Caviste

0

Derrière le vin succulent que vous dégustez durant vos repas, il y a une personne dont la profession est caviste. C’est un passionné et un spécialiste du vin qui a suivi une formation plus ou moins longue. Si vous aussi vous voulez vivre de votre passion pour le vin à travers ce métier, découvrez ici tous ce qu’il y a à savoir.

En quoi consiste le métier de caviste ?

Caviste

Le caviste, appelé également ouvrier caviste, est un spécialiste chargé des soins de la cave et des vins. Exerçant sous l’autorité du maître de chai ou de l’œnologue, le caviste contribue pleinement à la fabrication du vin.

Ainsi, préalablement à la récolte des raisins, le caviste prépare et entretient les caves, les cuves ainsi que d’autres matériels comme les pompes, les pressoirs, les joints… Et après la vendange, son métier consiste à recevoir les raisins et à les transformer en jus. Il les place ensuite dans des fûts du viticulteur.

Le caviste veille ensuite à surveiller la macération du jus de raisins jusqu’à ce qu’il produise de l’alcool. À la fin, il distribue le vin dans les bouteilles et procède à l’étiquetage.

C’est également un métier qui consiste à vendre les bouteilles de vin dans une boutique. Dans ce cas, le caviste est spécialiste qui vend des vins dans une boutique. Mis à part vendre, il conseille également les clients sur le choix des vins.

En outre, le métier cité ci-dessous, le caviste peut être aussi un sommelier. En effet, il donne ses avis aux clients, les vins qui s’accordent le plus à un plat spécifique. En faisant cela, il tient compte du goût et de la préférence des clients.

Et comme le métier de caviste est également un métier de commerçant, il doit faire face à la concurrence. Il doit ainsi avoir une boutique originale avec des produits et des activités originaux. Il peut par exemple offrir des dégustations ou encore des initiations à l’œnologie.

Les principaux employeurs d’un caviste

Si le caviste n’est pas indépendant, il peut travailler pour divers professionnels du vin. Il en est par exemple :

  • Des coopératives viticoles
  • Des négociants en vin
  • Des exploitants viticoles…

Les avantages et les inconvénients du métier de caviste

Le principal avantage du métier de caviste est ainsi le fait qu’il soit un métier de passion. En effet, se lancer dans ce domaine de la production et de la vente de vin relève forcément de l’amour pour cette boisson tant appréciée.

Par ailleurs, l’accès au métier de caviste est accessible même avec un niveau de diplôme très bas alors que les possibilités d’évolution sont très grandes.

Néanmoins, le métier de caviste n’est pas que des avantages. Ce spécialiste en vin rencontre de nombreuses difficultés. En effet, ses conditions de travail sont dures et fatigantes. Il peut par exemple être amené à porter des charges lourdes. Il peut également passer de longues heures de travail.

Aussi, un débutant qui cherche à intégrer le métier de caviste rencontre des difficultés étant donné la rareté des offres. De même, les cavistes indépendants rencontrent également des difficultés vis-à-vis du contexte commercial et de la concurrence.

Il est à noter que les débouchés pour devenir ouvrier caviste varient d’une région à une autre. La région bordelaise est la région qui offre le plus de postes de caviste. En Bourgogne et en Midi, il y des recrutements, mais seulement pour assurer l’effectif en cas de départ en retraite.

La rareté des offres d’emplois pour devenir caviste est également due au changement du mode de consommation des clients. Ces derniers mis plus que la qualité que sur la quantité du vin qu’ils boivent.

Quelles sont les missions d’un caviste ?

Dans le cadre de sa profession, les missions de l’ouvrier caviste sont multiples. Cependant, il est à noter que les activités d’un caviste qui exerce dans une cave coopérative sont différentes par rapport à celui qui travaille en boutique. Les missions du caviste dépendent également de la période. Il est à noter que de la fin août jusqu’en décembre ce spécialiste du vin a plus de boulot que pendant le reste de l’année.

Dans tous les cas, les missions du caviste sont entre autres :

  • Nettoyer les cuves et surveiller les opérations de cuvaison et pressurage, cette mission exige de travails de nuits comme de jours
  • Gérer les stocks et contribuer à la vente des gammes de vins qu’il a fabriqués. Dans ce cas, il doit veiller au respect des règles de conservation des bouteilles de vin, comme l’hygrométrie.

