Métier nature : Top 25 des métiers de l’environnement au service de la nature 

0

Vous êtes amoureux de la nature ? Et vous souhaitez faire carrière dans le secteur de l’environnement ? Découvrez dans cet article les 25 meilleurs métiers pour travailleur au service de la nature

Biologiste

Biologiste

Un biologiste en environnement a pour mission de préserver les ressources naturelles afin que les générations futures puissent hériter d’un environnement sain. Il émet des hypothèses et mène ensuite des études expérimentales pour les confirmer. Dans ce cadre, il jongle entre les études en laboratoire et sur terrain. Il peut également être amené à rédiger des articles scientifiques.

Pour accéder au métier de biologiste en environnement, il faut être doté de solides compétences scientifiques. Côté diplôme, il faut avoir au minimum un master en biologie. Un doctorat est un plus. Les recruteurs apprécient également les candidats ayant une double connaissance. En effet, après un cursus en droit, en chimie ou en économie, il est tout à fait possible de compléter la formation par une spécialisation en biologie. 

Géologue

Le géologue est un scientifique qui étudie l’écorce terrestre. Son expertise est souvent utile dans le domaine de l’environnement pour diagnostiquer les risques naturels.

Un géologue peut se spécialiser dans un domaine précis. Il peut notamment étudier les tremblements de terre (sismologie) la nature de la Terre (géophysique), les eaux souterraines (hydrogéologie), la formation des roches sédimentaires (sédimentologie) ou encore les processus de fossilisation (paléontologie). Un diplôme de master en géologie est requis pour devenir géologue. 

Hydrologue

L’hydrologue se spécialise dans l’étude des cycles de l’eau en surface. Ce scientifique a pour mission de contrôler la qualité et la quantité d’eau depuis la source jusqu’à la distribution.

Pour exercer ce métier, il faut être titulaire d’un bac + 5 en hydrologie ou en sciences de l’eau. 

Archéologue

À la fois homme de terrain et chercheur, l’archéologue dirige les travaux de fouilles sur le chantier et analyse en laboratoire les traces appartenant aux civilisations anciennes. En général, les résultats de ses recherches font l’objet d’une publication. 

Le métier d’archéologue est ouvert aux titulaires d’un master dans le domaine de l’archéologie et de l’art. 

Conservateur de parc naturel

Comme son nom l’indique, le conservateur de parc naturel a pour fonction d’assurer la préservation du parc naturel. Il met en place des programmes scientifiques et sensibilise le grand public. Il s’occupe également de la gestion budgétaire et administrative du patrimoine. 

Ce métier est accessible aux candidats ayant un niveau bac + 5 en gestion de l’environnement ou en agronomie. 

Garde forestier

Le garde forestier assure la prévention des espaces forestiers. Il s’occupe aussi de la surveillance de l’état de santé de la forêt et mène des actions de sensibilisation.

Pour travailler au sein de l’office National des forêts en tant que garde forestier, il faut réussir un concours. Pour y accéder, il faut suivre l’une des formations suivantes : BEPA Aménagement de l’espace, CAPA spécialisé travaux forestiers, Bac Pro gestion des milieux naturels ou BTSA Gestion forestière. 

Agriculteur

De la préparation du sol au semis en passant par la plantation, l’entretien, le traitement des éventuelles maladies, la récolte, le stockage et la vente des produits, l’agriculteur gère une exploitation agricole de A à Z.

Ce métier est accessible avec un CAP agricole, un bac pro en gestion d’entreprise ou un BTS en agronomie. 

Maraîcher

Spécialiste de la culture de légumes, un maraîcher est généralement titulaire d’un CAP agricole, d’un CS conduite de productions maraichères, d’un BTSA métiers du végétal ou d’une licence en agronomie. 

Pépiniériste

Le pépiniériste cultive des plantes d’extérieur notamment des arbres et des arbustes. Il se charge du prélèvement des boutures, de leur repiquage ainsi que du traitement des jeunes plants. Il est également amené à vendre ses produits et à conseiller ses clients sur les soins adaptés aux plantes.

Horticulteur

L’horticulteur se spécialise dans la production des fleurs. Il en prend soin en effectuant par exemple le désherbage. Il assure également la protection des plantes contre les maladies. Par ailleurs, il a son rôle à jouer dans la vente des fleurs en préparant notamment le conditionnement et l’étiquetage des commandes. Un CAP agricole peut suffire pour se lancer dans le métier d’horticulteur. Avoir un bac pro conduite de productions horticoles est un atout.

