Sophrologue

0

Être en bonne santé implique la santé mentale et celle de l’esprit. C’est pourquoi il est de plus en plus important d’accorder du temps pour votre bien-être. Le sophrologue ou « médecin bien-être » est le professionnel que vous devez consulter dans ce domaine. Découvrez ici son métier.

En quoi consiste le métier de sophrologue ?

Sophrologue

Le sophrologue est un praticien de la sophrologie, une technique psychocorporelle qui utilise la relaxation et la méditation comme thérapie et même comme philosophie de vie. La sophrologie agit à la fois sur le corps, l’esprit et le mental. Le métier de sophrologue consiste donc à accompagner les patients à trouver une harmonie entre le corps et l’esprit.

Dans l’exercice de sa fonction, le sophrologue utilise deux outils principaux : la relaxation dynamique (exercices de respiration, postures…) et la relaxation active. Il a trois principaux objectifs :

  • Gérer les différents problèmes du quotidien : Angoisse, stress, insomnie, anxiété…
  • Préparer le patient aux grands évènements : Accouchement, mariage, examen…
  • Soigner les phobies ou les addictions

Le sophrologue n’effectue ni diagnostic ni prescription puisqu’il ne fait pas partie du corps médical. Mais il peut pratiquer des séances individuelles ou collectives. Pour chaque patient qu’il accompagne, il doit déterminer son objectif et y attribuer les exercices idéals pour l’atteindre. En effet, ce type de soins agit donc comme fonction de prévention et non de cure.

Les missions du sophrologue

Les missions d’un sophrologue sont très variées selon les problèmes de ses patients. Mais il doit principalement :

  • Participer à l’épanouissement de son patient, l’aider à avoir confiance en lui-même et à gérer ses émotions,
  • Apprendre à ses patients divers exercices de respiration et de détente pour l’aider à affronter la vie du quotidien
  • Suivre le patient s’il est dans une phase de sevrage ou de lutte contre une addiction.
  • Préparer le patient pour de grands évènements dans la vie et l’aider s’il traverse une phase de deuil.

Quelles sont les qualités requises afin de devenir sophrologue ?

Le métier de sophrologue exerce principalement dans la relation humaine. L’empathie et le sens de l’écoute sont donc les qualités primordiales d’un sophrologue. Il doit être à l’écoute des problèmes de ses patients afin de mieux les aider et de répondre à leurs attentes.

Il peut être amené à accompagner un groupe de personnes. Il doit être doté de sens de persuasion, mais aussi de talent d’animation.

Chaque patient répond différemment aux exercices que le sophrologue lui propose. Il doit donc être patient et tolérant, mais aussi discret. Même s’il ne fait pas partie du corps médical et que son activité n’est pas réglementée, le sophrologue est quand même soumis au secret médical.

Quelle est la formation afin de devenir sophrologue ?

Comme cette profession n’est pas réglementée, il n’y a aucune formation obligatoire pour devenir sophrologue. Toutefois, il est conseillé de suivre une formation professionnelle en sophrologie pour acquérir les bases du métier, mais aussi pour obtenir un professionnalisme plus légitime.

Tout le monde peut donc devenir sophrologue. Mais pour éviter les auto proclamations, tout sophrologue pratiquant doit avoir la certification professionnelle de sophrologue. C’est un titre de niveau bac + 2 au sein de la RNCP.

Notez qu’il n’y a ni diplôme d’État ni master en sophrologue. Il y a de formations qui s’en rapprochent, mais n’aboutissent pas à un titre RNCP. Il faut donc bien se renseigner avant de suivre une quelconque formation en vue de devenir sophrologue.

Quel est le salaire d’un sophrologue ?

Un sophrologue exerce principalement en libéral. Ainsi, il est rémunéré en consultation, avec une fourchette de prix de 45 € à 60 € pour les séances individuelles. Pour les consultations en groupe, il faut compter entre 10 à 20 € par personne.

Mais ce tarif varie considérablement en fonction de la notoriété du sophrologue. En début d’activité, il faudrait conserver un second emploi pour couvrir les dépenses.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Avec les expériences acquises, le sophrologue peut devenir formateur. Mais il peut aussi suivre des formations dans d’autres domaines pour élargir son cabinet. Il peut entre autres se former à l’hypnose thérapeutique ou la sophrologie psycho comportementale.