Cavalier soigneur 

0

L’équitation et les chevaux sont-ils votre passion ? Et vous voulez en faire votre métier ? Vous tombez bien, car le secteur équin recherche actuellement des employés compétents pour occuper le poste de cavalier soigneur. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce métier.

En quoi consiste le métier de cavalier soigneur ? 

Cavalier soigneur 
métier de cavalier soigneur

Le métier de cavalier soigneur consiste à prendre soin des équidés et des écuries. Sur la base de consignes et de règles de sécurité, ce spécialiste du secteur équin s’assure du bien-être des animaux dont il s’occupe. 

De ce fait, il est responsable de l’alimentation des chevaux, il s’assure que chacun d’eux reçoit les soins vétérinaires adéquats, et il participe au pansage. Aussi, il contribue à l’ébauchage des jeunes chevaux et il aide ces animaux lors de leur déplacement dans l’écurie. 

En outre, il peut être responsable de la propreté du centre d’élevage et du nettoyage des litières. Mais cela dépend du poste qu’il occupe au sein de l’établissement. 

Le cavalier soigneur peut également prendre part à la préparation des chevaux pour les courses. Pour ce faire, il doit être assisté par l’entraîneur qui est le premier responsable des entraînements de ces bétails. 

C’est également une profession qui consiste à participer à la vie du haras, de l’écurie ou du centre équestre. Ainsi, il a un rôle à jouer dans l’animation des cavaliers, dans la mise en place de diverses activités équestres, et à l’orientation du public. 

Quelles sont les missions du cavalier soigneur ?

Le métier de cavalier soigneur se résume en 4 missions :

∙         Contribuer au débourrage, à la domestication ainsi qu’à l’entraînement des chevaux. Il peut le faire à pied ou monter. 

∙         Soigner quotidiennement les chevaux et faire attention à leur état de santé

∙         Entretenir les écuries, le harnachement et les litières. Le nettoyage de l’établissement fait également partie de cette mission. 

∙         Veiller à un accueil chaleureux pour les cavaliers et les propriétaires des chevaux.

Les qualités requises pour devenir cavalier soigneur

Pour exercer le métier de cavalier soigneur, certaines qualités et compétences sont indispensables. Ce dernier doit tout d’abord avoir des connaissances approfondies sur tout ce qui concerne les chevaux. Ainsi, il doit aussi savoir monter à cheval.     

Un bon cavalier soigneur doit également être doté d’un excellent relationnel, puisqu’il doit maintenir le contact avec les cavaliers et les propriétaires des chevaux. 

Aussi, pour mener à bien ses missions, le cavalier soigneur a besoin de dynamisme et d’une bonne endurance physique. Il doit aussi être polyvalent vu la diversité de ses missions. 

Et enfin, le cavalier soigneur doit faire preuve de rigueur et de fermeté. Néanmoins, il doit traiter les bétails avec délicatesse pour éviter de les stresser. 

Les principaux employeurs de cavalier soigneur

Les cavaliers soigneurs sont embauchés dans des établissements qui côtoient des chevaux. Il en est ainsi des fermes pédagogiques, des haras, des centres équestres, des centres d’élevages de chevaux de loisir ou de compétition, et des cabinets vétérinaires spécialisés en équins… 

La formation pour devenir cavalier soigneur

Pour devenir cavalier soigneur, aucun diplôme ni formation n’est exigée. Néanmoins, les recruteurs préfèrent embaucher des personnes dotées de toutes les compétences nécessaires. Il est donc mieux de se former avant de postuler. 

Voici quelques formations pour devenir équestre :

∙         Capacités équestres professionnelles de niveau 1 et 2 (CEP 1 et CEP 2)

∙         Animateur d’équitation ou AE

∙         Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) agricole Palefrenier soigneur

∙         Bac pro CGEH ou conduite et gestion de l’entreprise Hippique

∙         BPREH (brevet professionnel responsable d’entreprise hippique)

∙          CS ETJE ou certificat de spécialisation dans l’option éducation et travail des jeunes équidés

∙         Licence en tourisme sportif, équestre et d’aventure

∙         Titre professionnel responsable de petite et moyenne structure équestre

Le salaire d’un cavalier soigneur

Au début, le salaire moyen d’un cavalier soigneur s’élève à 1 500 € bruts par mois. Une augmentation est toutefois possible au fil des années d’expériences. 

Quelles sont les évolutions possibles ?

Au cours de sa carrière, le cavalier soigneur peut espérer une évolution vers d’autres métiers du secteur équin. Il peut par exemple devenir responsable de centre équestre, éleveur équin, jockey ou cavalier d’entraînement, groom, gestionnaire de ferme pédagogique, Palefrenier, veilleur de nuit…