Moniteur éducateur

0

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de moniteur éducateur : les missions, qualités requises, salaire, formations, débouchés.

En quoi consiste le métier de moniteur-éducateur ?

Moniteur éducateur

Un moniteur-éducateur est une personne qui s’occupe des personnes de tout âge confrontées à divers problèmes. Que ces problèmes soient sociaux, familiaux, comportementaux ou une situation de handicap physique ou mental.

Il accompagne ces personnes en difficulté afin de les aider à développer leurs capacités d’adaptation. Il les aide aussi à accomplir des activités de la vie courante.

Quelles sont les missions du moniteur-éducateur ?

Le moniteur-éducateur aide les enfants ou les adolescents qui souffrent de troubles du comportement ou bien qui ont de grandes difficultés scolaires. Il accompagne également les adultes handicapés ou bien les personnes âgées dépendantes.

Le moniteur-éducateur est toujours amené à travailler en équipe avec d’autres professionnels : 

  • Les éducateurs spécialisés
  • Les psychologues
  • Les assistants de service social
  • Les enseignants
  • Les médecins

Le moniteur-éducateur met en œuvre, avec la collaboration de l’équipe de professionnels cités précédemment, des projets d’animation et d’organisation de l’éducation tels que : 

  • Les aides aux devoirs
  • Les organisations de sorties
  • Les ateliers
  • Les aides aux repas
  • L’aide à la toilette
  • Etc.

L’objectif du moniteur-éducateur est de redonner ou bien de préserver au maximum l’autonomie et l’intégration sociale de ces personnes ayant des difficultés dans la vie quotidienne.

Si nécessaire, il peut se charger du soutien ou de la suppléance familiale. En tout cas, la fonction du moniteur-éducateur est très semblable à celle de l’éducateur spécialisé. D’ailleurs, il dépend de l’éducateur spécialisé.

Il y a des missions qui amènent le moniteur-éducateur à travailler durant la nuit et même à avoir des horaires irréguliers. C’est le cas, par exemple, du travail en internat.

Quelles sont les qualités requises pour devenir moniteur-éducateur ?

Pour devenir moniteur-éducateur, il faut avant tout être disponible en tout temps, car comme cité plus haut, le métier de moniteur-éducateur peut nécessiter un travail de nuit et des horaires irréguliers.

En tant que moniteur-éducateur, il faut avoir le sens de l’organisation. En effet, lors de la mise en place des projets d’animation et d’organisation de l’éducation, il faut justement savoir organiser les activités.

Vous devez aussi avoir comme qualité l’investissement personnel. C’est-à-dire qu’il faut être motivé et se donner à fond, car il y va de la vie d’une personne et de son avenir. D’ailleurs, cela nécessite beaucoup de patience, une autre qualité.

La patience est une qualité importante, surtout quand il s’agit de s’occuper des enfants, des adolescents et des personnes âgées. Il faut aussi, dans ce même sens, faire preuve d’attention et d’écoute envers les personnes sous la charge du moniteur-éducateur.

Comme le moniteur-éducateur prendra en charge des personnes de tout âge, il doit aimer le contact humain. Il doit être à l’aise avec ce contact humain, car il travaillera en équipe avec d’autres professionnels de la santé et de l’éducation.

L’ouverture d’esprit est une qualité très importante, car il faut comprendre les personnes en difficulté. En effet, cette compréhension des personnes en difficulté est nécessaire pour une bonne élaboration du plan de l’accompagnement.

Un bon équilibre émotionnel est une qualité à avoir pour devenir moniteur-éducateur. Le moniteur-éducateur se retrouvera, en effet, confronté à des situations qui nécessiteront une bonne gestion de l’émotion. Par exemple, il faut rester calme même si un enfant est têtu.

Quelle est la formation pour devenir moniteur-éducateur ?

Pour être un moniteur-éducateur, il faut obtenir le Diplôme d’État de Moniteur-Éducateur (DEME) qui est délivré par le ministère de l’Éducation nationale.

Pour pouvoir suivre la formation donnant accès à ce diplôme, aucun autre diplôme n’est exigé. Toutefois, les centres organisent chacun leur propre sélection et c’est composé d’une épreuve écrite et des épreuves orales.

Mais les candidats qui possèdent l’un des diplômes suivants seront dispensés de l’épreuve écrite pour être admissible :

  • Un diplôme, certificat ou titre homologué de niveau IV au moins
  • Un baccalauréat ou diplôme européen ou étranger admis en équivalence
  • Un diplôme d’État d’assistant familial
  • Un diplôme d’État d’aide médico-psychologique
  • Un diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale ou mention complémentaire aide à domicile
  • Un diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social
  • Un BPJEPS en animation sociale

La formation pour devenir moniteur-éducateur dure 2 ans. Cette formation comprend des cours et 28 semaines de stage. Le stage n’est nécessaire que pour les établissements non agréés. 

Par ailleurs, avoir une expérience professionnelle dans le secteur associatif ou être un bénévole serait un atout. Avoir aussi l’un des diplômes concernant l’animation socioculturelle/sportive ou des brevets d’État d’animateur (BEATEP ou BPJEPS animation sociale) constitue un atout.

Le DEME peut également s’obtenir par voie d’apprentissage ou par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Quel est le salaire d’un moniteur-éducateur ?

Le salaire d’un moniteur-éducateur se situe dans les environs de 1.600 euros par mois pour l’échelon 1, soit les débutants. Le salaire d’un moniteur-éducateur expérimenté est environ de 2.400 euros par mois pour l’échelon 13, ce qui correspond à plusieurs années d’expérience.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Évolution de la carrière dans la fonction publique

Le moniteur-éducateur peut évoluer de plusieurs façons dans la fonction publique :

  • Le moniteur-éducateur peut gravir les échelons de son grade et cela dure de 1 à 4 ans pour chaque échelon avant d’arriver à l’échelon supérieur
  • Le moniteur-éducateur peut devenir moniteur-éducateur principal de deux manières : D’une part, cela se fait par avancement au choix. C’est-à-dire en s’inscrivant sur un tableau d’avancement après 1 an de service au 6e échelon du 1er grade et en y passant 3 ans. D’autre part, c’est après un examen professionnel s’il a atteint le 4ème échelon du 1er grade, et en justifiant 3 années de service minimum à ce grade
  • Le moniteur-éducateur peut accéder à un emploi supérieur dans la filière médico-sociale, mais en passant des concours internes. Il accédera par la suite au métier d’Éducateur territorial de Jeunes Enfants (EJE) de catégorie A.

Évolution de la carrière dans le privé

En ce qui concerne le secteur privé, le moniteur-éducateur peut décider de remplir sa formation et devenir un éducateur spécialisé. Il aura, pour cela, une formation allégée de 1 an au lieu de 3 ans.

Le moniteur-éducateur peut aussi choisir d’évoluer et devenir technicien de l’intervention sociale et familiale. Il sera, de ce fait, dispensé de 3 domaines de formation (sur les 6 à faire) et des épreuves de certification correspondantes.

Il peut également s’orienter pour devenir Éducateur de Jeunes Enfants (EJE) et il bénéficiera d’une formation plus courte.

Après 4 ans d’expérience et après avoir obtenu le Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale (CAFERUIS), il peut devenir chef de service ou directeur de l’établissement social ou médico-social.