Dessinatrice BD 

0

Êtes-vous une artiste débordante d’imagination et dotée d’un talent incroyable en dessin ?   Concevoir des bandes dessinées comme Spirou, Titeuf ou encore Astérix vous passionne ? Vous devriez peut-être envisager une carrière de dessinatrice BD. Découvrez ici les informations dont vous avez besoin pour exercer ce métier. 

En quoi consiste le métier de dessinatrice BD ? 

Dessinatrice BD 

Une dessinatrice BD ou illustratrice de bandes dessinées est celle qui a pour métier de raconter une histoire, de faire naître des personnages, de créer un décor ou encore d’élaborer une illustration amusante… via ses dessins. Son principal outil est alors un crayon, mais elle peut aussi se servir de différents logiciels de graphisme ou des logiciels de dessin. 

Symbole du 9ème art, cette artiste collabore généralement avec un auteur pour créer un album de bande dessinée. La dessinatrice de bandes dessinées crée alors un story-board basé sur la base de l’œuvre d’un écrivain. 

Dans de nombreux cas, la dessinatrice BD est également scénariste. Elle se passe alors des histoires préalablement mises sur pied par un auteur. Ainsi, elle fait des recherches sur un thème donné, elle crée une histoire et les différents personnages qui doivent l’animer. Et enfin, elle imagine le paysage sur lequel l’histoire va se dérouler. 

L’élaboration de la composition des pages fait également partie du métier de dessinatrice de Bandes dessinées. Dans le but de maintenir l’attention des lecteurs dans chaque page, la dessinatrice BD doit sérieusement faire attention à la taille des dessins, à leur forme ainsi qu’à la position des cases. Même la transition d’une page à une autre ne doit pas être laissée au hasard, la cohérence et la logique doivent être au rendez-vous. Il en est de même pour les couleurs des pages. Elle peut d’ailleurs le faire elle-même ou faire appel à un coloriste. 

Une dessinatrice BD exerce son métier en free-lance, mais il arrive qu’elle soit embauchée par un éditeur. Le plus important c’est qu’elle développe sa notoriété en rencontrant des professionnels de son domaine dans des festivals, des salons ou autres événements. Une dessinatrice BD peut également participer à des « fanzines » ou encore faire éditer ses œuvres par des amateurs de BD. En outre, cette artiste peut travailler dans la presse, dans le domaine du marketing, pour un reportage documentaire, et même dans le domaine médical… 

Quelles sont les missions de la dessinatrice BD ?

Traduire une histoire en bandes dessinées et s’assurer que cela  soit le plus accrocheur possible n’est sûrement pas une chose aisée. Et c’est encore plus difficile si en plus de dessiner, l’illustratrice de BD doit inventer elle-même l’histoire. Pour tout cela, cette artiste qui fait de son art son métier a plusieurs missions à remplir :

  • La recherche d’inspiration

Pour cela, la dessinatrice BD peut adopter plusieurs méthodes, mais le plus simple c’est d’en trouver dans la vie quotidienne ou lors d’un voyage ou d’une simple balade. Elle doit donc faire attention à tout ce qui se passe autour d’elle et s’en servir pour rester réaliste dans ses œuvres. Une illustratrice de bandes dessinées peut également se ressourcer dans les films ou dans les livres. Dans ce cas, elle doit avoir son propre style et s’assurer de ne pas faire du plagiat.  

  • L’écriture d’un scénario

Pour trouver le meilleur scénario, la dessinatrice BD doit commencer par faire des recherches sur un thème. Parallèlement à ses recherches, elle doit faire travailler son imagination pour élaborer l’histoire de ses personnages principaux et secondaires. La dessinatrice de bandes dessinées se charge également d’inventer les dialogues ainsi que le paysage. Tout cela doit être rédigé avant d’être traduit en images. Avant de rédiger son scénario, la dessinatrice BD peut préalablement élaborer un synopsis pour donner un avant-goût de toute l’histoire.  

