Infirmière militaire

0

L’infirmière militaire, comme son nom l’indique, est une professionnelle qui est à la fois une infirmière et un militaire. De ce fait, elle peut être amenée à porter la tenue militaire, mais aussi la blouse blanche d’une infirmière en fonction des missions qu’elle pourra être amenée à réaliser.

En quoi consiste le métier d’infirmière militaire ?

Infirmière militaire
Crédit photo : Defense.gouv.fr

Le métier d’infirmière militaire consiste avant toute chose à exercer le métier d’ infirmière. Ce qui la différencie d’une infirmière civile, c’est que les lieux d’exercice de ses missions ne sont pas les mêmes puisqu’il peut s’agir des terrains d’opérations, des centres médicaux des armées, mais aussi des hôpitaux militaires. Il est ainsi tout à fait possible de travailler à l’étranger tout en restant sous l’autorité d’un militaire français.

Les missions d’une infirmière militaire

Les missions d’une infirmière militaire sont très nombreuses et elles ressemblent beaucoup à celles d’une infirmière qui évolue dans le monde civil. Certaines demeurent cependant spécifiques au monde militaire. Elle doit donc notamment :

  • accompagner les médecins militaires dans l’ensemble des missions que celui-ci est amené à exercer
  • assurer les soins de base aux patients comme notamment l’injection de certains vaccins, la réalisation des pansements ou tout simplement le suivi médical sous l’autorité d’un médecin
  • poser des sondes ou des transfusions après prescription médicale
  • participer à la construction d’un hôpital de campagne
  • récupérer, stabiliser et procéder à l’évacuation de blessés légers dans le cadre des combats
  • assurer les soins de premiers secours, rassurer les militaires en danger
  • participer dans le cadre d’opérations humanitaires à la vaccination des populations locales, informer les populations sur des mesures relatives à l’hygiène ou à la contraception par exemple.
  • sécuriser une zone et éventuellement, comme tout militaire, participer aux combats si cela s’avère nécessaire (l’infirmière militaire a une vraie formation de combattant lors de sa formation initiale d’intégration)
  • encadrer les aides soignantes ou les assistants sanitaires qui pourraient se retrouver sous ses ordres

Quelles sont les qualités requises afin de devenir infirmière militaire ?

Pour devenir infirmière militaire, il faut à la fois détenir les qualités d’une infirmière qui évolue dans le secteur civil, mais aussi les qualités d’un militaire. L’infirmière militaire doit donc :

  • faire preuve d’empathie pour venir en aide aux personnes qui souffrent d’un point de vue physique ou d’un point de vue psychologique
  • avoir du courage lorsqu’il s’agit d’exercer son métier sur les lieux de conflit sur lesquels les combats peuvent être très violents et très meurtriers
  • avoir du respect pour l’ensemble des règles militaires, même si celles-ci ne sont pas en lien direct avec le métier d’infirmière
  • avoir la technicité qui est nécessaire à l’exercice du métier d’infirmière tout en sachant que le champ de compétence et d’intervention peut être assez large
  • faire preuve d’adaptabilité afin de pouvoir exercer son métier dans des conditions qui pourront être parfois extrêmes à certaines occasions
  • être disponible, car il est impossible lors des opérations militaires d’espérer faire des semaines de 35 heures
  • faire preuve de la plus grande des solidarités avec les membres de son équipe, comme c’est le cas de l’ensemble des personnes qui travaillent dans les armées françaises (armée de terre, armée de l’air et marine).
  • savoir gérer au mieux son stress que ce soit lors d’opérations militaires ou même au quotidien sur le territoire national
  • avoir une vraie résistance physique, car les opérations militaires peuvent être très intensives et parfois durer pendant plusieurs semaines durant lesquelles il faudra gérer son physique et son mental

Quelle est la formation afin de devenir infirmière militaire ?

Le métier d’infirmière militaire est avant tout le métier d’infirmière comme on peut l’exercer dans nos villes et nos campagnes. De ce fait, il faut tout d’abord être titulaire de son diplôme d’État d’infirmière et avoir suivi l’ensemble des formations nécessaires. Ensuite, en tant que militaire, il faudra avoir suivi les formations qui vont permettre de devenir sous-officier (en commençant par le grade de sergent).

Bien évidemment, il est toujours possible, comme pour toute infirmière, de suivre des formations complémentaires pour devenir un vrai spécialiste dans tel ou tel domaine (la médecine de guerre est en elle-même une vraie spécialité qui nécessite de s’adapter à un terrain hostile et parfois à un manque de moyen pour donner les meilleurs soins qu’il soit, mais il en existe bien d’autres le plus souvent liées aux situations de combats).

Reste que pour devenir infirmière militaire, il convient de passer un concours qui comporte des épreuves théoriques, mais aussi des épreuves physiques.

Quel est le salaire d’une infirmière militaire ?

La rémunération d’une infirmière militaire est la même que celle que l’on attribue à une infirmière qui travaille dans le milieu hospitalier. Il faut juste préciser que l’on parle ici de solde et non de salaire.

Le salaire moyen d’une infirmière militaire se situe en général aux alentours de 2 200 euros nets. Ce solde peut être multiplié 1,5 fois lors des opérations militaires auxquelles cette infirmière militaire participe. De ce fait, il est aisé de constater qu’il peut être tout à fait intéressant pour un militaire de partir en opération même si, évidemment, le risque est bien plus élevé que sur le territoire national.

Comme pour l’ensemble des militaires, il est possible d’être logé à des conditions qui sont très avantageuses, ce qui permet de mettre de l’argent de côté pendant plusieurs années.
De plus, l’infirmière militaire bénéficie de 9 semaines de permission par an.

Quelles sont les évolutions possibles pour une infirmière militaire ?

Tout d’abord, une infirmière généraliste a tout à fait la possibilité de se spécialiser et ainsi de devenir infirmière anesthésiste, infirmière de bloc opératoire, infirmière de rapatriement sanitaire ou infirmière hyperbariste dans l’armée de mer.

Le fait d’être diplômé d’État en tant qu’infirmière peut aussi permettre à l’infirmière militaire d’exercer son métier dans le secteur hospitalier ou dans le secteur civil.
Il est de ce fait possible de quitter l’armée pour mener une vie plus classique. Mais, il est aussi tout à fait envisageable d’exercer son métier après l’âge de la retraite qui est aujourd’hui encore fixé à 59 ans.