Arboriste élagueur

0

Pour celles et ceux qui apprécient de travailler dans la nature et qui aiment s’occuper des plantes, le métier d’arboriste peut sans doute être une bonne piste de recherche. Ceci d’autant plus si vous appréciez de travailler de manière autonome.

En quoi consiste le métier d’arboriste ?

Le métier d’arboriste est très simple puisqu’il consiste à s’occuper des plantations et de la gestion des arbres et notamment des arbres d’ornement. C’est un métier qui est à la fois physique dans le cadre des interventions. Mais c’est aussi un métier de gestion qui appelle à la réflexion.

Les missions d’un arboriste

Arboriste

Les missions d’un arboriste, même s’il s’agit d’un métier assez spécialisé, sont assez nombreuses.

Tout d’abord, il peut lui arriver de mettre en œuvre des inventaires de certains arbres pour en connaitre le développement ou la disparition sur un ou plusieurs territoires.

Ensuite, il peut aussi réaliser des diagnostics pour savoir si globalement telle ou telle espèce est en bonne ou en mauvaise santé. Dans ce cadre, il peut être amené à préconiser des soins ou même à traiter lui-même les arbres ou plantes pour que ceux-ci voient leur état de santé s’améliorer.

L’arboriste peut aussi organiser un chantier d’entretien d’arbres ou de plantations diverses. Dans ce cadre, il sera sollicité par des clients particuliers ou par des collectivités susceptibles d’avoir besoin de ses services. 

C’est d’ailleurs dans ce cadre précis que son rôle de conseil sera déterminant auprès de sa clientèle. En effet, il pourra être amené à conseiller sur des plantations qu’il est possible de mettre en place sur le terrain. Mais, il pourra aussi apporter des conseils sur des soins qu’il faudrait donner pour se prémunir de futures maladies. Enfin, il peut parfois aussi arriver qu’il apparaisse nécessaire de retirer certains arbres soit qu’ils soient malades soit que leur développement puisse finir par poser des problèmes.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir arboriste ?

Il est bien sûr évident que pour travailler en tant qu’arboriste, il faut apprécier la nature. SI tel n’était pas le cas, cela semblerait vraiment difficile de s’investir dans un tel métier.

Il faut de plus être assez autonome dans la prise de décision et dans la mise en œuvre de l’ensemble des mesures préconisées. 

Il est important aussi d’avoir un bon relationnel. En effet, il convient souvent de faire preuve de pédagogie envers les différents clients qui ne possèdent pas toujours la technicité suffisante pour comprendre l’ensemble des décisions prises ou l’ensemble des préconisations.

Quelle est la formation afin de devenir arboriste ?

Pour exercer le métier d’arboriste, il est très utile d’être titulaire du certificat de spécialisation « gestion des arbres d’ornement ». Il est également possible d’obtenir un certificat de spécialisation « taille et soins des arbres ».
Il existe dans ce cadre des spécialisations pour les arboristes qui sont amenés à monter dans les arbres pour leur donner les meilleurs soins possibles.

Bien évidemment, il convient de manière régulière de se former et ainsi acquérir de nouvelles compétences et connaissances sur de nouvelles méthodes de traitement.

Quel est le salaire d’un arboriste ?

Un arboriste débutant va le plus souvent commencer sa carrière en étant payé au SMIC. En fonction de son expérience et de la région dans laquelle il exercera son métier, le salaire pourra atteindre deux mille euros.

Il peut dans ce cadre travailler pour des collectivités territoriales ou pour des structures privées qui sont amenées à organiser et à gérer des activités dans lesquelles un arboriste est susceptible d’intervenir de manière régulière.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Il faut chercher l’évolution professionnelle pour un arboriste dans tous les métiers qui sont en lien avec les arbres et les végétaux. En effet, il sera tout à fait possible de travailler en tant que jardinier, en tant que paysagiste ou aussi en tant que producteur d’arbres par exemple. Il pourra dans ces différentes professions utiliser des compétences totalement transférables.

Un arboriste pourra aussi, après quelques années d’expérience, manager des équipes d’arboristes et ainsi les faire profiter de son expérience et, notamment, de son sens dans l’organisation des différents chantiers.

Il pourra aussi, participer à la formation des arboristes dans le cadre des formations initiales ou continues.