Ergothérapeute

0

Le métier d’ergothérapeute est peu connu alors qu’il tient une place importante dans le secteur paramédical. En effet, c’est lui qui s’occupe de la rééducation et de la réadaptation des personnes victimes d’un trouble grave handicapant afin qu’elles puissent retrouver une vie normale et redevenir autonomes. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce passionnant métier. 

En quoi consiste le métier d’ergothérapeute ?

Ergothérapeute

Le métier d’ergothérapeute consiste à aider les patients à se réadapter à leur vie quotidienne. Ces derniers peuvent être des victimes d’accidents ou des personnes en situation de handicap. Il vise principalement le bien-être des patients. 

L’ergothérapeute intervient dans de multiples prestations d’entretiens et d’analyses. Il réalise des évaluations et met les malades en situation réelle. Il définit des activités et des enseignements sur mesure pour la guérison de ses patients. 

Il crée avec le patient un environnement conforme aux besoins de réadaptation ce dernier. Et si nécessaire, il apporte des réajustements dans le cadre de vie du patient pour lui permettre d’être sur pied le plus rapidement possible. 

Sachez que ce praticien n’agit pas seul. Il exerce au sein d’une équipe médicale spécialisée dans différents domaines : la pédiatrie, la neurologie, la psychiatrie… 

C’est un métier qui s’exerce non seulement dans un hôpital, mais aussi dans d’autres établissements. On peut retrouver aussi des ergothérapeutes dans les centres de rééducation, les logements pour personnes âgées ou les lieux de cure de désintoxication. En outre, il est possible aussi d’exercer l’ergothérapie en libéral et directement dans le domicile des patients. 

Bien que faisant partie généralement du domaine médical, ce métier peut s’exercer dans des domaines totalement différents. L’ergothérapeute peut entre autres collaborer avec un designer industriel, un consultant marketing, un urbaniste, etc.

Les missions de l’ergothérapeute

Le but premier de l’ergothérapeute est d’assister les personnes souffrant de blessures graves ou de handicap afin que celles-ci puissent reprendre une vie normale. Dans l’atteinte de cet objectif, il doit assurer différentes missions :

Suivre la prescription des médecins

L’ergothérapeute est obligé de suivre à la lettre la prescription médicale du médecin pour que la réadaptation de son patient fonctionne correctement. 

Mettre en place un protocole des soins adapté au patient

Les patients ayant recours aux services d’un ergothérapeute peuvent être des enfants, des adultes ou des personnes âgées. Chaque cas étant spécifique, c’est à ce praticien de mettre en place un traitement sur mesure adapté à chacun.

Assister le patient lors de sa rééducation

Il met en place des exercices physiques permettant d’aider la personne en charge à retrouver l’usage de ses fonctions vitales et à retrouver son autonomie. Ces exercices consistent notamment à réapprendre au patient la manière de se vêtir, de prendre un bain ou encore d’écrire. Outre le fait d’utiliser des appareils médicaux, l’ergothérapeute peut solliciter le soutien des proches du patient pour l’assister dans cette tâche.

Observer l’évolution de l’état du patient

L’ergothérapeute doit effectuer un bilan régulier. À chaque étape de la thérapie se passe un test. Pour pouvoir observer l’évolution de son patient, il lui fait faire des exercices d’évaluation tout en lui posant des questions. La prochaine activité de la rééducation dépend des résultats de chaque test.  

Travailler comme consultant

Ce praticien est souvent sollicité par les industriels dans la conception d’appareils de rééducation. Son point de vue est en effet très important pour permettre de concevoir des équipements parfaitement adaptés aux besoins des personnes victimes de blessures graves ou en situation de handicap.

Quelles sont les qualités requises pour devenir ergothérapeute ? 

Un ergothérapeute se doit d’avoir quelques qualités pour mener à bien ses missions.

  • Patience et empathie : les patients étant fragiles physiquement et moralement, il ne faut donc pas les bousculer ni les forcer à se rétablir. 
  • Créativité : l’ergothérapeute doit pouvoir s’adapter à toute situation puisque chaque patient est différent. Il doit être en mesure d’inventer des processus de soins sur mesure suivant l’état de la personne à soigner. 
  • Bonne capacité de communication : il doit savoir écouter, communiquer et rassurer les patients et leurs proches.
  • Pédagogue : savoir apprendre est une qualité nécessaire puisque ce métier consiste à rééduquer des personnes ayant perdu leur autonomie.

Quelle est la formation pour devenir ergothérapeute ?

Un diplôme d’État ergothérapeute est requis pour travailler dans ce secteur. Pour l’obtenir, une formation de 3 ans auprès d’un institut de formation en ergothérapie doit être suivie. L’anatomie, la neurologie, la physiologie ainsi que la psychologie sont les matières de base lors de la formation. Les futurs ergothérapeutes doivent ensuite suivre un stage au sein d’un établissement de soin. 

L’accès à aux formations d’ergothérapeute est soumis à quelques conditions : 

  • Après un bac scientifique ou la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé)
  • Réussir un concours à trois épreuves : un test psychotechnique, un résumé de texte, une épreuve de biologie et de physique

Le métier d’ergothérapeute est aussi accessible par le biais d’une reconversion professionnelle. Pour cela, le diplôme d’État d’ergothérapie doit être obtenu par validation des expériences acquises. Toutefois, il faut déjà avoir une expérience dans le domaine médical : infirmier, sage-femme, etc.  

Quel est le salaire d’un ergothérapeute ?

La rémunération d’un ergothérapeute diffère selon le lieu d’exercice : dans un hôpital public, en libéral. Mais aussi, le salaire varie suivant l’ancienneté ou le grade. 

Un ergothérapeute fonctionnaire gagne à peu 1 500 € au début de sa carrière. Quelques années d’exercice font augmenter cette somme jusqu’à 2 134 €. À la veille de la retraite, l’ergothérapeute exerçant dans la fonction publique gagne jusqu’à 3000 €. Il faut savoir que les ergothérapeutes bénéficient de primes et d’indemnités diverses. 

Un ergothérapeute qui exerce en libéral peut gagner beaucoup plus. Il fixe son propre tarif qui tourne autour de 2 200 € en moyenne. En exerçant dans un centre spécialisé en rééducation et en réadaptation, il peut gagner davantage. 

Le salaire d’un ergothérapeute qui travaille en dehors du cadre de la santé peut être mieux rémunéré. Il est difficile d’évaluer son salaire, car tout dépend de l’entreprise qui emploie.  

Quelles sont les évolutions possibles ?

Un ergothérapeute expérimenté peut espérer ouvrir son propre cabinet. Il exercera alors en tant qu’indépendant. En milieu hospitalier, il peut devenir cadre de santé. Il faut cependant avoir au moins 4 ans d’expérience. 

Un ergothérapeute en fonction peut aussi se perfectionner et se spécialiser dans un domaine spécifique. Une multitude de formations est disponible pour lui permettre de devenir cadre ou même cadre supérieur. La place du directeur de soins ou de directeur d’établissement lui est aussi accessible.