Docker

0
Docker

Docker est un métier de manutention portuaire. Un docker travaille donc dans les ports de marchandises ou sur les quais. Son quotidien se résume aux chargements et déchargements des contenus dans les conteneurs ou sur le port. Il doit être présent à l’arrivée et au départ des bateaux.

Les missions, les qualités et formations requises, le salaire et les évolutions possibles, bref, tout ce qu’il faut savoir sur ce métier sont détaillés ci-après.

En quoi consiste le métier de docker ?

Il s’agit d’un métier qui s’effectue en zones portuaires dans des ports fluviaux ou maritimes ou sinon sur les quais. Le docker doit effectuer des opérations de manutention soit manuellement, soit à l’aide d’engins de manutention à conducteur autoporté comme les chariots à élévateurs par exemple. 

Il est aussi possible que le docker soit amené à utiliser des véhicules lourds comme les remorques porte-conteneurs par exemple. Le docker doit gérer le chargement et déchargement tout en s’assurant de l’état des cargaisons. 

Le métier entre dans le cadre de la manutention, mais un docker est aussi amené à réaliser des tâches informatiques comme l’enregistrement des produits, la gestion des stocks, etc.

Les missions d’un docker

Un docker est une personne chargée des travaux de manutention dans les ports et les quais. Il doit charger ou décharger des conteneurs, des caisses, etc. Il devra réaliser ces tâches manuellement, mais en général, il utilise des engins de manutention. 

Il doit choisir la solution adéquate pour décharger ou charger, positionner correctement les engins et les matériels de manutention. Il doit ensuite ouvrir ou fermer les panneaux de cale, les conteneurs, etc. Il a aussi pour mission la vérification et l’installation des équipements autres comme les rampes, les échelles, et autres. 

Parfois, un docker doit également ranger et nettoyer sa zone de travail, réaliser des services de maintenance préventive ou curative. Pour réaliser ces missions, le docker doit savoir utiliser les divers engins de manutention ainsi que les outils généraux utilisés sur les quais et dans les ports. 

Il doit également maîtriser les règles de sécurité portuaire. Afin de circuler correctement dans les ports, il doit également connaître le fonctionnement de la zone portuaire où il exerce ainsi que l’organisation, le plan de circulation, les espaces de stockage, etc. 

Enfin, le docker est aussi amené à contrôler les cargaisons, les produits et les objets qu’il charge ou décharge. Il doit ensuite faire un compte rendu et détailler les anomalies, incidents, et autres détectés. Il est aussi possible qu’un docker soit chargé de la gestion informatique des conteneurs.

Quelles sont les qualités requises pour devenir docker ?

Le métier de docker est tout d’abord un métier physique, car bien qu’il soit amené à utiliser des engins, il doit faire la majorité des tâches manuellement. Il doit donc avoir une bonne condition physique. 

Ensuite, le docker doit être ponctuel et réactif. Certains produits nécessitent un chargement ou déchargement suivant des délais précis au risque de se détériorer ou d’être périmés. Concentration et précision sont aussi des qualités qu’il doit avoir. 

Le fait de gérer les engins, de les manœuvrer et le fait de transporter et déplacer des conteneurs lourds n’est pas facile. Au moindre relâchement, le docker risque d’abîmer ce qu’il transporte. 

Il pourra aussi mettre en danger les personnes avoisinantes s’il n’est pas bien concentré et si ses mouvements et manœuvres ne sont pas précis. Enfin, le docker doit aussi aimer le travail en équipe et doit avoir un bon sens relationnel. 

Quelle est la formation pour devenir docker ?

Le métier de docker ne nécessite en général aucun diplôme. Il y a toutefois une formation spécifique proposée par les centres de formation de manutention portuaire. Cette formation dure quelques jours. Il est aussi possible d’obtenir un certificat de qualification professionnelle et exercer ce métier après avoir suivi une formation au sein d’entreprises portuaires. 

Bien qu’aucun diplôme ne soit requis pour exercer ce métier, il faut toutefois présenter un CACES pour devenir docker. Il s’agit d’un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité de chariots élévateurs. 

Quel est le salaire d’un docker ?

Il est difficile de cerner réellement le salaire d’un docker vu qu’il se base suivant des calculs complexes. Le revenu peut varier d’un docker à un autre, d’une marchandise à un autre, etc. Cela peut aussi dépendre du poids du conteneur à charger ou à décharger, de la fragilité des contenus, etc. 

En moyenne, ce métier permet d’obtenir une rémunération de 90 € par heure. Un docker, suivant cette moyenne, touche environ 1700 à 3000 € par mois.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Un docker peut évoluer vers d’autres postes plus avantageux, comme le poste de responsable par exemple. Il peut postuler pour devenir responsable de hangar, de parc de conteneurs. Il peut aussi devenir superviseur de stock ou superviseur d’équipe.