Paysagiste

0

Tout le monde rêve d’avoir un beau jardin pour introduire un havre de zénitude et inviter la nature à entrer dans son espace extérieur. Or, cela ne pourrait s’opérer conformément à vos envies sans l’intervention d’un professionnel spécialisé en aménagement de jardin. Le rôle du paysagiste consiste  justement à tout mettre en œuvre pour concrétiser ce souhait.

L’essentiel à savoir sur la profession du paysagiste, ses missions, les qualités et formations requises, son salaire et les possibilités d’évolution dans les lignes suivantes. 

En quoi consiste le métier de paysagiste ?

paysagiste

À la différence du jardinier, le paysagiste conçoit et aménage le jardin en plus d’opérer la plantation et l’entretien des végétaux. Le paysagiste conçoit et matérialise des plans d’aménagements paysagers conformément aux attentes de ses clients. 

En fonction de la typologie du sol sur lequel il doit intervenir, le paysagiste est amené à mettre en place diverses solutions d’aménagements paysagers possibles. Le paysagiste doit donc faire appel à ses compétences techniques et à son savoir-faire pour transformer l’extérieur d’une maison en un somptueux jardin. Le tout bien sûr en tenant compte des besoins et du budget de ses clients. 

À part ses compétences requises en jardinage et en aménagement paysager, le jardinier paysagiste est aussi amené à concevoir des croquis et des plans pour concrétiser les souhaits de ses clients. Pour ce faire, il doit d’abord élaborer des plans d’architecture et des esquisses de paysage. 

Une fois cela fait, il doit aussi mettre sa créativité et ses compétences techniques en œuvre pour permettre à ses clients de pré-visualiser l’aperçu final de son chef d’œuvre en 3D. Ainsi, il devra recourir à des logiciels CAO spécifiques et se doit surtout de maîtriser ces outils. 

De la conception du plan jusqu’à la finalisation des travaux en passant par les différentes phases d’exécution, le paysagiste est amené à intervenir. Il se charge ainsi de la régularisation de toutes les paperasseries administratives. Il joue aussi le rôle d’interlocuteur direct chargé de conseiller ses clients. 

Dans le cadre de ses interventions en outre, le paysagiste est souvent appelé à collaborer avec des architectes, des jardiniers et des urbanistes. Le paysagiste exerce souvent son métier à titre indépendant soit en tant qu’auto-entrepreneur soit en tant que travailleur libre, mais il peut aussi travailler pour le compte d’une grande entreprise. 

Les missions du paysagiste

Bien plus qu’un simple jardinier, le paysagiste intervient dans un cadre de mission qui tend de plus en plus à s’élargir. Le paysagiste est à la fois un technicien et un artiste. Ses compétences techniques sont très sollicitées pour transformer tous types de terrains en un jardin élégant. Et ceci, quel que soit le climat et les types de plantes. 

Quant à sa créativité, elle est indispensable pour verdoyer et embellir tout espace d’extérieur. Dans le cadre de ses missions, le paysagiste est donc appelé à accomplir diverses interventions :

  • Concevoir, rénover, entretenir et embellir tous types d’espaces verts.
  • Élaborer des croquis et des plans de projets avant même d’entamer les travaux.
  • Étudier, analyser et diagnostiquer le terrain pour trouver la meilleure solution d’aménagement paysager à y mettre en œuvre. 
  • Planifier, organiser et coordonner les travaux.
  • Remplir toutes les démarches indispensables auprès des autorités avant le déroulement des travaux.
  • Conseiller ses clients et les guider vers le bon choix de solutions en tenant compte de leurs attentes et de leurs budgets.
  • Collaborer avec des architectes, des jardiniers, des urbanistes, etc. 

Quelles sont les qualités requises pour devenir paysagiste ?

Il ne suffit pas d’avoir de bonnes compétences en jardinage pour devenir paysagiste. En plus de maîtriser les différentes techniques de plantation d’arbres, d’arbustes, de fleurs et de divers végétaux, vous devez aussi détenir un certain nombre de qualités comme :

  • La maîtrise des divers outils et équipements d’aménagements paysagers.
  • La créativité, le sens de l’organisation, l’autonomie et la détermination.
  • Le sens des responsabilités et le goût du challenge (vous serez souvent amené à planter des végétaux sur des terrains dont le climat n’est pas toujours propice à leur pousse).
  • L’esprit d’équipe (vous serez aussi amené à collaborer avec des ingénieurs, des architectes, des jardiniers et des urbanistes pour partager votre savoir-faire et trouver des solutions les plus adaptées). 
  • La polyvalence et l’ingéniosité pour réussir à concrétiser tous types de projets d’aménagements paysagers quelles qu’en soient la nature, l’ampleur et la complexité. 

Quelle est la formation pour devenir paysagiste ?

Il est vrai que le métier de paysagiste ne requiert pas forcément de suivre une formation particulière de très haut niveau. Quoi qu’il en soit, la détention d’un diplôme de « paysagiste concepteur » est indispensable. 

Plusieurs parcours de formations sont accessibles à tous ceux et à toutes celles qui souhaitent devenir paysagiste. Notons toutefois que les recruteurs sont plus enclins à embaucher des titulaires de Diplôme d’État (DE) paysagiste, soit l’équivalent d’un bac+5. 

Pour vous initier au métier, il va vous falloir détenir un diplôme de niveau CAP :

  • Soit un BEPA en aménagement paysager.
  • Soit un CAPA en matière de travaux paysagers.
  • Soit un bac professionnel orienté vers les travaux paysager

Si vous êtes titulaire d’un bac+2, il est important que vous suiviez une formation professionnelle afin d’obtenir un BTSA en aménagements paysagers ou en matière de production horticole.

Si vous aspirez au poste de paysagiste concepteur, il va vous falloir suivre 5 années de formation après le Bac pour pouvoir ainsi obtenir un Diplôme d’État (DE) paysagiste. Dans ce cas, vous pouvez choisir de vous intégrer dans l’une des 5 écoles suivantes :

  • L’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage à Bordeaux.
  • L’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille
  • L’École Nationale Supérieure de paysage de Versailles, à Marseille.
  • L’AgroCampusOuest pour obtenir le diplôme d’ingénieur paysagiste.
  • L’ESAJ à Paris.

Si vous exercez déjà le métier, vous pourrez toujours suivre une formation continue à l’AgroCampusOuest afin d’obtenir le diplôme de «paysagiste concepteur».

Quel est le salaire d’un paysagiste ?

En fonction de son niveau d’étude, de son expérience, de ses compétences et de son statut, un paysagiste perçoit en moyenne entre 1500 et 5000 € par mois

Quelles sont les évolutions possibles ?

Le métier de paysagiste réserve une multitude de débouchés quel que soit le secteur dans lequel vous allez choisir d’exercer :

  • Secteur public ou parapublic.
  • Agence ou entreprise privée.
  • Conseils d’architecture, d’urbanisme ou de l’environnement.

Vous pourrez même faire évoluer votre carrière vers celle de l’ingénieur paysagiste ou devenir carrément un paysagiste indépendant qui possède sa propre société et travaille pour son compte.