Technicien fibre optique

0

Le déploiement de la fibre optique a fortement progressé, et une majorité des locaux du territoire en sont aujourd’hui équipés. Convoité par un grand nombre de Français désirant profiter d’un débit stable et d’une vitesse de connexion élevée, l’accès à Internet à très haut débit (THD) remplace de plus en plus le réseau ADSL (de l’anglais Asymetric Digital Subscriber Line).

Pour mener à bien ce projet de recouvrir le restant des lignes et des endroits de notre territoire avec cette nouvelle technologie, une nouvelle profession a vu le jour : technicien fibre optique, connu aussi sous le nom de câbleur-raccordeur de réseaux fibre optique.

Découvrez sur cette page l’essentiel à savoir concernant le métier de technicien fibre optique : une description plus détaillée de la profession, ses missions, les qualités requises, les formations nécessaires, le salaire et les évolutions possibles !

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE TECHNICIEN FIBRE OPTIQUE ?

Technicien fibre optique

Au quotidien, ces professionnels effectuent des travaux d’aiguillage des fourreaux et de tirage de câbles, en vue de raccorder une entreprise ou un logement à la fibre optique. Pour mener à bien leurs missions de raccordement à la fibre optique, les techniciens fibre optique s’appuient sur un réseau souterrain existant.

Ainsi, il est possible de rencontrer ces professionnels à l’intérieur d’un bâtiment, à proximité d’une armoire à mutualisation ou encore d’une plaque d’égouts pour y tirer les fils, et bien sûr aux domiciles de leurs clients afin d’installer le boîtier final.

On parle de réseau FFTH (“Fiber to the Home” que l’on peut traduire par “Fibre optique jusqu’au domicile”) pour désigner ce type de réseau de télécommunication. Une fois l’intervention accomplie et après s’être assurés du bon fonctionnement de celle-ci, ces professionnels rédigent un compte-rendu et peuvent se rendre chez leur prochain client, en fonction de l’agencement de leur emploi du temps.

LES MISSIONS D’UN TECHNICIEN FIBRE OPTIQUE :

Ces professionnels ont pour travail d’installer et de dépanner, au quotidien, des réseaux à très haut débit. De ce fait, ils accomplissent les missions suivantes : 

  • Préparer les câblages aériens ou souterrains par un repérage des lieux d’intervention et des tracés.
  • Installer les équipements et assembler les éléments, les raccorder aux boîtiers.
  • Assurer la conformité et la sécurité des câbles aériens et souterrains.
  • Veiller à l’entretien des lignes.
  • Intervenir en cas de panne : analyse de la situation et dépannage.
  • Rédiger un suivi de travaux à la fin de chaque installation/intervention.
  • Former les personnes à l’utilisation de la nouvelle installation.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES POUR DEVENIR TECHNICIEN FIBRE OPTIQUE ? 

Le technicien fibre optique est un professionnel doté d’un solide sens de l’observation et de l’analyse. Minutieux, méthodique et précis, il applique avec rigueur des procédures d’installation et de maintenance.

Les techniciens fibre optique sont très attachés aux consignes de sécurité. Ils doivent aussi maintenir une bonne forme physique. Bien que généralement ils accomplissent leur travail en autonomie, ils doivent faire preuve d’un bon sens du relationnel, tant leurs contacts potentiels sont nombreux. Ils savent faire preuve de pédagogie et s’adapter au niveau de connaissance de leurs interlocuteurs. 

Curieux, ces professionnels se forment en permanence à l’avancée des technologies. Ils possèdent de plus des connaissances élargies dans certains domaines comme l’électricité, l’électronique, l’informatique…

Enfin et surtout, le technicien fibre optique est nécessairement adaptable et organisé car ses journées peuvent être plus ou moins longues, en fonction du nombre de clients pour lesquels il doit effectuer une intervention.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR TECHNICIEN FIBRE OPTIQUE ?

L’offre de formation s’est grandement développée ces dernières années. Aujourd’hui, les candidats souhaitant réaliser cette profession ont le choix entre un grand nombre de cursus allant du baccalauréat à un niveau BAC+3. À noter qu’un grand nombre d’entre eux optent pour l’alternance, afin de combiner apport théorique à apport pratique.

  • CAP Électricien, puis au niveau 4 : BAC Pro SEN (Systèmes électroniques numérisés).
  • Niveau 5 (BAC+2) : DEUST (diplôme d’études universitaires scientifiques et technologiques) Maintenance et Installation des Réseaux, BTS Systèmes Électroniques, DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) Génie électrique et informatique industrielle, DUT Réseaux et télécommunication ou encore Certificat de technicien-conseil en réseaux de télécommunication.
  • Niveau 6 (BAC+3) : Licence PRO RTHD (Réseau très haut débit), Licence PRO IOP (Instrumentalisation Optique et nanophotonique) ou encore Licence PRO Réseaux et télécommunication spécialité : métiers, produits et services de télécommunication.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN TECHNICIEN FIBRE OPTIQUE ?

Très recherché, le technicien fibre optique peut négocier de belles progressions de salaire lorsqu’il gagne en expérience. Ainsi, sa rémunération mensuelle oscille entre 1500 et 1700 euros pour un profil débutant et peut aller jusqu’à une moyenne de 2500 euros.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

L’évolution de carrière du technicien de fibre optique est avant tout hiérarchique. Avec de l’expérience, il peut en effet gagner des fonctions managériales en devenant responsable d’activités ou chef de section. Néanmoins, il peut aussi élargir son champ de compétences et viser des postes plus variés comme : administrateur des réseaux, designer industriel des réseaux électroniques, conseiller commercial en biens d’équipements ou encore ingénieur assistance technique. À noter que certains de ces postes nécessitent une formation complémentaire.