des consignes pour faire son travail, pour réaliser ses analyses. Et, il ne doit surtout pas faire les mêmes travaux que l’année précédente. Il est en effet essentiel de faire évoluer les différentes données en fonction des objectifs que l’entreprise a pu se fixer pour l’année.
  • avoir un esprit de synthèse et un esprit d’analyse. Il est important pour que le travail du contrôleur financier soit utile qu’il soit synthétique. Si tel n’est pas le cas, la compréhension des analyses pour les non-initiés risque d’être particulièrement difficile.
  • posséder de réelles capacités de communication. Le contrôleur financier va devoir faire part à l’ensemble de la chaîne hiérarchique de ses études et de ses recommandations. Il va donc lui être parfaitement nécessaire d’être efficace dans sa communication écrite. Mais, il va aussi falloir faire preuve d’un maximum de compétences à l’oral pour assurer des présentations de qualité. Pour ce faire, il devra maîtriser la pédagogie et les outils de communication comme les diaporamas par exemple.

Quelle est la formation afin de devenir contrôleur financier ?

Comme nous avons pu le constater, le contrôleur financier doit posséder un certain nombre de compétences qui ne sont pas innées et qu’il va être nécessaire de travailler de manière approfondie.

Généralement, les contrôleurs financiers sont passés par une école de commerce avec une option en finances, ce qui leur permet d’être titulaires d’un Bac + 5.

Mais, il leur est aussi tout à fait possible de se former à l’université en préparant un Master avec une spécialité comptabilité et finances.

Quoi qu’il en soit, des connaissances en comptabilité et en finances sont absolument nécessaires pour exercer le métier de contrôleur financier.

Quel est le salaire d’un contrôleur financier ?

Comme très souvent, le niveau de salaire d’un contrôleur financier va dépendre de son niveau d’expérience dans la fonction. Il dépendra aussi de l’entreprise et du secteur d’activité dans lequel il sera amené à évoluer. Cependant, la fourchette annuelle se trouve en général entre 53 000 euros et 90 000 euros, ce qui représente des niveaux de salaires très intéressants, tout en sachant qu’un contrôleur financier ne doit pas compter ses heures à certains moments de l’année.

Quelles sont les évolutions possibles pour un contrôleur financier ?

S’il souhaite rester dans le monde de l’entreprise, le contrôleur financier va pouvoir évoluer vers des fonctions de directeur administratif et financier. Il peut aussi devenir contrôleur de gestion.

Mais, s’il le veut, il peut aussi devenir consultant dans un cabinet ou créer son propre cabinet.