Huissier de justice

0

Connue malheureusement pour son image négative de professionnel à la peau dure s’acharnant sur les personnes en difficulté, cette profession comporte d’autres aspects très intéressants, montrant la grande polyvalence des personnes qui l’exercent au quotidien. 

Qu’il doive constater des faits en tant que preuves ou informer les intéressés des décisions prises ainsi que vérifier leur application, l’huissier de justice effectue des missions très variées. Une fois qu’une charge a été achetée, il peut être nommé par le garde des sceaux.

L’essentiel à savoir concernant la profession d’huissier de justice sera vu dans les lignes suivantes : une description détaillée de la profession, ses missions, les qualités requises, la formation, le salaire et les évolutions possibles.

EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER D’HUISSIER DE JUSTICE ?

Huissier de justice
source: Wikipédia

Métier de terrain où les missions sont variées, l’huissier de justice peut être appelé afin de faire appliquer le droit suite à des décisions de justice, ou à faire des constats qui serviront dans des dossiers afin de faire respecter les droits de chacun.

Les interventions principales de la part de ces professionnels ont lieu dans le cadre de litiges et leur objectif est de faire appliquer les décisions de justice ainsi que faire respecter la loi.

Rouage nécessaire au bon fonctionnement de la justice, l’huissier de justice a aussi des missions de conseil et d’information.

LES MISSIONS D’UN HUISSIER DE JUSTICE :

Les missions ou activités des huissiers de justice se classent en deux catégories : celles qui sont réalisées au titre du monopole et celles qui sont réalisées à titre concurrentiel.

Concernant les missions réalisées au titre du monopole, l’huissier de justice peut être amené à réaliser des significations, c’est-à-dire des procédures visant à notifier des actes de manière officielle, mais aussi l’exécution forcée des décisions de justice et autres titres exécutoires ou encore le service intérieur des cours et tribunaux.

Concernant les missions réalisées à titre concurrentiel, l’huissier de justice peut être amené à réaliser le recouvrement amiable des créances, les ventes aux enchères volontaires ou judiciaires, les constats à la requête des particuliers ou des entreprises, la consultation juridique ou la rédaction d’actes sous seing privé, la représentation des parties devant certaines juridictions, l’administration des biens ou encore la médiation.

QUELLES SONT LES QUALITÉS REQUISES AFIN DE DEVENIR HUISSIER DE JUSTICE ?

Devant faire preuve d’un comportement exemplaire lorsqu’il saisit la justice et/ou bien devant ses clients, l’huissier de justice doit être capable de diplomatie. Il doit aussi savoir faire preuve de psychologie et savoir dialoguer, afin qu’il ne puisse pas y avoir la moindre chance que la situation s’envenime.

Confronté à des journées chargées, mêlant travail au bureau et déplacements en extérieur, l’huissier de justice doit faire preuve d’adaptabilité et avoir une bonne forme physique et mentale.

Impartial, honnête et compétent, ce professionnel doit aussi se montrer disponible pour ses clients. Enfin, la qualité primordiale à la réalisation de cette profession consiste en des connaissances très pointilleuses du droit, des lois et du système juridique.

QUELLE EST LA FORMATION POUR DEVENIR HUISSIER DE JUSTICE ?

Deux voies s’offrent à toute personne désirant réaliser cette profession : la voie universitaire ou la voie professionnelle.

Concernant la voie universitaire, il faut justifier d’un niveau BAC+4 en droit ou d’un diplôme reconnu équivalent, puis effectuer une formation de deux ans comprenant des stages dans une étude d’huissier et une partie théorique dispensée sous le contrôle de la chambre nationale des commissaires de justice.

À l’issue du stage, le candidat passe l’examen professionnel et il est fortement recommandé d’obtenir le diplôme de l’École Nationale de Procédure dont les cours peuvent être suivis parallèlement au stage.

Concernant la voie professionnelle, il est nécessaire de cumuler une capacité en droit ou un DUT des carrières juridiques et judiciaires, ou un diplôme de droit validant deux années après le baccalauréat, et 10 ans d’activités professionnelles au sein d’un office, dont 5 en tant que clerc.

QUEL EST LE SALAIRE D’UN HUISSIER DE JUSTICE ?

La rémunération d’un huissier de justice varie en fonction des actes tarifés par l’État et des prestations honoraires effectuées (constats, consultations, conseils juridiques…). Elle est également dépendante de la localisation de l’étude.

Sinon, le salaire moyen pour ce professionnel tourne autour de 7500 à 8000 euros par mois.

QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ?

À ce jour, il n’existe pas d’évolution possible pour cette profession. Néanmoins, l’huissier de justice est en capacité de pouvoir exercer d’autres activités professionnelles en plus de celle-ci, comme agent d’assurances, administrateur d’immeubles ou encore médiateur.