  • L’élaboration d’un story-board

Le story-board, également appelé « découpage » est une sorte de premier aperçu des scènes de l’histoire. Il est divisé en une ou plusieurs images par scène et prend la forme de case. L’enchaînement de chaque case doit montrer une certaine cohérence pour paraître que n’importe qui peut voir, à première vue, qu’il s’agit de scènes qui constituent une histoire. En créant le story-board, la dessinatrice BD doit créer divers angles et cadrages. Dans cette mission, l’illustratrice de bandes dessinées joue le rôle d’un metteur en scène. 

  • La phase de dessin

Dessiner c’est la principale mission d’une dessinatrice BD. Pour dessiner, l’illustratrice de bandes dessinées se base sur le scénario et le story-board. À l’aide de son crayon, elle fait en sorte que ses personnages prennent vie et que ses décors se matérialisent petit à petit sur ses planches. Ces planches doivent être colorées. Un coloriste est alors requis si la dessinatrice BD ne peut pas le faire elle-même. Cette mission peut durer jusqu’à un an ou même plus. La dessinatrice doit donc faire preuve de patience. 

Quelles sont les qualités requises pour être dessinatrice BD ? 

Celle qui exerce le métier de dessinatrice de bandes dessinées doit être dotée d’un certain nombre de qualités pour pouvoir s’en sortir avec ses multiples missions. Naturellement, elle doit être une grande passionnée d’image et de dessins étant donné que c’est l’objet même de son métier.

Elle doit avoir beaucoup d’imagination et faire preuve de créativité. Ces qualités doivent être accompagnées d’une grande curiosité pour que la dessinatrice BD puisse trouver des films, des ouvrages et d’autres documents pour alimenter son imagination. Aussi, il est important qu’elle dégage de l’originalité pour se distinguer de ses pairs. 

Une dessinatrice BD doit se montrer rigoureuse et minutieuse surtout pendant qu’elle crée son story-board. Et pour assurer une meilleure communication avec ses collaborateurs (écrivains, coloristes, éditeurs…), la presse et le public, l’illustratrice BD doit avoir un sens aigu de la communication

Cette artiste est autonome, patiente et persévérante étant donné qu’en plus de prendre du temps, l’élaboration d’une bande dessinée n’est pas du tout chose facile. Par ailleurs, la mise en vente de son œuvre est encore un long processus qui requiert de la ténacité

Bien évidemment, la dessinatrice de BD maîtrise les différentes techniques de dessin ainsi que les techniques scénaristiques. De même, elle doit savoir utiliser les logiciels de création, de motion design et de retouche d’images

Quelles formations suivre pour devenir dessinatrice BD ? 

Une dessinatrice de bandes dessinées est avant tout une artiste. Son talent de dessinatrice peut donc lui suffire pour exercer le métier d’illustratrice de BD. Toutefois, elle doit maîtriser un bon nombre de techniques pour avoir plus de confiance en elle. Une formation est donc requise. Voici quelques options :

  • Bac + 3 : Diplôme national d’arts plastiques ou DNAP (option : communication ; mention : bande dessinée) 
  • Bac + 5 : Diplôme national supérieur d’expression plastique ou DNSEP (option : communication)

Quel est le salaire d’une dessinatrice BD ? 

La rémunération d’une dessinatrice de bandes dessinées dépend de l’éditeur avec qui elle travaille. Dans tous les cas, son salaire est calculé par planche. Ainsi, une planche fait gagner entre 150 à 350 € (soit aux environs de 1 000 à 3 000 € par mois) à une illustratrice de BD. En outre, cette artiste touche des droits d’auteur

Quelles sont les évolutions possibles ? 

Généralement, une dessinatrice de BD exerce son métier en free-lance. La meilleure manière pour elle de faire évoluer sa carrière est donc de booster sa notoriété. Pour cela, mille et une méthodes sont à sa disposition. Elle peut par exemple rencontrer de potentiels collaborateurs dans des évènements comme des salons ou des festivals. Elle peut également tenir un blog pour exposer ses œuvres. 

Expérimentée, l’illustratrice de BD peut également donner des cours. Elle a la possibilité de travailler dans le domaine du marketing et de la communication, et même dans le monde du cinéma d’animation et dans la création de jeux vidéo. Enfin, la dessinatrice de BD peut se spécialiser en « Mangaka » et devenir dessinatrice de Manga.