Métiers secteur informatique

Le secteur de l’informatique réunit l’ensemble des domaines liés à l’utilisation des ordinateurs, à la conception des systèmes numériques, à leur traitement ainsi qu’à leur sécurisation. La discipline elle-même connaît trois grandes subdivisions dont : l’informatique hardware, l’informatique software et l’informatique des réseaux.

La partie hardware concerne l’ingénierie informatique ou génie informatique. L’ingénieur informatique conçoit, développe et sécurise le système informatique sur le plan physique et dématérialisé. En plus de devoir maîtriser l’art de concevoir et de développer les logiciels, le génie informaticien opère aussi la structuration de tous les composants électroniques d’une machine.

La partie software se focalise davantage sur l’utilisation d’une machine aux fins d’exploitation des logiciels, des données et des systèmes numériques. Ce secteur est lié aux procédés de conception et d’administration de système informatique : conception logicielle, architecture de systèmes, administration de données, maintenance et sécurité informatique.

L’informatique des réseaux pour sa part est dédiée à la maintenance applicative des serveurs, à l’administration et à la sécurisation des réseaux informatiques. Le secteur de l’informatique étant très vaste, les emplois qui y sont rattachés sont aussi relativement nombreux.

Découvrez l’ensemble des fiches métiers dans le secteur informatique.

Quels sont les emplois dans le milieu de l’informatique ?

Les métiers du secteur informatique se ramifient en trois principales branches à savoir : les professions techniques, les métiers non-techniques et les branches qui y sont connexes.

Les métiers techniques rassemblent différents domaines comme :

  • L’administration de base de données,
  • L’administration de système de réseaux,
  • La programmation informatique,
  • L’architecture de système d’information,
  • Le développement informatique,
  • La maintenance corrective et préventive,
  • L’ingénierie informatique en télécommunications.

Les métiers non-techniques concernent :

  • La gestion de projets informatique,
  • La consultance en informatique,
  • La direction de système d’information,
  • L’ergonomie informatique,
  • La protection de système d’information,
  • Le support technique en informatique,
  • Le test de logiciels,
  • La gestion des plateformes communautaires en ligne (ou Community management),
  • L’administration web.

Les métiers connexes peuvent être exercés par des personnes qui ne possèdent pas forcément les solides compétences techniques d’un ingénieur informatique. Il en est ainsi des professions comme :

  • Le commerce et la distribution de produits informatiques,
  • La télévente,
  • La gestion de contenu éditorial d’un site web (sans charge de maintenance technique),
  • La rédaction web,
  • Le graphisme et la conception de design numérique,
  • L’ingénierie sonore,
  • La transcription de documents, etc.

Comment accéder à un emploi dans le secteur informatique ?

L’accès au métier dans le secteur informatique peut s’opérer par voie académique classique, par la formation professionnelle ou bien également par le biais de l’autodidactie. Le cursus de formation initiale diffère en fonction de la spécialisation, et notamment donc du métier qu’on souhaite exercer.

Dans tous les cas, la formation initiale peut se composer de filières courtes (dont la durée ne dépasse pas trois ans) ou de filières longues (nécessitant un cursus minimal post-bac de 4 années). Pour les filières courtes, le métier dans le secteur de l’informatique est accessible aux titulaires d’un BTS, d’un BUT (anciennement appelé DUT) ou d’une licence professionnelle.

Pour les filières longues, elles permettent souvent d’accéder à des postes de responsabilités et requièrent l’obtention d’un diplôme de master en informatique ou d’un diplôme de niveau équivalent délivré par une école publique d’ingénierie informatique.

On pourra même approfondir et se spécialiser dans un domaine informatique en particulier aux fins d’obtention d’un doctorat en génie informatique. Mis à part le cursus académique, on pourra aussi acquérir de solides compétences dans son domaine informatique de spécialisation par le biais d’une formation professionnelle.

Ces formations sont souvent dispensées soit par les entreprises du secteur des NTIC, soit par des organismes de formation reconnus et agréés par l’État. Il reste par ailleurs une alternative aux formations académiques et professionnelles qu’est l’autodidactie.

On pourra ainsi choisir de se former en ligne et par le biais de divers autres supports spécifiques pour acquérir de solides compétences dans un domaine du secteur informatique en particulier.

Métier du secteur informatique : salaire et évolution de carrière

Dans le secteur de l’informatique, le niveau salaire est vraiment très flexible, car il dépend à la fois de la spécialisation choisie, du niveau de diplôme et de l’expérience. Un développeur informatique junior perçoit entre 1750 et 5000 € de salaire brut mensuel en fonction de ses compétences alors qu’un développeur sénior pourra percevoir entre 2500 et 7500 €.

Un responsable en maintenance informatique et bureautique junior gagne en moyenne entre 1750 et 4500 € mensuel contre 2500 € et 5500 € brut mensuel pour un sénior. Pour un architecte logiciel, le niveau de salaire brut par mois peut varier de 5500 € à 9000 € en France.

Annuellement, un chef de projet informatique perçoit en moyenne 44000 € de salaire brut alors qu’un consultant informatique pourra gagner jusqu’à 70 000 € par an. L’analyste de données quant à lui pourra facilement percevoir entre 35000 et 38000 € de salaire annuel brut (pour un junior) et entre 45000 et 55000 € de salaire annuel brut (pour un sénior).

L’évolution de carrière dans le métier du secteur de l’informatique dépend surtout de la spécialisation choisie. Un développeur informatique peut devenir analyste programmeur, architecte logiciel ou data scientist.

Un chef de projet informatique, pour sa part, aura le choix entre l’aspiration à un poste de DSI (directeur de système d’information) et celui d’un consultant informatique. Tout au long de sa carrière professionnelle, on pourra toujours la faire évoluer par le suivi d’une formation spécifique.

Métiers du secteur informatique : les compétences clés

Le secteur de l’informatique étant évolutif requiert la réunion d’un certain nombre de compétences clés (hard skills et soft skills) en fonction du secteur (technique, non-technique ou connexe). Pour les domaines techniques (donc relatifs à l’ingénierie informatique) par exemple, on peut citer parmi les hard skills les plus sollicités :

  • Le développement front-end,
  • Le développement full-stack,
  • La programmation orientée objet,
  • L’automatisation de tests de logiciels et d’applications,
  • Le développement mobile,
  • Conception et sécurisation de serveur,
  • Conception, développement et utilisation d’API,
  • Compétences en ML (Machine learning),
  • De solides capacités à coder dans les langages : Python, Java Script, PHP, langage C.

Comptent parmi les soft skills les plus attendus pour le poste du développeur ou de l’ingénieur informatique :

  • La réactivité,
  • La flexibilité,
  • L’autonomie,
  • La rigueur,
  • L’esprit d’équipe.