Viticulteur

Architecte paysagiste

La mission d’un viticulteur ne se limite pas à la culture de la vigne. Il s’occupe également de la récolte du vin, de la vinification ainsi que de la vente du vin. Il convient ainsi d’avoir plusieurs cordes à son arc pour exercer ce métier nature. Il est possible d’y accéder à partir d’un CAP agricole ou d’un BPA travaux de la vigne et du vin.

Marin Pêcheur

Vous êtes passionné par la pêche ? Pourquoi ne pas envisager de devenir marin pêcheur ? C’est un métier qui exige une grande polyvalence. En effet, ce professionnel est amené à réaliser diverses missions dans le cadre de son travail. Il s’occupe notamment de l’entretien et du nettoyage du bateau. Il participe également aux activités de pêche (préparation des outils de pêche, plongeon en mer, surveillance de la quantité de poisson dans le filet, etc.).

Pour devenir marin pêcheur, il faut avoir au minimum un CAP maritime de matelot. Il est également possible d’accéder à ce poste avec un bac pro conduite et gestion des entreprises maritimes ou un BTS maritime. 

Aquaculteur

L’aquaculture est une discipline qui regroupe les activités de production d’espèces animales en milieu aquatique. L’élevage peut avoir lieu dans un bassin, dans un étang ou dans la mer. Un aquaculteur peut se spécialiser dans un domaine en particulier. Parmi les disciplines liées à l’aquaculture, on peut citer notamment la pisciculture (élevage des poissons), la mytiliculture (élevage des moules), la conchyliculture (élevage des crustacés et des coquillages), ou encore l’ostréiculture (élevage des huîtres).

Apiculteur

L’apiculture est une discipline qui consiste à élever des abeilles. Un apiculteur a pour mission de protéger ces derniers des attaques des prédateurs. Il veille également à leur bien-être et à leur santé. Il commercialise ensuite les produits fabriqués par les abeilles tels que le miel, la cire et la gelée royale. Avoir un CS apiculture est un atout majeur pour devenir apiculteur professionnel. 

Éleveur

Si vous aimez le contact avec les animaux, vous ne seriez certainement pas contre l’idée de devenir éleveur professionnel. Vos tâches consistent alors à nourrir les animaux, veiller à leur santé et leur concevoir des locaux adaptés à leurs besoins. La finalité de l’élevage diffère d’une espèce animale à l’autre. Par exemple, les vaches sont élevées pour leur lait, les poules pondeuses pour leurs œufs et les porcs pour leur chair.

Gardien d’île

Le gardien d’île travaille au cœur de la nature dans un cadre féérique et une ambiance calme, loin des bruits de la civilisation. Sa mission ? Accueillir les touristes. Il peut également être amené à gérer les espaces naturels et réaliser quelques petits travaux sur l’île. Pour exercer ce métier, la maîtrise de l’anglais est souvent requise. Par ailleurs, il faut savoir nager et avoir une bonne aisance relationnelle.

Moniteur de plongée

Le quotidien d’un moniteur de plongée consiste à former des novices à la pratique de la plongée sous-marine. Il peut aussi être amené à accompagner des vacanciers sur un site de plongée.

Pour devenir moniteur de plongée professionnel, il faut impérativement détenir un brevet d’État d’éducateur sportif.

Moniteur de sport outdoor

En période de vacances, les activités ludiques et sportives en plein air s’imposent : ski nautique, aviron, char à voile, kayak-canoë, mushing, randonnée et bien d’autres encore. C’est là qu’interviennent les moniteurs de sport outdoor. Ils ont pour mission d’encadrer les amateurs de ces différents sports et de veiller à leur sécurité. Ils s’occupent également de l’entretien des matériels. 

Tout comme le moniteur de plongée, le moniteur de sport doit être titulaire d’un diplôme d’État sportif. Il peut s’agir notamment d’un BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) ou d’un DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport).

Guide haute montagne

Le guide haute montagne accompagne des personnes en montagne à pied, à ski ou encore â VTT. Il peut s’agir également d’une activité d’escalade ou de canyoning. Dans tous les cas, il veille à la sécurité des alpinistes amateurs. 

Avoir une bonne connaissance de la montagne ne suffit pas pour devenir moniteur de haute montagne. C’est un métier qui requiert une condition physique irréprochable. Il est également indispensable d’avoir le sens de l’orientation.

