Étalagiste

0

Agissant dans le domaine commercial et de la décoration, l’étalagiste est celui qui s’occupe de l’étalage des produits dans un magasin, une boutique, un stand d’exposition, une grande surface… son but ? Booster la commercialisation d’un produit ou la réputation d’une marque. Découvrez ici plus d’informations sur le métier d’étalagiste.

En quoi consiste le métier d’étalagiste ? 

Étalagiste

Le métier d’étalagiste est un métier de communication, de marketing et de publicité. Connu également sous le nom d’agenceur de stand, décorateur merchandiser, visuel merchandiser, responsable d’identité visuelle ou encore scénographe produit, ce métier consiste à mettre en évidence des marchandises, des collections ou des services. 

Pour cela, l’étalagiste doit suivre les instructions d’un responsable ou du service marketing. Il prend ses propres initiatives quant au choix des produits correspondant au décor et à l’ambiance qu’il veut créer. Selon le cas, il peut bricoler des tréteaux, des peints, ou des scies. Il peut également couvrir les étagères de soie ou de papier kraft. Il doit maîtriser la colorimétrie, la lumière et même le son. 

Dans un magasin de mode par exemple, le décorateur merchandiser choisit les mannequins, décide de leur couleur et de leur coiffure, sélectionne les vêtements et les accessoires que le mannequin doit mettre… À noter que l’étalagiste est tenu de respecter quelques règles de base de présentation. Il doit également respecter les particularités de chacun des produits. 

Toute cette idée de créativité manuelle et technique est un énorme avantage pour l’étalagiste. Par ailleurs, c’est un métier très accessible puisque le secteur du commerce ne cesse de se développer. Aussi, ce professionnel peut être embauché dans des musées, des galeries d’art ou des mairies. 

Les seuls points faibles de ce métier c’est qu’il est assez exigeant et l’étalagiste doit travailler dans des horaires décalés. Le boulot peut d’ailleurs s’accumuler durant les périodes de fête comme Noël, fête des Mères, Halloween…

Quelles sont les missions d’un étalagiste ? 

La première mission de l’étalagiste c’est de s’actualiser sur les tendances et les genres de décoration qui correspondent à l’entreprise et aux produits à étaler. En s’inspirant des tendances, ce professionnel du commerce élabore un projet pour aménager l’espace de vente et les vitrines. 

Installer les produits dans le magasin ou la boutique, installer une signalétique, organiser les lumières et les sons, arranger l’espace de vente… font également partie des missions du responsable d’identité visuelle. Il doit ensuite analyser l’impact de son travail sur les ventes. 

L’étalagiste doit se servir de ses compétences en scénographie et en électrostatique afin de créer une trame narrative pour une exposition. Il doit également diriger une équipe 

  • pour réaliser une publicité sur le lieu de vente (PLV)
  • pour arranger un hall d’accueil, un présentoir et un guichet
  • pour mettre en place une atmosphère sensorielle

Les qualités requises pour devenir étalagiste

Pour mener à bien ses missions, l’étalagiste doit faire preuve d’autonomie, de débrouillardise et de polyvalence. Un grand sens de l’initiative est également utile à un étalagiste. Il doit surtout se montrer rapide lorsqu’il prend des décisions sur les agencements, les améliorations ou les corrections à faire sur son lieu de travail. 

Travaillant sous la direction du service marketing, l’étalagiste doit avoir le sens de l’écoute. Et pour faire entendre ses idées, il doit être capable de se montrer pédagogue. Ce professionnel du marketing et de la décoration doit aussi avoir une apparence impeccable et disposer d’un grand sens relationnel. 

Enfin, mais pas la moindre, l’étalagiste doit avoir un sens artistique et commercial. C’est indispensable pour pouvoir s’en sortir avec un boulot qui se consacre entièrement au design et à la vente. 

Formation pour devenir étalagiste

Le diplôme d’État d’étalagiste n’existe pas. Par contre, de nombreuses autres formations permettent d’accéder à ce métier. Principalement, c’est la chambre de commerce et de l’industrie qui propose des formations. Des écoles d’art privées forment également des étalagistes. Voici quelques formations disponibles :

  • bac pro artisanat et métiers d’arts, option : marchandisage visuel
  • bac + 2 : formations de décorateurs merchandiser ou de visuel merchandiser ou BTS Design de communication espace et volume
  • bac + 3 : diplôme supérieur d’art appliqué (DSAA) design, mention espace
  • bac + 5 : diplôme national supérieur des arts décoratifs (DSAA) 

À noter qu’un diplôme d’architecte permet de travailler en tant qu’étalagiste. Il en est ainsi des architectes spécialisés dans la décoration d’intérieur.  

Quel est le salaire d’un étalagiste?

Un étalagiste est rémunéré en fonction de son statut (salarié ou en free-lance), de son expérience, et même de la localisation de son poste. Mais d’une manière générale, un étalagiste junior est rémunéré au SMIC. Au fil du temps, son salaire peut augmenter jusqu’à atteindre une moyenne de 2 000 € par mois durant toute sa carrière. 

Indépendant, l’étalagiste peut gagner beaucoup plus. Mais cela dépend des commandes qu’il reçoit et du secteur où il exerce. 

Quelles sont les évolutions possibles ? 

En débutant comme salarié dans une entreprise commerciale, une agence de marketing, une chaîne de magasin ou autres, l’agenceur de stand acquiert de l’expérience et davantage de compétence. Il peut ensuite prendre son indépendance et travailler pour son propre compte. Un étalagiste peut également s’orienter vers l’architecture d’intérieur. Cela nécessite une formation supplémentaire.