Médiateur social 

0

La vie en société n’est jamais à l’abri des conflits. Si certains d’entre eux sont faciles à résoudre, d’autres nécessitent l’intervention d’un professionnel comme le médiateur social. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur ce métier.

En quoi consiste le métier de médiateur social ? 

Médiateur social
crédit photo: mediation-npdc.fr

Le métier de médiateur social, également connu sous le nom de technicien médiation sociale ou agent de médiation, est celui d’un travailleur social qui a pour rôle de rétablir le lien social entre des personnes qui ont eu des altercations, de régler, mais aussi d’éviter les conflits. 

Ainsi, il aide ceux qui sont en désaccord à trouver une solution à leur situation. Pour ce faire, il crée un espace d’écoute et de dialogue loin de toute contrainte morale et physique.  

Il existe plusieurs profils de médiateurs sociaux, et ils sont amenés à faire de nombreux déplacements en fonction de leur spécialité. Ces profils sont notamment :

∙         Le médiateur social et culturel qui intervient auprès des familles, des associations, des petites et moyennes entreprises, des écoles, des services sociaux, des préfectures… 

∙         Le médiateur social des l’espace public qui s’assure de la bonne application des règles à respecter pour bien vivre ensemble dans des endroits destinés à l’usage de tous. Il en est ainsi des centres commerciaux, des gares, des parcs…

∙          Le médiateur social dans le logement social qui intervient lors des conflits qui ont lieu dans l’enceinte des immeubles d’habitation sociale. 

∙         Le médiateur scolaire qui a pour rôle d’améliorer la communication entre les parents d’élèves et l’établissement scolaire. Il intervient généralement dans des quartiers populaires. 

∙         Le médiateur de santé qui aide les personnes en difficulté à accéder plus facilement aux services de santé. 

∙         L’agent médiateur dans les points d’information et les services publics 

∙         Le correspondant de nuit qui fait des patrouilles dans les quartiers ou qui répond au téléphone pour se rapprocher de la population. 

∙         Le médiateur social dans les transports publics comme les bus, le métro…

Les principaux employeurs de médiateur social

Généralement, les médiateurs sociaux travaillent auprès des collectivités locales et territoriales comme les régions, les communes, les départements. Les établissements publics emploient également des agents de médiation. 

En outre, les OPAC (office public d’aménagement et de constructions), les OPHLM (organisme d’habitations à loyer modéré) ainsi que les GIP (groupement d’intérêts publics) ont besoin des services de ces experts en médiation. Il en est de même des syndicats ou groupements d’employeurs, des associations et de toutes autres structures pouvant faire face à un conflit. 

Quelles sont les missions du médiateur social ? 

Dans le but d’éviter ou de régler des conflits dans son domaine d’intervention, le médiateur social doit remplir plusieurs missions. Mais pour réussir, il doit agir sur la base d’une stratégie qu’il définit à l’avance. Ainsi, les missions du médiateur social sont :

∙         Établir un plan de médiation sociale sur un lieu donné

∙         Renouer le dialogue et établir un processus de communication entre les parties à un conflit

∙         Calmer les tensions et trouver des solutions adéquates

∙         Rappeler les différentes règles de conduite en vue de prévenir la création de conflit

∙         Se charger d’accueillir les citoyens qui se sentent seuls ou qui sont en état de faiblesses.  

∙         Contribuer à l’installation d’un réseau de correspondants d’immeubles et à la mise en œuvre de projets sociaux

∙         Aider les voisins à bien s’entendre et à avoir une relation simplifiée

∙         Permettre aux habitants de divers quartiers à avoir une meilleure qualité de vie en participant à la GUP ou gestion urbaine de proximité

∙         Effectuer des transferts d’information concernant les quartiers

Quelles sont les qualités requises pour devenir médiateur social ? 

Étant donné la complexité des missions de cet expert en médiation, certaines qualités lui sont indispensables. En effet, le médiateur social doit avoir une grande capacité d’écoute, car il doit entendre les points de vue et les attentes des parties au conflit. 

L’agent de médiation doit aussi être un très bon communicant. Autrement dit, il doit savoir dialoguer tout en étant perspicace. Il est à noter que les conversations sont à la base de la médiation sociale. 

En outre, l’exercice du métier de médiateur social exige un grand sens de l’observation. Il en est de même de la connaissance parfaite des techniques de prévention de conflits. Ce professionnel doit en effet repérer les situations susceptibles d’engendrer des différends et être réactif face à ces derniers.  

Et pour exercer aisément son métier, le technicien en médiation sociale doit aimer le contact humain. Il doit également être apte pour les travaux d’équipe.  

Aussi, une compétence rédactionnelle et la maîtrise des outils informatiques sont de grands atouts pour un agent de médiation sociale.

Les formations pour devenir médiateur social 

L’accès au métier de médiateur social doit être précédé d’au moins une formation. À cet égard, le choix est très large, allant du niveau CAP jusqu’au bac + 5. En voici quelques exemples :

Formations de niveau CAP :

∙         CAP APM ou agent de prévention et de médiation

∙         Titre professionnel AMIS (agent de médiation, information et services). Cette formation est octroyée par le ministère du Travail et de l’Emploi. 

∙         Certificat professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, mention animateur d’activité et de vie quotidienne

Formations de niveau BAC :

∙         Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports (spécialité animateur) ou BPJEPS

∙         Bac pro AEPA (animation enfance et personnes âgées)

∙         Titre professionnel de technicien médiation service…

Formation de niveau bac + 2 : DEUST métier de la cohésion sociale.

Formations de niveau bac + 3 :

∙         Licence professionnelle intervention sociale en insertion et réinsertion sociale et professionnelle dans le parcours médiateur socio-économique

∙         Licence professionnelle intervention sociale en accompagnement des publics spécifiques dans le parcours jeunesse en difficulté

∙         BUT carrières sociales (CS)

∙         BUT carrières juridiques (CJ)…

Formation de niveau bac + 5 : master pro en analyse et conception de l’intervention sociale.

Le salaire du médiateur social

Le salaire du médiateur social est défini selon plusieurs critères. En effet, le salaire de ce dernier dépend de son statut, de sa fonction, de son employeur, de son diplôme et de son ancienneté. Ainsi, la rémunération du médiateur social varie entre SMIC et 1 650 euros par mois. 

Et si ce dernier est un agent de l’État, il est un fonctionnaire de catégorie C ou B. Son salaire dépend alors de l’évolution de sa carrière fixée par la grille indiciaire.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Après sa formation, le médiateur social peut facilement trouver un poste et commencer à acquérir de l’expérience. Après quelques années, il peut évoluer et devenir coordinateur d’équipe de médiation. Il peut se lancer dans l’enseignement et former des agents de médiation en herbe. 

Et enfin, le médiateur social peut devenir responsable de structure. Il peut aussi passer un concours de catégorie A pour intégrer la fonction publique.