Conseiller pédagogique

0

Professionnels pouvant être rattachés le plus souvent au niveau de la primaire, ou alors à une matière précise, les conseillers pédagogiques sont considérés comme “les professeurs des professeurs”. En effet, ils agissent dans l’objectif de fournir des renseignements et de conseiller les directeurs ainsi que les autres membres du personnel enseignant à propos des programmes, des cours, des formations, du matériel didactique, des méthodes d’enseignement et de la pédagogie en général.

Découvrez sur cette page l’essentiel à savoir concernant le métier de conseiller pédagogique : une description plus détaillée de la profession, ses missions, les qualités requises, les formations nécessaires, le salaire et les évolutions possibles !

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER DE CONSEILLER PÉDAGOGIQUE ?

Conseiller pédagogique

Afin d’assurer la qualité de l’enseignement d’un établissement, ces professionnels effectuent l’évaluation continue de l’offre en cours ou de formation ainsi que l’analyse des résultats. Ils travaillent en collaboration étroite avec d’autres intervenants, afin de soutenir les enseignants et/ou les directeurs. Ils doivent être constamment à l’affût des innovations dans le domaine de la pédagogie et partager leurs analyses afin de favoriser le développement de l’enseignement.

Ces professionnels supervisent l’application des méthodes proposées, conçoivent et animent des cours de perfectionnement ou des rencontres avec le personnel enseignant, offrent des conseils concernant l’achat de matériel didactique et/ou pédagogique et font la promotion des programmes et de l’offre de cours.

LES MISSIONS D’UN CONSEILLER PÉDAGOGIQUE :

Ces professionnels peuvent se spécialiser dans l’enseignement au primaire en général ou bien dans une matière spécifique. Il n’en est pas moins qu’au quotidien, ils doivent remplir les missions suivantes :

  • Soutenir le personnel éducatif : directeurs, enseignants….
  • S’informer des innovations dans le domaine pédagogique.
  • Réaliser des évaluations et des analyses dans le cadre de l’optimisation du domaine de l’enseignement.
  • Superviser l’application des méthodes prescrites.
  • Concevoir et animer des cours de perfectionnement.
  • Concevoir et animer des rencontres avec le personnel enseignant.
  • Conseiller les établissements en ce qui concerne le matériel didactique et/ou pédagogique.
  • Promouvoir les programmes en cours.
  • Accompagner pédagogiquement les enseignants du 1er degré.
  • Contribuer à la formation initiale et en continu des enseignants.
  • Contribuer à la mise en œuvre de la politique éducative.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES POUR DEVENIR CONSEILLER PÉDAGOGIQUE ? 

Paradoxalement, les conseillers pédagogiques doivent présenter les mêmes qualités que les enseignants auxquels ils s’adressent. Ils sont donc attentifs, disponibles et à l’écoute. Ils doivent savoir faire preuve de patience et de pédagogie. Ils jouissent nécessairement d’une grande aisance orale et dans l’utilisation des outils numériques.

Exerçant dans un secteur en perpétuelle mutation, les conseillers pédagogiques doivent savoir se montrer adaptables, curieux et organisés. Toujours à l’affût des nouvelles tendances et nouvelles technologies susceptibles d’améliorer les conditions d’apprentissage, ils jouissent d’une grande culture générale.

Bien qu’ils savent travailler en autonomie, ces professionnels font preuve d’un bon sens du relationnel et inspirent confiance par leur dynamisme, leur polyvalence et leur leadership.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR CONSEILLER PÉDAGOGIQUE ?

Pour exercer cette profession, il est nécessaire d’être détenteur du CAFIPEMF (Certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur ou professeur des écoles maître formateur) qui est un concours ouvert aux professeurs des écoles ayant enseigné au minimum pendant cinq ans à temps complet.

Les conseillers pédagogiques peuvent être, comme nous l’avons indiqué en introduction, généralistes ou spécialisés. En effet, les modifications apportées au CAFIPEMF ont ouvert le concours et la profession à des spécialisations comme : l’éducation musicale, l’éducation physique et sportive, les arts plastiques, les langues et cultures régionales, les langues vivantes étrangères ou encore les technologies et ressources éducatives.

Afin de prétendre à cette profession, les candidats passent par des épreuves d’admissibilité et d’admission. Les épreuves d’admissibilité consistent en un entretien avec un jury spécialisé à la suite de l’envoi du dossier de candidature. Si le candidat fait partie de la liste des admissibles, il sera ensuite formé à l’INSPE (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation) aux côtés d’un stagiaire et d’un tuteur pour pouvoir apprendre le plus que possible sur le terrain.

À la fin de son année d’admissibilité, il passe les épreuves d’admission prenant la forme de la rédaction d’un mémoire ainsi que de sa soutenance. Si celui-ci passe les épreuves avec succès, il démarre sa carrière en tant que conseiller pédagogique titularisé à partir de la prochaine rentrée.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN CONSEILLER PÉDAGOGIQUE ?

Ces professionnels sont soumis à la grille d’évaluation salariale de la Fonction Publique. Ainsi, si le salaire d’un conseiller pédagogique débutant tourne autour de 1800 euros par mois, celui-ci évolue avec l’expérience et le passage d’échelons.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

Celle-ci, en soi-même, peut être considérée comme une évolution de carrière puisque l’on ne peut devenir conseiller pédagogique que si l’on a enseigné pendant cinq ans au minimum avant de se présenter au concours du CAFIPEMF. Par la suite, les conseillers pédagogiques peuvent bénéficier de toutes les passerelles évolutives de la fonction publique. Sinon, ils peuvent également rejoindre le secteur privé en tant que directeur de centre de formation.