Métiers secteur de l'enseignement

Les métiers du domaine de l’enseignement englobent plusieurs emplois qui ont trait à la pédagogie, à l’éducation et à la formation… ils s’exercent notamment dans des écoles, des universités ou encore des instituts. Vous pouvez donc choisir en fonction de la catégorie de public que vous souhaitez enseigner : enfants, adolescent, adultes, handicapés…

Découvrez l’ensemble des fiches métiers dans le secteur de l’enseignement.

 

Le secteur de l’enseignement un secteur porteur

Il s’agit d’un secteur qui recrute massivement chaque année, étant donné que les départs en retraite doivent être compensés. Il est accessible par voie de concours pour l’éducation nationale. Dans ce cas, vous devenez fonctionnaire. Les entreprises privées recrutent également pour les métiers de l’enseignement. Et il est possible d’enseigner en tant qu’indépendant.

Quels sont les différents métiers de l’enseignement ?

Les métiers de l’enseignement sont nombreux et ne se limitent pas dans la catégorie de la formation et de l’éducation. Plusieurs autres métiers peuvent en effet être exercés dans le domaine de l’enseignement. En voici quelques exemples :

Les métiers de l’éducation et de la formation

  • Professeur

Quand on parle d’enseignement, le premier métier qui vient en tête c’est celui des professeurs. Certains d’entre eux sont doués avec les enfants de 2 à 11 ans et exercent dans des écoles pour enseigner les élèves de la maternelle jusqu’au CM2. Ces professeurs d’école enseignent la base comme la lecture, l’écriture, le calcul…

D’autres professeurs sont plus doués avec les adolescents et enseignent dans des collèges ou des lycées. Dans ce cas, ils ne se contentent pas d’enseigner, ils doivent instaurer la discipline et aider les élèves à réussir leur brevet (en troisième) ou leur bac (en terminal). Dans les lycées, les professeurs peuvent être des professionnels et n’enseigner qu’une seule matière.

  • Professeurs d’éducation physique sportive

Ces derniers sont des enseignants de second degré, mais leur rôle auprès des élèves n’est pas moins important. En effet, les professeurs d’EPS apprennent aux élèves de la classe de 6e à la classe de terminal les règlements de la discipline sportive pratiquée et l’organisation matérielle et la logistique. Il se charge également de veiller à la forme physique des élèves tout en veillant sur leur sécurité.

  • Maîtres contractuels des établissements sous contrat

Ces professionnels du domaine de l’enseignement ont exactement les mêmes rôles que les professeurs. Mais ils se distinguent par le fait qu’ils travaillent dans des établissements privés suivant les termes d’un contrat d’association avec l’État ou d’un contrat simple.

  • Psychologue de l’éducation nationale

Les psychologues spécialisés dans le domaine de l’enseignement ont pour rôle de promouvoir le confort psychologique des élèves. Auprès des élèves du maternelle et primaire, ces psychologues se chargent de l’éducation, du développement ainsi que de l’apprentissage. Mais aux côtés des élèves des collèges, des lycéens et des étudiants, l’orientation scolaire et professionnelle s’ajoute à ses missions.

Les métiers de l’enseignement dans le domaine de la gestion et du management

  • Directeur académique des services de l’éducation nationale

C’est le représentant du recteur dans l’établissement où il travaille. Il aide dans l’élaboration de la stratégie académique des écoles, collèges, lycées et tout autre établissement qui œuvrent dans l’enseignement.

  • Secrétaire général académique

C’est un subordonné du recteur qui contribue à la gestion de l’académie et à l’application de la politique éducative. Aussi, le secrétaire général académique assure le bon fonctionnement des services administratifs du rectorat. Et éventuellement, il peut le remplacer.

  • Secrétaire général de direction des services départementaux de l’éducation nationale

Comme son nom l’indique, ce professionnel de l’enseignement s’occupe de gérer le personnel technique et administratif de service dans son département sous l’égide du directeur académique des services de l’éducation nationale.

  • Directeur général des services d’établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPCSCP)

Ce directeur se charge de mettre en place les stratégies de l’établissement dans lequel il travaille. Il conçoit également un projet de développement opérationnel avant de le réaliser. Ce dernier agit sous l’autorité du dirigeant de l’établissement qui l’emploie.

  • Secrétaire général d’établissement public national à caractère administratif

Ce secrétaire assiste le directeur d’un établissement public à caractère administratif. Il s’agit d’un métier de l’enseignement lorsqu’il est exercé dans ces établissements :

  • Administrateur de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (AENESR)

L’AENESR est, à la fois, responsable des ressources humaines, des concours, des affaires financières et adjoint du directeur général des services des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel. Il est très qualifié dans la réalisation de ses missions, qui sont notamment le conseil, la coordination, l’expertise, et l’animation.

  • Conseiller technique du recteur pour les établissements et la vie scolaires

La principale mission de ce professionnel de l’enseignement c’est de concevoir des actions de formation initiale et continue du personnel de direction. Il s’occupe également de la mise en place d’un projet académique pour veiller sur la vie scolaire des élèves et d’établir une bonne relation avec les parents de ces derniers.

  • Directeur de cabinet du recteur

Avec le recteur, ce dernier établit les objectifs de la politique académique. Il organise les activités du cabinet du  recteur, comme les déplacements, les visites ministérielles, la communication, la relation avec les partenaires institutionnels, et même la gestion de crise.

Les formations requises pour exercer un métier de l’enseignement

Pour travailler dans le domaine de l’enseignement, il faut passer par un concours externe ou interne. Il existe 3 catégories de concours et pour y accéder, un certain niveau d’étude est exigé :

  • Les titulaires d’un diplôme de licence ou plus peuvent passer le concours de catégorie A et devenir directeurs d’établissements, inspecteurs académiques, ou encore enseignants titulaires…
  • Le concours de catégorie B est réservé aux titulaires d’un bac ou d’un diplôme professionnel. Ce concours donne accès au métier d’assistant de service social par exemple.
  • Ceux qui n’ont pas de diplôme ou qui ont un brevet, un CAP ou un BEP peuvent passer le concours de catégorie C. ils peuvent alors devenir agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) ou Agents administratifs.

Les qualités nécessaires pour travailler dans l’enseignement

Les métiers de l’enseignement sont faits pour les personnes dotées principalement d’un grand talent en pédagogie et d’un sens relationnel développé. Un professionnel de l’enseignement doit également être doué en communication. En effet, ce sont des métiers qui exigent des discours pour pouvoir imposer une autorité, mais aussi d’une capacité d’écoute pour déterminer les attentes des élèves.

Aussi, pour exercer les métiers de l’enseignement, il faut avoir une grande patience et avoir la capacité de résister au stress du quotidien.

Le salaire dans les métiers de l’enseignement

Les différents métiers de l’enseignement ne sont pas payés de la même manière. En effet, le salaire dépend des postes, mais surtout de l’ancienneté des agents.

Les enseignants certifiés des écoles, des collèges et des lycées, dotés d’un CAPES touchent 2 000 € au début de sa carrière. Ce salaire peut évoluer jusqu’à 3 600 €. Les professeurs de lycée professionnel touchent la même rémunération.

Les enseignants agrégés dans les lycées et les classes prépa quant à eux touchent un salaire évolutif dans la fourchette de 2 200 à 3 800 € bruts par mois.

À l’université et dans les grandes écoles privées comme publiques, les métiers de l’enseignement sont mieux payés. Par exemple : un maître de conférence gagne un salaire mensuel de 2 000 à 4 300 €, et un professeur touche entre 2 900 à 6 015 € bruts par mois.