Conseiller de ventes

0

Les métiers de conseillers de ventes ou vendeurs offrent une porte d’entrée idéale dans le secteur de la distribution (supermarchés, hypermarchés, grandes et moyennes surfaces…). De nature polyvalente, ces professionnels sont souvent attachés à un rayon, aux caisses, au service clients et dans d’autres services en fonction du magasin pour lequel ils travaillent.

Au quotidien, ils accueillent et conseillent les clients afin de pouvoir s’assurer du bon déroulement de leur expérience d’achat. Métier accessible bien avant le baccalauréat, il n’en est pas moins qu’il offre de belles opportunités d’évolutions professionnelles. 

Découvrez sur cette page l’essentiel à savoir concernant le métier de conseiller de ventes : une description plus détaillée de la profession, ses missions, les qualités requises, les formations nécessaires, le salaire et les évolutions possibles !

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE CONSEILLER DE VENTES ?

Conseiller de ventes

Le travail du conseiller de ventes varie considérablement en fonction du magasin où il est employé. Boutique traditionnelle, grande et/ou moyenne surface ou encore magasins spécialisés dans un type de produits en particulier (jouets, loisirs, bricolage, micro-informatique…) : son quotidien ne sera pas le même.

Mais dans tous les cas, il est nécessaire qu’il ait une connaissance pointilleuse de tous les produits vendus dans son magasin, afin de pouvoir conseiller et satisfaire les clients.

À ce titre, les conseillers de ventes subissent un stress dû à l’augmentation de la présence d’Internet, que cela soit par les achats en ligne ou bien la prise de renseignements avant de venir en magasin. Peu importe la situation, le conseiller ne peut pas montrer qu’il a moins de renseignements que le client !

Des missions comme encaisser, assurer les échanges et remboursements au service clients ou encore remplir les rayons, montrent le côté polyvalent de ces professionnels.

LES MISSIONS D’UN CONSEILLER DE VENTES :

Ces professionnels sont les salariés polyvalents d’un point de vente. À ce titre, ils peuvent, au quotidien, remplir les missions suivantes : 

  1. Ventes/Encaissements
  • Accueillir les clients
  • Analyser leurs demandes et les conseiller
  • Proposer aux clients un ou plusieurs produits
  • Proposer des ventes complémentaires ou des produits de substitution
  • Clôturer la vente ou encaisser le client
  • Présenter et proposer les services et avantages de l’enseigne (carte cadeau, carte de fidélité…)
  • Veiller à la bonne tenue et au nettoyage de son rayon
  • Ranger la marchandise
  • Participer au merchandising
  • Participer à la mise en place des opérations commerciales
  • Participer aux briefs du responsable du rayon
  1. Gestion Commerciale
  • Vérifier la qualité et l’étiquetage de la marchandise réceptionnée
  • Installer la marchandise en rayon
  • Assurer le réapprovisionnement de son rayon
  • Préparer l’inventaire de son rayon (isoler les marques et les produits, mettre en évidence les étiquettes) puis y participer.
  • Réaliser des comptages laser pour recaler le stock.
  • Contribuer à éviter la “démarque inconnue” : informer le responsable des ventes sur les observations et/ou réclamations de la clientèle, l’insuffisance de certains articles, le manque de disponibilités et de stocks.
  • Participer à la gestion des retours fournisseurs.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES AFIN DE DEVENIR CONSEILLER DE VENTES ?

Les conseillers de ventes exercent au contact direct des clients. Ils présentent donc nécessairement de solides qualités humaines, telles qu’une présentation impeccable et un bon sens du relationnel.

Disponibles et à l’écoute, ces professionnels font preuve de courtoisie, de patience et de réactivité pour répondre au mieux aux demandes. Ils sont responsables de l’image de leurs magasins, que cela soit à travers leurs rayons ou bien dans les autres services. Ils sont donc observateurs et dotés d’une grande polyvalence. Ils savent travailler en équipe comme en pleine autonomie

Faire preuve de rigueur, d’organisation et démontrer, au quotidien, une bonne maîtrise des chiffres sont des qualités pour les conseillers de ventes, afin d’inspirer confiance à leurs supérieurs et recevoir de plus en plus de responsabilités.

Enfin, les conseillers de ventes doivent se montrer adaptables et jouir d’une bonne endurance, d’une excellente forme physique et mentale afin de pouvoir se tenir dans les rayons comme dans les autres services.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR CONSEILLER DE VENTES ?

Même si la vente séduit souvent les personnes peu ou pas diplômées, le développement des technologies et la complexité des circuits de distribution incitent à la prudence. 

De ce fait, il existe des diplômes allant du CAP au BAC+3, proposant des formations en initiale ou en alternance. L’apprentissage d’une langue étrangère est recommandé si l’on souhaite travailler dans des zones touristiques.

Voici quelques exemples de diplômes pouvant préparer à la profession de conseiller de ventes :

  1. Niveau 3 (CAP)
  • CAP équipier polyvalent de commerce
  • MC (Mention complémentaire) vendeur spécialisé en alimentation
  1. Niveau 4 (BAC PRO)
  • Bac Pro Métiers du Commerce et de la Vente Option “Animation et Gestion de l’espace commercial”
  • Bac Pro Métiers de l’accueil
  • Bac Pro Technicien Conseil
  • BT Métiers de la Musique
  • Vendeur conseiller commercial (Negoventis, école des CCI)
  • Vendeur de l’électrodomestique et du multimédia
  1. Niveau 5 (BTS)
  • BTS MCO – Management commercial opérationnel (ancien BTS MUC)
  • BTS NDRC – Négociation et digitalisation de la relation client (ancien BTS NRC)
  • BTS CCST – Conseil et commercialisation des solutions techniques
  1. NIveau 6 (3ème année de Licence)
  • BUT (Bachelor Universitaire de Technologies) TC – Techniques de commercialisation
  • Licence professionnelle commercialisation de produits et de services

QUEL EST LE SALAIRE D’UN CONSEILLER DE VENTES ?

Un conseiller de ventes débutant touche un salaire évalué au SMIC. Certains chiffres évaluent ce salaire à la hauteur de 1650 euros par mois. Il dépend forcément de facteurs tels que l’enseigne, mais aussi le type de contrat effectué par l’employé : contrat étudiant, temps partiel, temps plein… Il faut aussi considérer les primes possibles, comme celle du treizième mois.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

Comme indiqué en introduction, le secteur professionnel de la vente offre de belles perspectives d’évolution. Domaine largement ouvert aux jeunes, il est possible avec de l’expérience et de l’ancienneté de prétendre à des postes plus élevés comme : chef de rayon, superviseur, cadre, manager, chef de département, gérant
Sinon, il y a toujours la possibilité de devenir démonstrateur, attaché commercial ou de se lancer dans la vente directe en ligne.