Par ailleurs, il faut obligatoirement être titulaire d’un Diplôme d’État en alpinisme guide haute montagne pour exercer cette profession. Il est aussi indispensable de suivre une formation aux premiers secours.

Jardinier

Le quotidien d’un jardinier consiste à entretenir les espaces verts en serre ou en plein air. Il s’occupe de la préparation du sol, du semis et du repiquage des plantes. Il se charge également de l’arrosage des plantes et de leur traitement contre les maladies. Il peut aussi être amené à tailler les arbres ou couper l’herbe. 

Un jardinier travaille généralement à son compte et propose ses services aux organismes publics, aux entreprises ou aux particuliers. Il peut également être salarié dans une entreprise spécialisée dans l’aménagement des espaces verts.

Un CAP agricole travaux paysagers peut suffire pour accéder au métier de jardinier. Certains recruteurs peuvent toutefois demander un CACES (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité). 

Aromathérapeute

L’aromathérapeute utilise des huiles essentielles issues des plantes pour améliorer l’état de santé et le bien-être de ses patients. Dotés de vertus thérapeutiques, ces produits s’utilisent notamment pour traiter les maladies corporelles, lutter contre l’insomnie, soulager les troubles digestifs, la fatigue, le stress, etc. Ce professionnel conseille également ses clients sur les types de produits adaptés à leurs besoins.

Aucun diplôme n’est requis pour exercer le métier d’aromathérapeute. Toutefois, il est recommandé de suivre une formation en aromathérapie pour acquérir les compétences nécessaires pour réussir dans ce métier.

Conchyliculteur

La conchyliculture est une branche de l’aquaculture. Celle-ci consiste à élever des coquillages tels que les coques, les praires ou encore les palourdes. Le conchyliculteur intervient dans toutes les phases de production, de l’éclosion jusqu’à l’affinage des produits. Il s’occupe également de leur commercialisation. 

Il faut aimer le travail en pleine nature pour s’épanouir dans ce métier. Côté diplôme, un CAP conchyculture peut suffire pour devenir ouvrier conchylicole. Parmi les autres formations permettant d’accéder à cette profession, en voici quelques exemples : Bac pro cultures marines, bac pro productions aquacoles, BTSA productions aquacoles, Licence pro production animale spécialité aquaculture. Avoir un certificat d’aptitude à la conduite des navires conchylicoles est un avantage pour une candidature au poste de conchyculteur.

Inspecteur de l’environnement

Protéger le milieu naturel, telle est la mission de l’inspecteur de l’environnement. Il veille au respect des réglementations environnementales sur les activités susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement et la biodiversité. Ce professionnel jongle entre les missions sur terrain (contrôles et inventaires), et les tâches administratives au bureau (rédaction de procédures judiciaires, avis techniques, etc.).

L’inspecteur de l’environnement travaille au sein de l’Office national de la biodiversité (OFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONFCS). L’accès à ce métier de l’environnement passe par un concours de la fonction publique d’État.

Photographe

Photographe

La concurrence étant rude dans le secteur de la photographie, se spécialiser dans un domaine peut être une bonne solution pour se démarquer parmi d’autres photographes. Il est notamment possible de devenir photographe animalier. Ce professionnel a pour mission de prendre en photo des animaux sauvages au milieu de la nature. Pour exercer cette profession, outre les compétences en photographie, il faut avoir des connaissances pointues de l’univers des animaux, de leur mode de vie et de leurs habitudes.

Aucun diplôme n’est requis pour devenir photographe animalier. Il est tout à fait possible d’apprendre ce métier en autodidacte. Toutefois, un diplôme en photographie complété par une formation dans le domaine animalier permet d’optimiser ses chances d’être recruté. 

Naturopathe

Un naturopathe donne des conseils en matière d’hygiène de vie à ses clients. Les consultations peuvent concerner les problèmes émotionnels, les migraines, les tensions, le stress, l’insomnie, la ménopause, les troubles digestifs et bien d’autres encore. Après un bilan de santé de son patient, ce professionnel propose à ce dernier un programme qui lui permettrait d’avoir une meilleure qualité de vie.

Pour réussir dans ce métier, il est indispensable de maîtriser plusieurs disciplines pour n’en citer que l’aromathérapie, la luminothérapie, la phytologie et les techniques de gestion du stress.

Parmi les nombreuses écoles formant les futurs naturopathes, en voici quelques exemples : École CENATHO, Educatel, IFSH, Académie de Vitalopathie.