Data analyst : formation, missions et compétences

0

Vous êtes passionnés de la nouvelle technologie, de l’informatique et de tout ce qui s’y rattache ? Une multitude de métiers qui vous permet de rallier votre passion et votre source de revenus s’offre à vous. Il en est par exemple de celui de data analyst. Découvrez ici plus de détails sur ce métier.

En quoi consiste le métier de data analyst ?

Nécessitant de suivre une formation data et de longues études dans le domaine informatique, le métier de data analyst est un métier qui s’exerce sous la direction des systèmes d’information ou DSI d’une entreprise. Appelé également analyste de données, data manager ou encore data miner, ce professionnel est un aguerri de statistiques, de chiffres ainsi que de programmes informatiques

Ce professionnel s’occupe de concilier les données de l’entreprise avec celles disponibles sur les services web et divers autres canaux digitaux (du genre téléphone mobile).   

Son but c’est d’interpréter ces datas afin de dégager leur valeur. En gros, il doit faire en sorte que ces données informatiques aident les dirigeants de l’entreprise lorsqu’ils prennent des décisions opérationnelles et stratégiques. 

Cet informaticien est donc indispensable pour une structure, notamment pour définir les tendances d’achat et de consommation, pour établir un profil de la clientèle, pour identifier les demandes des clients…

Ainsi, il peut par exemple être embauché par une entreprise dans le secteur de la finance, dans le commerce, dans la santé et dans bien d’autres domaines, dont les industries nucléaires ou encore les industries qui s’occupent du traitement des eaux.

Le métier du data analyst peut alors aller jusqu’à créer des modèles et des algorithmes qui serviront à collecter, à stocker, à traiter et à restituer les données, souvent brutes et hétérogènes. En effet, certaines de ces données ne peuvent pas être traitées par de simples outils de gestion de bases de données. 

Quelles sont les missions d’un data analyst ?

Le métier de data analyst englobe une infinité de missions dont la principale est l’exploitation et l’interprétation des données. Il en dégage des observations business qui seront utilisées par l’équipe de la direction pour orienter leur décision managériale ou pour booster les performances ainsi que les stratégies Marketing.

Le data analyst doit également remplir une mission de création, d’administration et de modélisation de base de données. Et pour faciliter l’exploitation du « data base » par les équipes métiers, il doit régulièrement effectuer une mise à jour. Ainsi, le data analyst doit collaborer avec d’autres équipes (comme les développeurs, les équipes marketing, les équipes commerciales, les équipes de la direction ainsi que de la finance…) afin d’aboutir sur de résultats menant vers la croissance de l’entreprise. 

Les missions d’un data analyst peut alors se résumer en quelques points :

  • Recueillir et extraire des sources de données importantes et de bonne qualité qu’il doit ensuite transcrire en données statistiques ou mathématiques.
  • Créer des « entrepôts de données » ou « data warehouse » pour traiter, exploiter et stocker des données.
  • Fournir une vision logique des résultats aux équipes qui collaborent avec lui, à l’aide d’un « dashboards » qu’il doit créer lui-même, de KPIs et de reporting des performances qu’il doit également installer. 
  • Établir des procès ou des requêtes ainsi que d’une automatisation.
  • Produire des analyses métiers et des recommandations aux dirigeants de l’entreprise, notamment sur les BDD qu’il faut améliorer, ramener, internaliser ou externaliser…
  • Administrer des outils d’analyse afin de fournir des informations sur l’évolution des produits de l’entreprise aux managers et aux clients.
  • Effectuer de veilles technologiques afin d’avoir des outils encore plus performants pour l’analyse des données.

Quelles sont les qualités requises pour être data analyst ? 

La passion pour les chiffres et les statistiques est primordiale pour un data analyst. Il passe en longueur de journée au milieu d’une multitude de données chiffrées qu’il doit classer dans de tableaux et traduire en un bilan.

 Ce professionnel de l’informatique doit également faire preuve de discrétion. Pour ce faire, il existe quelques règles de confidentialité qu’il doit respecter. Pourquoi ? Le data analyst manipule des données essentiellement sensibles et stratégiques pour son entreprise.

Bien évidemment, un data analyst digne de ce nom maîtrise à la perfection des outils informatiques et différents langages de programmation. Et enfin, il doit avoir le sens de l’organisation en plus de se montrer rigoureux. C’est pour être sûr qu’il est capable de suivre les procédures strictes pour le suivi des données. 

Quelle formation suivre pour devenir data analyst ?

Pour trouver un poste de data analyst et mettre toutes les chances de votre côté vous pouvez préparer un diplôme de niveau bac + 5 ou bac + 6 en informatique, en statistiques, en management ou encore en marketing.

Voici quelques exemples de formations :

Bac + 5 :

  • Master MIAGE ou méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (parcours : Big data décisionnel et apprentissage ou data science)
  • Master informatique (parcours disponibles dans différentes sortes d’universités : optimisation et recherche opérationnelle, machine learning and data mining, données et systèmes connectés, intelligence artificielle embarquée, data mining…
  • Master mathématique (parcours : statistiques pour l’évaluation et la prospective ou ingénierie statistique et data science ou ISDS)
  • Master mathématique et applications (parcours : SAAD ou statistiques appliquées et analyse décisionnelle, MSID ou méthodes stochastiques et informatiques pour la décision, MSIAM ou master of science in industrial and applied mathematics)
  • Diplôme d’ingénieur (spécialisations : big data, statistiques, informatiques…) comme IAMD ou ingénierie et applications des masses de données, ingénierie des systèmes d’information…

Bac + 6

  • International Program Big data et data Science
  • Master spécialisé ou MS (Big data – gestion et analyse des données massives, big data – analyse management et valorisation responsable, expert en sciences des données, data science pour l’ingénierie…) 

Certaines formations de niveau bac + 3 permettent également d’accéder au poste de data analyst. Il en est ainsi :

  • Licence professionnelle métier du décisionnel et de la statistique (parcours : data mining ou applications aux domaines de la santé, ingénierie de données…)
  • BUT informatique
  • Licence professionnelle métier de l’informatique : système d’information et gestion de données (parcours : infrastructure stockage et analyse de données massives – big data)
  • Bachelor octroyé par des écoles spécialisées comme l’IA School…

Les métiers de l’informatique étant des métiers très recherchés, vous avez également la possibilité de suivre une formation spécialisée avec un organisme de formation pour devenir data analyst sans nécessairement avoir de diplôme au préalable.

Quelles est le salaire d’un data analyst ? 

Au début de sa carrière, un data analyst gagne entre 38 000 à 45 000 € par an. Au bout de 2 à 5 ans d’exercice, cet aguerri de l’informatique peut gagner un salaire annuel entre 42 000 € et 55 000 €. Avec une expérience de 15 ans, le data analyst peut toucher jusqu’à 80 000 € par an

Quelles sont les évolutions possibles ? 

Les perspectives d’évolution de carrière dans le cadre du métier de data analyst sont nombreuses. Il en est ainsi grâce au développement du big data et de l’accroissement des données stratégique qui requiert de l’exploitation au sein d’une structure. 

Les secteurs où le data analyst peut viser une évolution professionnelle sont notamment les services financiers, le domaine industriel, le secteur des nouvelles technologies, le secteur du conseil ainsi que celui de la santé…

En fonction du niveau de son diplôme, un data analyst expérimenté peut occuper le poste de Lead Data Analyst ou Data Scientist. Il peut également s’orienter vers le Business Intelligence. Et enfin, il a la possibilité de viser des postes à responsabilité comme celui de Responsable Data ou de Chief Data Officer.