Dans une boutique, en tant que vendeur spécial, les missions d’un caviste sont :

  • L’accueil des clients, l’identification de leurs demandes, et l’orientation de ces derniers vers le meilleur choix qui correspond à leurs goûts, à leur budget et à leurs plats
  • La mise en valeur et la présentation des meilleurs produits et des nouveaux crus auprès des clients
  • L’animation des ateliers de dégustation
  • La comptabilité et la gestion de la boutique
  • Les commandes auprès des producteurs de vin. Pour cela, il peut se rendre directement dans les vignobles.

Quelles sont les qualités requises pour devenir caviste ?

Pour devenir caviste, il faut tout d’abord être passionné par le métier et par l’œnologie. En effet, il doit maîtriser les cépages et les produits. Mais surtout, il doit avoir pour ambition de valoriser les produits qu’il vend.

Aussi, et étant passionné par l’œnologie, le caviste doit avoir le sens de l’odorat et du goût très fin. Il en a besoin pour distinguer les différentes qualités et marques de vin qu’il propose au client. Dans ce cas, il doit se montrer très minutieux.

Le caviste doit également être doté d’un grand sens du contact, puisqu’il doit être en relation non seulement avec des clients, mais aussi avec des fournisseurs, des producteurs de vin, ainsi que des négociants.

Une autre qualité indispensable au caviste c’est la compétence en matière commerciale. En effet, puisqu’il travaille généralement au sein d’une boutique, il joue le rôle de vendeur. Il doit alors user de cette qualité pour pouvoir attirer des clients et vendre un maximum de produits.

En outre, le caviste doit faire preuve d’une grande patience et de rigueur. En effet, la fabrication de vin est un processus long et délicat. Il ne faut donc pas se presser et s’assurer qu’aucune des étapes n’est oubliée.

Et enfin, une bonne condition physique est indispensable au caviste vu que son travail est à la fois manuel et résistant. Son lieu de travail, surtout s’il œuvre dans la production, est humide et sombre. Pour s’en sortir, il doit être fort et en bonne santé.

Comment accéder au métier de caviste ?

Un caviste n’est pas forcément un diplômé étant donné que c’est un métier qui peut s’apprendre en autodidacte. Mais pour avoir une chance sur le marché de l’emploi, il faut suivre une formation. À cet effet, il existe deux types de formation : formation initiale et formation continue.

Les formations initiales pour devenir caviste existant en :

  • Niveau CAP :
  • CAP agricole métiers de l’agriculture production végétale : vigne et vin
  • CQP vendeur conseil caviste, cette formation est organisée par une branche professionnelle
  • Niveau BAC :
  • BAC pro conduit et gestion de l’entreprise vitivinicole (CGEVV)
  • BAC pro technicien-conseil vente en alimentation, option vins et spiritueux.
  • Niveau BAC +2 :
  • BTSA VO ou viticulture-œnologie
  • BTSA TC ou technico-commercial champ professionnel vins et spiritueux
  • Niveau BAC +3 : licence pro en gestion des organisations agricoles et agroalimentaires
  • Niveau BAC +5 :
  • Diplôme national d’œnologie ou DNO
  • Diplôme d’ingénieur en agronomie, pouvant être obtenu à l’ENSAT, ENS science agronomie de Bordeaux Aquitaine et SUPAGRO.

Pour ceux qui sont en reconversion professionnelle, ces certificats et diplômes peuvent être obtenus via une formation continue offerte, par exemple, par un centre de formation professionnelle et de promotion agricole ou CFPPA.

Quel est le salaire d’un caviste ?

La taille de l’exploitation qui emploie le caviste influence beaucoup son salaire. Mais dans tous les cas, le salaire minimum d’un caviste, celui d’un débutant, est de 1 800 € par mois. Au fil des ans, son salaire peut atteindre 2 500 € par mois, et plus encore s’il est indépendant.

Quelles sont les évolutions possibles ?

La caviste ayant acquis quelques années d’expérience et ayant fait preuve d’une grande compétence et d’un grand sens de la responsabilité a la possibilité d’accéder au poste d’agent de chai et de maître de chai. Il gagne alors plus d’autonomie et peut même encadrer toute une équipe.

Si le caviste est doté d’un diplôme d’au moins BAC +2, il peut évoluer vers le poste de conseiller viticole.