Dentiste

0

Le dentiste ou chirurgien-dentiste s’occupe médicalement de la bouche, des dents, des maxillaires et des gencives. Il soulage, répare et veille à l’esthétique du sourire. Il traite les caries et les infections plus graves de la cavité buccale. Il peut y réaliser d’autres opérations comme poser des prothèses.

Découvrez sur cette page l’essentiel à savoir sur la profession de dentiste : ses missions, les qualités requises, les formations nécessaires, le niveau de salaire et les évolutions possibles !

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE DENTISTE ?

Dentiste

Grâce à son savoir-faire et à son plateau technique, ce professionnel de la santé soigne les caries, les granulomes et autres abcès dentaires. Il dévitalise et détartre les dents quand c’est nécessaire.

Pour réaliser ses diagnostics, afin de savoir quel soin sera le plus efficace pour ses patients, ce professionnel a recours à des radiographies des dents. C’est grâce à ces radiographies qu’il peut savoir si le patient a besoin qu’une ou plusieurs de ses dents soient taillées, retirées, dévitalisées… ou bien s’il a besoin de la pose d’une prothèse. De la sorte, il peut aussi voir comment faire en sorte que la mâchoire reste droite et confortable.

LES MISSIONS D’UN DENTISTE :

Comme indiqué dans les paragraphes précédents, ce spécialiste des dents a une formation médicale à son actif et son quotidien consiste en des journées pendant lesquelles il répond à une longue liste de missions, toutes aussi variées les unes que les autres, en fonction de l’âge du patient et de son besoin. De ce fait, qu’il soit salarié au sein d’un hôpital ou d’un cabinet dentaire, ou bien libéral, ce professionnel peut réaliser les missions suivantes :

  • Réaliser des bilans dentaires de ses patients.
  • Soigner les dents malades, réparer les dents cassées et parfois extraire une ou plusieurs dents.
  • Soigner différentes pathologies qui concernent les dents et les gencives.
  • Choisir et commander les différents appareils dentaires destinés à ses patients. Il doit aussi procéder aux moulages qui permettront la fabrication de ces appareils sur-mesure.
  • Faire de la prévention en effectuant des détartrages et en conseillant ses patients.
  • Réaliser des radiographies.
  • Procéder à de “petites opérations” telles que l’extraction de dents de sagesse, la mise en place de pivots ou encore des greffes de gencive.
  • Respecter les programmes de santé créés par les autorités de la Santé, et plus particulièrement le programme M’T dents qui propose des rendez-vous de prévention et de soins gratuits pour les enfants et les adolescents.
  • Rassurer les patients.
  • Prescrire les traitements adaptés aux pathologies des patients.
  • Former les futures générations de dentistes.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES POUR DEVENIR DENTISTE ?

Parce que les rendez-vous chez ce professionnel sont souvent synonymes de douleurs, le dentiste doit faire preuve de bonnes qualités humaines telles qu’être souriant et réconfortant, afin de rassurer les patients et leur expliquer le bon déroulement des soins.

Ce professionnel dispose d’une liste remplie de soins très variés, il doit donc démontrer des connaissances en médecine et en anatomie très poussées. Il doit savoir lire des radiographies et gérer les urgences.

Précision et minutie sont aussi deux des qualités requises à la profession, dans le sens où ces professionnels doivent maîtriser chaque outil dont ils disposent afin de réaliser des soins précis et de qualité, pour permettre à leurs patients d’aller mieux.

Enfin, comme toutes les autres professions du domaine médical, il faut que le dentiste respecte les règles de déontologie, tout en se maintenant à jour par rapport aux nouvelles technologies et découvertes médicales.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR DENTISTE ?

Pour pouvoir effectuer la profession de dentiste, les candidats doivent passer de préférence un baccalauréat scientifique avant d’effectuer 11 années d’études médicales. La première année est le PACES (Première année commune aux études de santé) et se termine par un concours.

La deuxième et la troisième année sont consacrées à des formations théoriques (anatomie, biologie…) et aux premiers stages en cabinets dentaires. De la quatrième à la sixième année, les candidats devront suivre une formation beaucoup plus complète.

À la fin de la 6ème année, les résultats aux épreuves classantes nationales (ECN) conditionnent le choix de la spécialité et/ou de la région dans laquelle ils devront effectuer une phase de trois ans débouchant sur un diplôme d’études spécialisées (DES), pendant laquelle ils se seront spécialisés en orthopédie dento-faciale, en chirurgie orale ou encore en médecine bucco-dentaire. 

QUEL EST LE SALAIRE D’UN DENTISTE ?

Il est difficile d’établir un chiffre concret concernant le salaire de ces professionnels car celui-ci varie en fonction de plusieurs facteurs comme le fait d’être salarié ou libéral, le nombre de patients, les soins effectués…

Ainsi, si un dentiste débutant peut gagner jusqu’à 3900 euros par mois, il est possible pour un dentiste libéral d’aller jusqu’à une moyenne de 6100 euros par mois avec de l’expérience.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

Le chirurgien-dentiste peut décider de passer sous un statut juridique libéral, seul ou en groupe. À ce jour, 90% des professionnels pratiquant ce métier sont sous un statut libéral.

Sinon, il y a toujours la possibilité, comme pour toutes les autres formations du secteur médical, de postuler pour un poste d’enseignant afin de former les nouvelles générations.

A voir aussi la fiche métier du prothésiste dentaire