Assistante maternelle

0

Métier essentiellement exercé par les femmes, le travail d’assistante maternelle est l’un des plus demandés du marché. Si vous souhaitez travailler auprès des enfants sans pour autant rejoindre un établissement d’accueil collectif, ce choix est parfait pour vous. Toutefois, vous devrez vous renseigner sur le métier de l’assistante maternelle, ses tenants et ses aboutissants, avant de vous y lancer. Pour vous aider, voici une fiche métier !

Missions d’une assistante maternelle

Assistante maternelle

L’assistante maternelle est appelée dans le jargon courant : « nounou ». En clair, elle joue le rôle de nourrice pour l’enfant. De façon générale, elle s’occupe des enfants de 0 à 3 enfants à domicile lorsque leurs parents sont occupés. Les missions de l’assistante maternelle peuvent être occasionnelles ou régulières. Le rôle de l’assistante maternelle étant de veiller sur les enfants et de leur assurer une sécurité optimale, il faut avoir de la patience pour y parvenir. 

L’assistante maternelle prendra soin de l’enfant en préparant et en s’assurant qu’il prenne ses repas à l’heure. Elle pourra aussi l’aider à faire ses devoirs et créera des activités ludiques pour son épanouissement. Elle s’occupera aussi de son hygiène buccale et corporelle et pourra même l’accompagner pour les promenades au besoin. 

En clair, l’assistante maternelle donne une figure parentale à l’enfant en l’absence de ses parents. Elle doit donc faire en sorte que celui-ci ne sente pas le vide de l’absence des siens. Avec le nombre élevé de familles monoparentales qui existent aujourd’hui en France, l’assistante maternelle est une aide de plus en plus sollicitée. 

Formation d’une assistante maternelle

Pour travailler en qualité d’assistante maternelle, vous gagnerez à suivre une formation CAP Petite Enfance. C’est une formation de deux ans qui vous permet d’obtenir le diplôme de CAP accompagnant éducatif petite enfance (ex CAP petite enfance).

Au-delà de cette qualification, vous devez aussi avoir un agrément délivré par les services départementaux de la PMI (protection maternelle infantile) afin d’exercer ce métier. Pour l’obtention, d’une telle autorisation, vous devrez déposer un dossier auprès de l’institution requise. Il doit contenir les casiers judiciaires N° 2 de toutes les personnes qui vivent chez vous et qui ont plus de 18 ans. 

Après l’étude de votre dossier de demande d’agrément, les services départementaux de la PMI enverront un représentant chez vous. Le rôle de ce professionnel sera de produire un rapport sur les conditions de vie à votre domicile. C’est à la suite de cela que l’agrément vous sera donné si tous les éléments sont réunis. Le représentant des services départementaux de la PMI tiendra compte notamment de l’hygiène et de la sécurité qu’offre votre cadre de vie. 

L’agrément est valable sur 5 ans après sa délivrance et il permet de recevoir 2 enfants chez vous. Toutefois, vous pouvez faire une dérogation pour en garder plus. À titre de précision, après l’agrément, vous devez suivre une formation obligatoire de 120 heures qui vous prépare à affronter les défis du métier. 

Par ailleurs, retenez que la profession de l’assistante maternelle est essentiellement libérale. Toutefois, vous pouvez aussi vous rapprocher d’une crèche familiale pour l’exercer si vous êtes employée par la mairie. Ce professionnel peut aussi travailler au sein d’une maison d’assistance maternelle (MAM).

Qualités d’une assistante maternelle

Il faut bien plus que les qualifications pour réussir en tant qu’assistante maternelle. Certaines qualités sont également requises pour remplir efficacement vos missions. Au nombre de celles-ci, il y a la patience, l’empathie, la créativité, l’autonomie. L’assistante maternelle doit aussi avoir un sens du contact humain, de la responsabilité, et du sérieux. Avoir de l’endurance physique et mentale est aussi indispensable pour travailler en qualité d’assistante maternelle. 

Vous pouvez faire des exercices chez vous pour développer ces qualités. Toutefois, il faudra aussi aimer les enfants. Il s’agit d’un travail qui nécessite un contact direct (et parfois fréquent) avec ceux-ci. Vous parviendrez à mieux supporter ce contact si vous avez de l’empathie pour eux.

Salaire d’une assistante maternelle et évolution de carrière

Si l’assistante maternelle choisit d’exercer sa profession de manière libérale, elle s’entend sur sa rémunération avec son employeur. De façon générale, c’est le salaire horaire brut qui est convenu entre les deux parties et il est évalué par enfant. Le prix est estimé au moins à 2,85 euros par heure par enfant. À ce salaire brut, il faut aussi ajouter les indemnités. Il s’agit notamment des primes de repas, de l’entretien et autres.

Par ailleurs, il faut dire que si l’assistante maternelle travaille dans une crèche familiale ou dans une MAM, elle sera considérée comme un salarié. Son rôle dans ce cas sera d’encadrer et d’accompagner le personnel de la structure qui l’emploie.

L’évolution de carrière qu’offre cette profession, c’est de changer de métier tout en restant au service de la petite enfance. Ainsi, vous pourrez devenir animatrice, auxiliaire de puériculture, éducateur jeunes enfants ou ATSEMaprès un complément de formation. Vos prérequis, en tant qu’assistante maternelle, seront pour vous des atouts dans le cadre de votre reconversion professionnelle.