Barbier

0

Depuis ces dernières années, le hipster est revenu à la tendance. Les clients masculins des salons de coiffure demandent alors de plus en plus à ce que le coiffeur s’occupe également de leur barbe et même de leur moustache. Ce qui a conduit à l’ouverture de nombreux barbershops. De ce fait, le métier de barbier est très sollicité. Ce métier vous intéresse ? Découvrez ici tout ce que vous devez savoir à son propos.

En quoi consiste le métier de barbier ?

Barbier

Le métier de barbier est très ancien et a connu un essor grandissant depuis quelque temps. Le barbier tient un salon de coiffure exclusivement dédié à la gent masculine. Son salon est aussi appelé Barber Shop. Il est principalement responsable de l’entretien des barbes et moustaches de ses clients.

Si dans le temps, le barbier ne s’occupait que des barbes et des moustaches, aujourd’hui il s’occupe aussi des cheveux et du soin du corps tout entier. Il peut faire des colorations pour cheveux, mais aussi de l’épilation, allant même jusqu’aux massages.

Pour ce qui est du rasage, il est toujours effectué de façon traditionnelle. Le métier de barbier consiste donc à manipuler avec perfection les outils traditionnels et/ou nouveaux, comme le rasoir, le coupe-chou, la tondeuse, les ciseaux, le peigne ou encore d’autres matériels. Il donne aussi des conseils à ses clients à propos des produits qu’il doit utiliser pour l’entretien des barbes.

Il s’agit d’un métier qui évolue constamment. Ainsi, le barbier doit être à l’affût de toutes les nouveautés pour pouvoir garder ses clients. Il doit aussi être capable de proposer des modèles innovants à sa clientèle.

Les missions du barbier

Comme son nom l’indique, le barbier est un professionnel du rasage, de la taille de la barbe et de son entretien. Il réalise des épilations, que ce soit du sourcil ou du torse. Il est aussi coiffeur et s’occupe des colorations de la barbe et des cheveux, des extensions et du brushing. D’une manière générale, on peut donc classer les missions du barbier sous 3 grandes catégories :

  • Les prestations techniques :

Le barbier s’occupe de la coupe de cheveux des clients. Il se charge aussi de modeler la barbe et la moustache du client. Dans certaines circonstances et selon son client, il est amené à faire des gommages, des soins du visage et quelques fois même, il s’occupe entièrement du soin du corps de son client.

  • L’accueil et le conseil des clients :

Généralement, les demandes des clients sont très spécifiques. Le barbier est attentif vis-à-vis de ces demandes et fait en sorte de les réaliser. Il conseille aussi ses clients sur les produits adéquats pour leur peau et leur type de cheveux. Par la même occasion, il instruit aussi sa clientèle sur les bons gestes pour l’entretien de leur barbe.

  • La vente de produits :

Le barbier est aussi un commercial. Il propose à ses clients des produits et des accessoires qu’il met en vente dans son barbershop.

Les avantages et inconvénients d’exercer le métier de barbier

Comme tout métier, celui du barbier présente des avantages et des inconvénients. Les points positifs de ce métier c’est qu’il est très ouvert. Il donne en effet une large possibilité de reconversion vers le métier de coiffeur ou d’autres métiers tournant autour de l’esthétique et de la cosmétique. Aussi, ce métier ouvre également la voie de l’entreprenariat puisqu’il est plus facile de se lancer en indépendant.

Entre autres, exercer cette profession est l’un des meilleurs moyens pour tisser des liens puisque le barbier est constamment en relation avec des clients, qu’ils soient nouveaux ou habitués. Néanmoins, les côtés négatifs du métier de barbier ne sont pas rares.

En effet, les conditions de travail d’un barbier sont souvent dures et compliquées. Ce dernier doit, par exemple, rester debout et penché pendant de longues heures durant la journée. Aussi, les produits de soins pour la barbe peuvent être dangereux pour la santé.

En outre, les horaires de travail ne sont pas assez flexibles. Le barbier peut travailler pendant les week-ends et même pendant les jours fériés.

Quelles sont les qualités requises pour devenir barbier ?

Exercer le métier de barbier exige beaucoup de qualités, à savoir :

  • De la rigueur et de la minutie : Le barbier doit dans ce cas être pointilleux sur la qualité de son travail. Il doit également être soucieux du détail pour éviter notamment de blesser des clients avec leurs outils ou encore pour répondre parfaitement aux demandes de ces derniers.
  • De la créativité : Cette qualité est indispensable au barbier étant donné qu’il doit avoir de l’originalité pour se démarquer de la concurrence. Il doit également s’adapter à la tendance tout en gardant le sens de l’esthétisme. De cette manière, il pourra facilement fidéliser ses clients et attirer de nouveau.
  • D’un bon sens relationnel : Cette qualité est obligatoire pour que le barbier puisse bien communiquer avec les clients.

En outre, le barbier doit être doté de certaines compétences qu’il acquiert normalement lors de ses années de formations. Ainsi, il doit maîtriser les techniques de rasage et en même temps garder une hygiène impeccable.

Aussi, le barbier doit maîtriser ses outils comme le blaireau, la tondeuse, les ciseaux, le peigne et le rasoir à la perfection. Si ce dernier n’est pas doté de cette qualité, il peut blesser ses clients ou se blesser lui-même.

Comment devenir barbier ?

Le métier de barbier n’est accessible que via une formation en coiffure qui peut être initiale ou continue.

  • La formation initiale

La formation initiale pour devenir barbier est accessible dès le niveau 3e. Cette formation dure 2 ans et aboutit à un CAP coiffure. Après la CAP ou le BAC, l’apprenti barbier peut accéder au BP coiffure. Pour cela, il doit suivre une formation de un an où il se perfectionne en s’appropriant des connaissances et des techniques indispensables à un coiffeur. L’apprenti barbier y apprend également comment gérer son propre salon.

  • La formation continue

La formation continue pour devenir barbier est réservée à ceux qui sont en reconversion professionnelle. Ce sont donc les personnes qui souhaitent changer de métier qui suivent ce type de formation.

Mais comme la formation initiale, la formation continue aboutit à un CAP coiffure ou encore BP coiffure. Après avoir obtenu le CAP ou le BP, il faut encore se spécialiser dans des formations, il existe des écoles de coiffure qui proposent des modules pour devenir barbier.

La spécialisation en métier de barbier peut également être obtenue à travers des stages chez des maîtres barbiers. L’apprenti apprend ainsi les techniques de rasage et les soins pour les barbes à travers la pratique.

Quel est le salaire d’un barbier ?

Le salaire d’un barbier, qui exerce en tant que salarié, est au SMIC. C’est-à-dire qu’il gagne aux environs de 1 599 € par mois. Et plus le barbier devient plus expérimenté, plus son salaire augmente.

Si le barbier est indépendant, il peut gagner plus. Mais dans ce cas, son revenu mensuel dépend évidemment du nombre de sa clientèle et de ses tarifs.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Au début de sa carrière, le barbier commence en tant que stagiaire. Mais il peut également commencer en étant directement salarié dans un salon de coiffure ou encore dans un barbershop. Avec un peu d’expérience et plus de compétence, le barbier peut ouvrir son propre salon. Mais pour cela, il doit être doté d’un BP coiffure.